Archives du blog

Ligue 1 : les stats marquantes de la 14e journée


Si jusqu’alors les clubs de Ligue 1 s’étaient montrés plutôt prolifiques, cette 14e journée de l’édition 2012-2013 du championnat affiche une toute petite moyenne de 1,70 but par rencontre. A titre de comparaison, elle est de 2,62 ballons au fond des filets par match depuis le début de la saison.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir tenté. Les attaquants ont frappé 25 fois au but par opposition, en moyenne, au cours de cette journée alors que depuis le début de la saison, cet indicateur est fixé à 24 tirs par rencontre. L’efficacité n’était donc pas au rendez-vous. La faute à la maladresse des buteurs mais aussi – et surtout – à l’agilité des gardiens de buts de Ligue 1.

Toulouse chat noir de l’OL

Du côté des performances collectives à retenir pour ces statistiques de la 14e journée, c’est le Toulouse Football Club (TFC) qui figure en haut de l’affiche. Le club haut-garonnais est parvenu, dimanche 25 novembre 2012, a préserver une impressionnante série d’invincibilité à domicile face à l’Olympique Lyonnais (OL). En s’imposant (3-0), les Toulousains renforce leur statut de chat noir des Lyonnais puisque ces derniers ne sont pas parvenus à les vaincre au Stadium depuis le 5 novembre 2005 (5 victoires pour le TFC et 2 nuls).

Depuis cette date (victoire 1-0 de l’OL), les protégés d’Alain Casanova n’ont pas encaissé le moindre but chez eux contre l’équipe de Jean-Michel Aulas. Le TFC obtient son 3e succès de rang sur ses terres face aux Rhodaniens. Ces derniers ne s’étaient plus inclinés en déplacement depuis le 18 avril 2012 et une défaite 3-0… à Toulouse !

Autre formation en pleine bourre en ce moment : l’AS Saint-Étienne (ASSE). Les Verts qui se sont imposés, vendredi, contre Valenciennes (1-0), enchaînent sur un 9e match consécutif sans perdre. Il s’agit de leur plus longue série d’invincibilité depuis 2008. Cette dernière victoire est la 4e de suite pour le club à domicile. Une série à laquelle les spectateurs de Geoffroy-Guichard n’avait pas eu le plaisir d’assister depuis 2006.

Un petit tour à Paris où, en s’imposant samedi contre Troyes (4-0), le Paris-Saint Germain (PSG) a préservé sa série de 11 rencontres consécutives sans perdre à domicile en Ligue 1. C’est même la 5e victoire de rang pour les Parisiens sur leurs terres. La 5e par au moins 2 buts d’écart. En 11 matchs à domicile face à l’ES Troyes Aube Champagne (ESTAC), le PSG a gagné 9 fois et obtenu 2 nuls.

L’Olympique de Marseille (OM) a ouvert le score pour la 10e fois cette saison contre le Lille Olympique Sporting Club (LOSC), dimanche 25 novembre 2012 (victoire 1-0 de l’OM). C’est le total le plus élevé en Ligue 1 cette année. Et, en général, ce 1e but est un bon signe pour les Marseillais car ils ne se sont encore jamais inclinés en le marquant (8 victoires et 2 nuls).

Ibrahimovic sur les traces de… Stéphane Guivarc’h

Du côté des performances individuels, il faut noter le 1er doublé en ligue 1 de la jeune carrière de Wissam Ben Yedder. L’attaquant français du TFC a inscrit dimanche ses 8e et 9e buts de la saison lors de la victoire de son club contre l’OL. Sur ces 9 pions, 7 ont été marqués à domicile. Au total, depuis ses débuts professionnels, l’avant-centre des Bleuets compte 10 buts en Ligue 1.

Quant à Zlatan Ibrahimovic, avec ses 2 nouveaux buts plantés (ses 11e et 12e) contre l’ESTAC samedi, il hausse sa fréquence à 1 réalisation toutes les 81 minutes en championnat. L’avant-centre du PSG réalise ainsi son 5e doublé de la saison en 11 matchs disputés. Seul Stéphane Guivarc’h avait auparavant réussi la performance de totaliser 12 buts après seulement 14 journées en Ligue 1. C’était lors de la saison 1996-1997.

Un mot sur Dario Cvitanich pour terminer. L’attaquant argentin de l’OGC Nice (OGCN) a marqué son 6e but en Ligue 1 de la saison à l’occasion de la victoire (0-1) de son équipe sur le terrain du FC Sochaux Montbéliard (FCSM). Tous ont été inscrits au cours des 8 dernières journées de championnat. Et il a même planté 4 fois lors des 4 dernières rencontres de son club à l’extérieur.

Publicités

Ligue 1 : les stats marquantes de la 13e journée


A l’issue de cette 13e journée de Ligue 1 2012/2013, on aurait pu tourner les projecteurs vers la défaite surprenante du Paris-Saint Germain (PSG) face au Stade Rennais FC (2-1) à 11 contre 9 sur la pelouse du Parc des Princes. Ou de l’OPA lancée par l’Olympique Lyonnais (OL) et le FC Girondins de Bordeaux (FCGB) sur la tête du classement. Mais non. Du point de vue des chiffres, c’est l’OGC Nice (OGCN) qui a marqué ce week-end de football.

Grâce à leur victoire (1-0) obtenue dimanche 18 novembre 2012 contre le Toulouse Football Club (TFC), les Aiglons enregistrent le 700e succès de l’histoire du club parmi l’élite du championnat de France de football. L’équipe y joue sa 54e saison et y a été sacrée 4 fois Champion. Elle devient la 10e formation française a atteindre ce nombre de victoires en Ligue 1. Un performance obtenue grâce à un but de Dario Cvitanich. Le 5e en Ligue 1 pour l’attaquant. Tous ont été marqués au cours des 7 dernières journées.

Brest maître en sa demeure

Parmi les autres performances collectives remarquables et, n’en doutons point, remarquées, la 1e victoire depuis la 5e journée pour le FC Lorient qui est venu à bout de Lille vendredi (2-0). Les Bretons ont ainsi mis un terme à une série de 7 matchs consécutifs sans prendre les 3 points (4 nuls et 3 défaites). Les joueurs de Christian Gourcuff en ont également profité pour en finir avec une autre série : 8 journées de rang en prenant au moins un but.

Autre formation bretonne victorieuse ce week-end : le Stade Brestois 29. Les footballeurs de Brest engrangent leur 5e succès en 6 rencontres jouées à domicile depuis le début de la saison. Ils sont invaincus dans leur stade Francis Le Blé cette année (5 victoires et un nul). Vainqueurs samedi face au SC Bastia (3-0), les ouailles de Landry Chauvin n’avaient pas remporté un match par 3 buts d’écart depuis le 30 novembre 2010 (4-1 à domicile contre Lens). Soit près de 2 ans.

On reste à l’Ouest, mais on descend un peu vers le Sud. Direction Bordeaux, où le FCGB a enchaîné un 28e match consécutif sans défaite à domicile contre l’Olympique de Marseille (OM). Les Girondins comptent 19 victoires et 9 nuls face à leurs rivaux marseillais. Depuis qu’ils jouent en Ligue 1, les Bordelais ont battu les Olympiens 31 fois en 50 oppositions sur leurs terres (31 victoires, 15 nuls et 4 défaites).

Quand Costil n’est pas là, Ndiaye danse dans les buts rennais

En ce qui concerne les performances individuelles, il faut noter le 1e doublé en Ligue 1 de Larsen Touré. L’attaquant brestois a tiré à 4 reprises face à Bastia – total le plus élevé de la rencontre – et a donc fait mouche pour la moitié de ses tentatives. Sur les deux seules qu’il a cadrées en fait.

Un autre joueur évoluant dans un club breton a fait parler de lui ce week-end. Cheick Tidiane Ndiaye, entré en jeu pour remplacer Benoît Costil expulsé, a largement contribué à la victoire rennaise contre le PSG. Le gardien a réalisé 13 interventions décisives au cours de la rencontre. C’est le total le plus élevé cette saison en Ligue 1. Parmi elles, le portier a réussi 4 arrêts et 9 détournements. Une performance exceptionnel à ce poste.

Et on termine ce tour des stats marquantes de la 13e journée avec un passage à Saint-Étienne. Lors du match nul (2-2) de l’AS Saint-Étienne (ASSE) dans l’antre d’Evian-Thonon-Gaillard (ETG), Max-Alain Gradel a marqué le 1e doublé de sa carrière en Ligue 1. L’attaquant international ivoirien en est à 3 réalisations cette saison dont 2 à la suite de passes décisives de son compère Pierre-Emerick Aubameyang. Pas égoïste, il a lui-même délivré 2 offrandes pour permettre à son compère d’attaque chez les Verts d’inscrire 2 de ses 8 buts cette année.

Top and the Flop (épisode 12)


On aurait pu vous parler de la démonstration du Bayern face aux Lillois, de l’élimination de Montpellier de la champions league, du Zlatan-festival face à Zabreb, de la déroute du Barça à Glasgow, oui, mais non. On se contentera de revenir sur la dernière journée des principaux championnats européens et y a déjà assez à faire.

Retour donc sur les tops et les flops de votre week-end, let’s go !!!!

Valenciennes comme on l’aime.
S’imposer à Furiani n’est jamais partie de plaisir, surtout lorsque vous êtes menés deux buts à un à la 77ème. Mais lorsque la meilleure attaque du championnat décide de passer la seconde, il ne faut pas plus de deux minutes pour planter deux buts et repartir avec les 3 points de la victoire.
Score final 2-3 Bastia : Modeste 39éme sp/ palmieri 63ème VAFC : Kadir 32 et 78ème/ Dossevi 80ème
Et au final et bien Valenciennes continue ça marche en avant et en plus commence à gagner à l’extérieur! Et si le VAFC créait la surprise ?

3 à la suite pour Bordeaux
Il y a 2 semaines après ses deux défaites de suite contre Bastia et Montpellier on pouvait douter de l’envie du groupe Bordelais de jouer au football. Mais depuis dimanche dernier on peut dire que Bordeaux a trouvé son levier de vitesse pour passer la seconde. En une semaine victoire dans le derby de la Garonne contre Toulouse, victoire contre les Portugais du Maritimo et victoire en Bretagne contrent Lorient. Alors certes Bordeaux n’est pas forcément l’équipe la plus séduisante à voir jouer, mais par contre elle est sans doute une des équipes les plus efficaces devant le but. Après tout sur le court terme l’important c’est le résultat peut importe la manière.

Spider Auba
C’est actuellement le Monsieur + des verts. Buteur décisif au Parc des Princes la semaine dernière, l’attaquant Gabonnais a réitéré encore cette semaine contre Troyes. Le Stéphanois qui est en pleine bourre affiche désormais 8 buts à son compteur personnel  à seulement deux petites longueurs du « roi » Ibra, de quoi donner une sacrée motivation à un joueur qui n’en demander surement pas autant.

Oh Toulouseuh
Il y a tout juste deux semaines, les joueurs du TFC avaient l’occasion de monter sur la plus haute marche de la ligue 1. Deux semaines plus tards ses mêmes Toulousains sont 8ème au classement et viennent de perdre 4-1 sur leur pelouse face à une flamboyante équipe d’Ajaccio. Cette équipe de Toulouse montre ses limites. Quand on vous dit que dans le football tout peut, allez très vite…

Arsenal cale, encore…
Il y a de ça quelques années Arsenal se tirait la bourre avec son meilleure ennemie, Manchester United, pour le titre. C’était l’époque du « big four » d’Highbury stadium, du roi Henry, bref c’était avant. En cette fin d’année 2012, Les Gunners ont perdu de leur superbe, luttent pour accrocher une place européenne (ils sont actuellement 8ème) en ne faisant pas mieux qu’un match nul (3-3) face à la modeste équipe de Fulham.

ASNL club fight…
Ok être bon dernier du championnat est dur à digérer pour tout supporter, ok Nancy c’est pris une valise face à Rennes (défaite 1-3), ok leurs joueurs ne donnent peut-être pas tous sur le terrain. Mais rien ne peut justifier le comportement de la cinquantaine de « pseudo supporters » qui pour montrer leur tristesse ont décidé d’en venir aux mains avec les joueurs en voulant envahir le vestiaire. Un acte malheureux, bien loin de l’esprit du football.

Et pour te mettre du baume au coeur en ce début de semaine, voici deux beaux bonus !
On commence avec la célébration de but de Valbuena hier contre Nice.

Et voici comme d’habitude ta petite vidéo résumant les plus beaux buts de la semaine dernière.

Top and the Flop (épisode 11)


Encore un week-end avec son lot de victoires, de défaites et de surprises. Un week-end où les classements se sont chamboulés, où des outsiders que l’on n’attendait pas ont pointé leur nez et où des gros sont tombés.

Tout ça, c’était ce week-end et on te le résume dans ton « Top and the Flop ».

Lyon montre les dents.
En début de saison, l’olympique Lyonnais ne faisait plus peur à grand monde, les anciens poussaient vers la sortie (Cris,Lloris..), les jeunes ambitieux quittant le navire (Pied, Grenier), on imaginait plus les Gones courir après une place européenne que lorgner sur le titre.
Mais ce dimanche après un match passionnant face à Bastia où l’OL s’imposa 5-2, un score qui parait lourd, mais où les Bastiais ont vendu chèrement leur peau, les hommes de Remi Garde revenus à seulement un point du leader ne peuvent maintenant plus se cacher et doivent afficher leurs ambitions.

Saint-Étienne prince du Parc.
C’était un match qui avait tout d’un sommet une équipe de Saint-Étienne solide qui venait pour casser la série d’invincibilitée Parisienne au Parc.
Mais les Parisiens trop sûrs d’eux après leur victoire face à l’OM, inconstant et souvent nonchalant n’ont pas pris les verts au sérieux. Aubameyang qui revenait de blessure, rentra en seconde période pour dynamiser le côté gauche de l’attaque verte, un pari gagnant, car le Gabonais inscrit deux buts le premier bien malgré lui un centre tir contré par Sahko qui finira dans les filets, le second lors d’un face à face avec Sirigu. La réduction du score par Hoarau (eh oui !!) ne changera rien, c’est bien Sainté qui avait le plus envie de gagner ce samedi.

L’Inter redistribue les cartes.
On pensait la Juve imbattable, qui plus est chez elle. Invaincue en série A depuis 49 matchs, la vielle dame devait bien rendre les armes un jour où l’autre, mais personne ne l’imaginait pas tomber d’aussi haut dans un match à tels enjeux. Malgré une ouverture du score supersonique après seulement 27 secondes de jeu, les Bianconeri n’ont pu que subir les attaques Milanaise lors de la seconde période, une vague Nerazzurri qui déferla, encore et encore pour repartir avec une belle victoire 3-1, et trois points de plus qui permettent à l’inter de n’être qu’à un point de cette même Juventus.

Pour Sochaux, c’est chaud…
Après leur match reporté, pour cause de neige on pensait, que les Sochaliens allaient revenir requinqués, bien dans leur têtes et plus motivé que jamais pour ne pas s’enfoncer vers la zone rouge. Eh bien non c’est le même Sochaux, celui qui a oublié son bleu de chauffe dans les ateliers Peugeot qui était sur la pelouse pour subir sa huitième défaite de la saison (3-1) alors d’accord c’était Valenciennes en face une équipe portée vers l’avant à qui tout réussi cette année, mais le problème des lionceaux est bien que plus rien ne leur réussit …

L’Atlético, fin de série.
Ils avaient jusqu’alors suivi la cadence infernale imposée par le Barça dans la course à la ligua, on les regardait jouer leur jeu porté vers l’attaque, euh pardon Falcao, mais ce week-end l’Atlético Madrid et resté muet face au FC Valence. Une défaite 2-0 , d’autant plus gênante que leur voisin du Real reviennent sur eux comme un boulet de canon…

Comme un air de déjà vu.
Mon premier est une claque monumentale reçu la saison dernière ( victoire de Manchester 8-2)
Mon second est leur ancien buteur passé chez l’ennemie et qui leur a mis un but aujourd’hui (Robin Van Persie)
Mon troisième est un grand méchant joueur, oouuuhhhh !!!!, qui a priori n’aiment pas jouer contre des enfants et leurs faits savoir en leur mettant un but (Patrice Evra)
Mon tout forme une défaite 2-1 qui vous place à la sixième place du classement.
Bravo Arsenal !!!!!

Et pour finir en beauté, vous avez le droit comme chaque semaine au récapitulatif des plus beau de la semaine passée.

Ligue 1 : les stats marquantes de la 10e journée


Il faisait froid, voire très froid, mais, pourtant, les attaquants de Ligue 1 avaient l’air bien chauds lors de cette 10e journée de championnat. Avec 28 buts inscrits en 8 rencontres disputées, la moyenne s’établit à 3,5 réalisations par match. Il s’agit de la plus élevée depuis le début de la saison 2012/2013. A titre de comparaison, la moyenne depuis le début de l’année est de 2,63 pions par rencontre.

Pour illustrer à quel point les oppositions de vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 octobre 2012 ont été prolifiques, il suffit de dire que la moitié d’entre elles s’est soldée avec au moins 4 ballons au fond des filets. Avec, en point d’orgue, FC Lorient (FCL) – AC Ajaccio (ACA), match au cours duquel 8 buts ont été marqués. C’est, pour l’instant, la rencontre la plus riche en la matière depuis le début de la saison.

Des séries en cours… d’autres qui s’achèvent

Du côté des performances collectives, il faut, dans un premier temps, noter la bonne série du SC Bastia qui, en s’imposant face à Bordeaux dimanche (3-1), enregistre son 4e match consécutif sans perdre. C’est la plus longue suite d’invincibilité pour les Bastiais cette saison. Elle a d’autant plus de valeur qu’elle permet aux Corses de mettre fin à une autre série : celle du FC Girondins de Bordeaux (FCGB) qui n’avait plus perdu en Ligue 1 depuis le 8 avril 2012.

L’AS Saint-Étienne (ASSE) engrange sa 4e victoire de l’année (2-0 contre Rennes). A chaque fois, les Stéphanois n’ont pas pris le moindre but. Il s’agit également de la 3e fois, de suite, que les ouailles de Christophe Galtier ne prenne aucun pion dans leur stade de Geoffroy Guichard. Par ailleurs, les Verts sont parvenus à enchaîner une 5e rencontre sans perdre en Ligue 1 cette saison. C’est leur plus longue série d’invincibilité depuis début 2012.

Cap au Sud où, depuis son retour en Ligue 1, le Montpellier Hérault Sporting Club (MHSC) a battu l’OGC Nice 6 fois en 7 oppositions. Le succès de samedi (3-1) est même le 3e consécutif pour les Héraultais. Au total le MHSC totalise 8 victoires en 14 matchs joués à domicile contre les Aiglons.

La Corse marque en double

Jetons un coup d’œil sur les performances individuelles avec, en guest-star, Zlatan Ibrahimovic. L’avant-centre du Paris Saint-Germain (PSG) a inscrit son 10e but de la saison, samedi au Stade Marcel Picot de Nancy (0-1). Il devient ainsi le premier joueur à réaliser le tour de force de totaliser 10 réalisations en 10 journées depuis Karim Benzema en 2007/2008.

Il a fait mal au FCGB : Florian Thauvin du SC Bastia a marqué ses 2 premiers but – et donc son premier doublé – en Ligue 1, dimanche contre les Girondins. Une belle performance car le jeune attaquant corse n’a réussi que 2 frappes cadrées pendant la rencontre. Mieux, derrière l’inamovible Jérôme Rothen (51), il est le 2e Bastiais à avoir joué le plus grand nombre de ballons pendant la partie (49).

On reste en Corse, mais un peu plus au Sud cette fois : à Ajaccio où, la aussi, un joueur est parvenu à marquer son premier doublé en Ligue 1. Il s’agit d’Eduardo qui a planté 2 fois en 5 minutes sur le terrain de Lorient (4-4). Le Brésilien n’a tenté sa chance qu’à 2 reprises au cours du match. Et il a donc fait mouche à chaque fois ! Une belle réussite pour un joueur qui restait sur 11 frappes manquées lors de ces précédentes rencontres.

Ligue 1 : les stats marquantes de la 8e journée


A l’image du « Classico », la 8e journée de Ligue 1 de cette saison 2012/2013 a été plutôt prolifique. Avec une moyenne de 3,30 buts par rencontre (33 buts au total), elle se situe bien au-dessus des 2,59 pions par match comptés jusqu’alors. Ce total représente, pour le moment, le record de la saison.

Retour à la confrontation entre l’Olympique de Marseille (OM) et le Paris Saint-Germain (PSG) au cours de laquelle 2 joueurs ont inscrit un doublé. Pour Zlatan Ibrahimovic, il s’agit du 4e en 7 matchs de Ligue 1. L’attaquant suédois conforte ainsi sa place de leader du classement des buteurs avec 9 réalisations. Autre doublé, celui de son homologue marseillais André-Pierre Gignac. C’est la première fois qu’un joueur de l’OM plante 2 fois dans un même match contre le PSG depuis le doublé de Patrick Cubaynes le 26 novembre 1986 (victoire de l’OM 4-0).

Pour les autres performances collectives, allons jeter un œil au Stade de Reims. Le club enregistre sa 4e victoire consécutive à domicile cette saison et son 6e match de rang sans défaite (4 victoires et 2 nuls). Mieux : sur cette période, le promu a réussi à inscrire 9 buts au stade Auguste Delaune. Ce qui en fait la meilleure attaque de Ligue 1 à domicile cette année. A égalité avec l’Olympique Lyonnais (OL) et l’AS Saint-Étienne (ASSE).

Grâce à son succès face au Montpellier Hérault SC (MHSC), Evian-Thonon-Gaillard (ETG) enchaîne une 3e opposition face au club héraultais sans perdre (2 victoire et un nul). Au cours de ces 3 confrontations l’équipe savoyarde a marqué 9 buts. A noter également que lorsque ces 2 équipes s’affrontent, 5 buts sont inscrits, en moyenne, lors de chaque match (15 buts au total).

Voyage express vers le Nord de la France. Destination Lille où le LOSC est parvenu à obtenir sa première victoire depuis la 1e journée de la saison. C’est même le premier succès pour le club depuis qu’il joue dans son Grand Stade Lille Métropole. Par ailleurs, pour la 7e fois en 8 journées, l’équipe de Rudi Garcia a réussi plus de 80% de ses passes.

Multiplication des buts

Du côté des performances individuelles, il faut avant tout noter les 3 buts de Saber Khlifa. L’avant-centre tunisien de l’ETG a marqué le premier « coup du chapeau » de cette saison 2012/2013 en Ligue 1. Après seulement 8 journées, il bat son record, de 4 buts, établi en 2011/2012.

On descend d’un niveau avec le doublé de Brandao qui a permis à l’ASSE de s’imposer largement contre l’AS Nancy Lorraine (4-0). C’est la première fois que l’avant-centre brésilien inscrit 2 buts dans un même match en Ligue 1. Avec Wissam Ben Yedder et Alain Traore, il fait partie des 3 seuls joueurs à avoir tenté leur chance à 6 reprises au cours de cette 8e journée.

Enfin, un petit tour en Bretagne. A Lorient plus précisément. Lors du match nul (1-1) du FC Lorient contre l’OL, Jérémie Aliadière a inscrit son 3e but de la saison. Si on y ajoute ses 2 passes décisives de l’année, on remarque qu’il est impliqué dans 36% des réalisations de son club cette saison. Il a participé à 6 rencontres et a été décisif au cours de 5 d’entre elles. Dont 4 fois en 2e mi-temps (2 buts et 2 passes décisives).

Top and the Flop (épisode 8)



On est lundi tu rentres du boulot et il pleut dehors ? Et bien ton « Top and the Flop » est là pour remplacer ton bon gros chocolat chaud bien réconfortant !

Allez let’s go !!


Maison Klose
Du romantisme, le sens du but, de la classe telle est le portrait de Miroslav Klose. Le joueur de la Lazio joui d’une aura populaire en Italie depuis la saison dernière où il réalisa une saison correcte avec 12 buts en 27 matchs de championnat. Mais cette saison le buteur Allemand nous a démontré une fois de plus toutes ses qualités. Tout d’abord en faisant annuler il y a 2 semaines contre Naples son propre but marqué de la main (geste d’autant plus honorable que la Lazio perd au final 3-0), mais en plus il réalise un très beau début de saison avec un total de 5 buts en 7 matchs, avec en plus un doublé hier après-midi contre Pescara. Miroslav Klose what else ?

Bayern force 7
Et de 7 pour le Bayern cette saison. 7 quoi ? 7 victoires sur 7 matchs de championnat de quoi faire du Bayern encore un candidat à la victoire en Champion’s League cette année. De plus, le mercato du Bayern ne fait pas rêver, mais est pour le moment très efficace. Je prends pour exemple le buteur Croate Mario Mandzukic qui a déjà marqué 6 buts en 7 apparitions. En même temps en Bavière la potion magique c’est la bière !

Messi-Ronaldo vs Ibrahimovic-Gignac
Hier soir nous avons pu assister à un classique du championnat Français et Espagnol, je parle bien évidemment de OM-PSG et de Barça-Real. Et bien dans c’est deux matchs nous avons pu assister à un duel de buteur. Tout d’abord Messi, Ronaldo auteur tous les deux de 2 buts. Mais ensuite à Ibrahimovic, Gignac eux aussi auteur de 2 buts. Une comparaison possible? Bien évidemment que non! Mais remarquez tout de même que le nom de Gignac à côté de Ibrahimovic, Messi ou Ronaldo ceci peut prêter à sourire et à nous montrer que même un joueur moyen peut avoir le droit à des comparaisons flatteuses.

AS Nançy Lorraine « Qui s’y frotte l’écrase »
Depuis la reprise du championnat le 11 août et une victoire 1-0 contre Brest, Nançy enchaîne les défaites. Avec la fessée de ce weekend contre Saint-Etienne les Nancéiens sont à 7 défaites consécutives (coupes comprises). Pour une équipe qui blinde sa défense chaque weekend c’est plutôt inquiétant. Mais Nançy nous a habitué à ce genre de début, l’année dernière le scénario était un peu prêt le même. Avant de réaliser une très bonne deuxième partie de saison. Mais Nançy est bien parti reformer le derby lorrain  la saison prochaine en L2 et rejoindre Metz (actuel 2ème du championnat de national).

Et Troyes s’enfonce
Ce weekend l’équipe de Troyes promu de L2 a encore perdu. Cette fois ci-contre Bastia, malgré l’envie, dont les joueurs Troyens on fait preuve. L’équipe est faible, mais quand en plus tu finis comme ce weekend ton match à 9 un bon résultat est quasiment impossible. Avec seulement 2 petits points, le club de l’Aube est dernier de ligue 1 et à ce rythme bientôt en ligue 2.

Le mur de l’atlantique
Jeudi dernier Didier Deschamps donnait la sélection de l’équipe de France pour les matchs opposants les bleus au Japon en amical et à l’Espagne pour le compte des éliminatoires de la coupe du monde 2014. Et dans cette sélection pas moins de 5 milieux de terrain récupérateur sont comptabilisés (Capoue, Chantôme, Gonalons, Matuidi, Moussa Sissoko). Pas le mieux pour créer du jeu, de plus jouer défensif face à l’Espagne d’autres équipes on déjà pu voir ce que cela donnait. Dans tous les cas ont peu tenté d’espérer ne pas avoir à assister à une corrida…


Cette semaine je vous propose la compilation des plus beaux buts de la semaine dernière!

Top and the Flop (épisode 4)


Le rattrapage du Lundi est de retour.
Tout ce qu’il ne fallait pas rater du weekend servit sur un plateau, c’est dans «  Top and the Flop » de Football Anatomy, et c’est maintenant.

L’OM, le tube de l’été
On les avait quittés en pleine crise malgré une coupe de la ligue, un nouvel entraîneur et les revoilà premier du championnat, avec quatre victoires en quatre matchs. Du jamais vu dans la cité Marseillaise depuis quatre-vingts ans. En espérant pour eux que ce ne soit pas juste un phénomène boys band qui ne durera qu’un mois…

Papy fait de la résistance
Beaucoup le croyaient en préretraite du côté de la Bretagne, Ludovic Giuly, trente-six ans et frais comme un merlu.
A désormais un but, d’être le joueur de ligue 1 en activité le plus prolifique (record 86 buts pour le Parisien Luyindula), l’ancien se paye en plus le luxe de porter le brassard, la classe pour un mec qui a toujours eu une mentalité exemplaire et sans jamais prendre le melon.

Ça Barton à L’OM.
Les mecs un peu barrés à Football Anatomy on adore, mais quand en plus c’est le plus « bad boy » de la planète qui débarque dans le championnat de France… À la rédaction nous parions déjà sur un coup de genou de Barton dans l’héritage Ibrahimovitch (dit Ibrakadabra), ce dernier répondra par un brock kick lors du prochain classico! Ok c’est pas très classe mais c’est plus stimulant que les matchs d’équipes entrainer par Pablo Correa (qui vient de se faire licencier bizarrement)

Au revoir Hugo.
Lloris parti pour cirer le banc de Tottenham, c’est Remi Vercoutre qui devient le titulaire de L’Olympique Lyonnais.
On ne veut pas être méchant, mais il y a tout de même un monde entre les deux gardiens, et l’équipe dirigeante risque de très vite se rendre compte qu’ils ont perdu là, l’une de leurs plus belles pépites.

La forteresse est tombée.
C’était devenu une habitude depuis bientôt trois saisons, 43 matchs plus précisément, prendre un point sur le terrain du SC Bastia  était le maximum  auquel pouvait espérer une équipe visiteuse. Les Stéphanois ont trouvés ce weekend la clef de Furiani et d’une bien belle manière en allant si imposer 3-0. Mais le plus drôle dans tout ça c’est tout de même Frédéric Hantz qui nous déclare qu’il n’y a pas de contexte corse!  Lisez ici ce témoignage qui prouve le contraire.

Jallet capitaine abandonné.
Sur le papier le début de saison du latéral droit Parisien Christophe Jallet est parfait, capitaine du PSG et sélectionner en équipe de France. Mais sur le terrain le rendement du capitaine Parisien n’est pas aussi optimum que l’on pourrait le penser. Avec l’arriver récente de Van Der Weil, capitaine Jallet pourrais bien perdre sa place sur le navire.


Cette semaine nous vous proposons tout d’abord une technique de mur sur coup franc tout particulier baptisé par le joueur du Lechia Gdańsk, Abdou Razack Traoré.

Et pour finir ce Top and the Flop les plus beau du week-end en vidéo proposé par une chaîne youtube très célèbre TVGOLO!

Marseille gâche la fête !


Bonjour à tous, initialement prévu le 8 février à Saint Etienne, le match Bourg-Péronnas – Marseille avait été reporté à aujourd’hui. Mais l’état du terrain ne s’étant pas amélioré depuis une semaine, lundi matin, au terme d’une réunion , la FFF a décidé d’inverser le match ! Le match se disputera donc ce soir à 17h au stade Vélodrome !

Une décision qui gâche un peu la fête ! Le président du club de CFA avait déclaré quelques jours avant la proposition de l’OM  » C’est impossible, . Nous devrions rembourser les 5200 places que nous avons déjà vendues, demander à nos joueurs de prendre trois jours de congés, prévenir nos supporters, organiser un déplacement à Marseille. Nous sommes un petit club dans une grande compétition. Nous voulons que ce match soit une fête, pas une contrainte « 

Pour éviter de jouer au Vélodrome , les dirigeants bressans avaient demandé de jouer à Louhans Cuisaux , situé à moins de 100 kilomètres de Bourg-Péronnas. Une proposition refusé par les dirigeants Marseillais, qui ont mis pressions sur les dirigeants bressans, en disant que si le match ne se jouait pas aujourd’hui au Vélodrome, il ne laisserait pas la part de la recette comme le veut la tradition !

Les joueurs de CFA vont donc devoir faire sans un public qui les a aider lors des précédents matchs notamment contre Ajaccio lors du dernier match, où les amateurs avaient battu les corses 3-2 après prolongations !

Les dirigeants bressans sont bien sur déçu de ne pas pouvoir compter sur leurs supporters, Gilles Garnier a déclaré  » Cette inversion gâche un peu la fête. «  Ce soir au Vélodrome, la fête sera moins belle. Même si les joueurs bressans auront à cœur de créer l’exploit à nouveau , la tâche sera encore plus difficile sans le soutien de leur public. Mais si exploit il y a , on pourra dire que la fête sera encore plus belle !

Pour la petite histoire, Marseille vendra les places du match de ce soir entre 5€ et 10€ alors que Bourg Péronnas avait fixé les prix des places à Geoffroy Guichard entre 10 € et 20 €, la recette du match pour le petit poucet sera plus basse que prévu !

Après tant de rebondissement, je suis sur que les amateurs de Bourg Péronnas, donneront tout ce soir sur la pelouse du Vélodrome, pour montrer qui ils sont ! Mais Marseille tentera bien sur de gâcher la fête à nouveau !

Le parcours de Bourg Péronnas

  • 16es de finale : Bourg-Péronnas – Ajaccio (L1) 3-2 a.p.
  • 32es de finale : Bourg-Péronnas – Montceau (CFA2) 2-1 a.p.
  • 8e tour : Saint-Vit (DH) – Bourg-Péronnas 0-3
  • 7e tour : US Montélimar (DH) – Bourg-Péronnas 1-4

Marseille-Bourg Péronnas , ce soir 17h.

Et le naming en France, ça donnerait quoi ?


Bonjour à tous , aujourd’hui après une semaine de tous les records comme vous avez pu l’entendre , on voue remercie tout d’abord. Et on va continuez à écrire  ! Nous vous proposons un article détente , qu’est que pourrait donner le naming en France. On vous donne quelques idées, et n’hésitez pas à nous en proposer !

Le Pastis Arena – Marseille

Marseille en profite pour rénover son stade, et innove en passant au Naming, fini le stade vélodrome, maintenant dans la cité phocéenne , on ira au Pastis Arena , les soirs de match !

Le Minecraft Stadium – Saint Étienne

Le jeu Minecraft s’offre un superbe coup de pub, en achetant le nom du stade de l’ASSE , le chaudron battra au rythme dans le Minecraft Stadium, un jeu devenu très populaire en France !

Le Maroilles Fauquet Stadium – Lens

Pour l’Euro 2016 , Lens rénove son stade, et suit la mode du Naming qui explose en France. Pour garder les valeurs locales, l’entreprise Fauquet qui est leader sur le marche du maroilles, achète le nom du stade pour 10 ans !

Saint Emilion Arena – Bordeaux

Bordeaux construit un nouveau stade, c’est une commune voisine qui a sauté sur l’occasion, le doyen millionnaire étant décédé l’année dernière a légué toute sa fortune à la commune pour la promouvoir, St Emilion achète donc le nom du stade ! Les bordelais joueront à Saint Emilion Arena !

Le Playstation 4 Stadium – Lyon

Le président Aulas décide de ne plus appeler le nouveau stade, le stade des lumières, il fait appel au Naming, le plus offrant est Sony, qui veux faire un coup de pub avec sa nouvelle console la PS4. Le Stade s’appellera le Playstation 4 Stadium. Les joueurs de l’ol pourront jouer sur playstation !

Et vous , vous avez des idées, proposez les en commentaire et on mettra les meilleurs en images !