Archives du blog

34 ème journée de L1 : La revue de Tweet


OM 3-5 Lorient

La belle victoire au panache de Lorient fut une surprise pour ouvrir cette 34 ème journée. En quête de points pour le maintien les Merlus ont été efficace au Vélodrome face à une triste équipe Marseillaise qui voit la Ligue des Champions s’éloigner au fil des rencontres. Comme @CharlesCHT le souligne, c’est la 4ème défaite de rang pour l’OM de Bielsa

Paris 6-1 Lille

Le PSG se devait de gagner samedi après midi, ce fut une partie de plaisir pour les hommes de Laurent Blanc qui ont écrasés le LOSC. A noter le premier triplé avec le PSG de Lavezzi qui a surement fêté cela Samedi soir …

Bordeaux 1-1 Metz

Bordeaux pour son avant-dernière à Lescure n’a pu s’imposer face à Metz. Les Bordelais se sont vu injustement refusé un but. Malgré cette erreur d’arbitrage, les hommes de Sagnol n’ont pu renverser la vapeur face à un FC Metz qui avait ouvert le score rapidement !

Lire la suite

Publicités

Ligue 1 : les stats marquantes de la 14e journée


Si jusqu’alors les clubs de Ligue 1 s’étaient montrés plutôt prolifiques, cette 14e journée de l’édition 2012-2013 du championnat affiche une toute petite moyenne de 1,70 but par rencontre. A titre de comparaison, elle est de 2,62 ballons au fond des filets par match depuis le début de la saison.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir tenté. Les attaquants ont frappé 25 fois au but par opposition, en moyenne, au cours de cette journée alors que depuis le début de la saison, cet indicateur est fixé à 24 tirs par rencontre. L’efficacité n’était donc pas au rendez-vous. La faute à la maladresse des buteurs mais aussi – et surtout – à l’agilité des gardiens de buts de Ligue 1.

Toulouse chat noir de l’OL

Du côté des performances collectives à retenir pour ces statistiques de la 14e journée, c’est le Toulouse Football Club (TFC) qui figure en haut de l’affiche. Le club haut-garonnais est parvenu, dimanche 25 novembre 2012, a préserver une impressionnante série d’invincibilité à domicile face à l’Olympique Lyonnais (OL). En s’imposant (3-0), les Toulousains renforce leur statut de chat noir des Lyonnais puisque ces derniers ne sont pas parvenus à les vaincre au Stadium depuis le 5 novembre 2005 (5 victoires pour le TFC et 2 nuls).

Depuis cette date (victoire 1-0 de l’OL), les protégés d’Alain Casanova n’ont pas encaissé le moindre but chez eux contre l’équipe de Jean-Michel Aulas. Le TFC obtient son 3e succès de rang sur ses terres face aux Rhodaniens. Ces derniers ne s’étaient plus inclinés en déplacement depuis le 18 avril 2012 et une défaite 3-0… à Toulouse !

Autre formation en pleine bourre en ce moment : l’AS Saint-Étienne (ASSE). Les Verts qui se sont imposés, vendredi, contre Valenciennes (1-0), enchaînent sur un 9e match consécutif sans perdre. Il s’agit de leur plus longue série d’invincibilité depuis 2008. Cette dernière victoire est la 4e de suite pour le club à domicile. Une série à laquelle les spectateurs de Geoffroy-Guichard n’avait pas eu le plaisir d’assister depuis 2006.

Un petit tour à Paris où, en s’imposant samedi contre Troyes (4-0), le Paris-Saint Germain (PSG) a préservé sa série de 11 rencontres consécutives sans perdre à domicile en Ligue 1. C’est même la 5e victoire de rang pour les Parisiens sur leurs terres. La 5e par au moins 2 buts d’écart. En 11 matchs à domicile face à l’ES Troyes Aube Champagne (ESTAC), le PSG a gagné 9 fois et obtenu 2 nuls.

L’Olympique de Marseille (OM) a ouvert le score pour la 10e fois cette saison contre le Lille Olympique Sporting Club (LOSC), dimanche 25 novembre 2012 (victoire 1-0 de l’OM). C’est le total le plus élevé en Ligue 1 cette année. Et, en général, ce 1e but est un bon signe pour les Marseillais car ils ne se sont encore jamais inclinés en le marquant (8 victoires et 2 nuls).

Ibrahimovic sur les traces de… Stéphane Guivarc’h

Du côté des performances individuels, il faut noter le 1er doublé en ligue 1 de la jeune carrière de Wissam Ben Yedder. L’attaquant français du TFC a inscrit dimanche ses 8e et 9e buts de la saison lors de la victoire de son club contre l’OL. Sur ces 9 pions, 7 ont été marqués à domicile. Au total, depuis ses débuts professionnels, l’avant-centre des Bleuets compte 10 buts en Ligue 1.

Quant à Zlatan Ibrahimovic, avec ses 2 nouveaux buts plantés (ses 11e et 12e) contre l’ESTAC samedi, il hausse sa fréquence à 1 réalisation toutes les 81 minutes en championnat. L’avant-centre du PSG réalise ainsi son 5e doublé de la saison en 11 matchs disputés. Seul Stéphane Guivarc’h avait auparavant réussi la performance de totaliser 12 buts après seulement 14 journées en Ligue 1. C’était lors de la saison 1996-1997.

Un mot sur Dario Cvitanich pour terminer. L’attaquant argentin de l’OGC Nice (OGCN) a marqué son 6e but en Ligue 1 de la saison à l’occasion de la victoire (0-1) de son équipe sur le terrain du FC Sochaux Montbéliard (FCSM). Tous ont été inscrits au cours des 8 dernières journées de championnat. Et il a même planté 4 fois lors des 4 dernières rencontres de son club à l’extérieur.

Ligue 1 : les stats marquantes de la 11e journée


Encore une journée de championnat plus prolifique que la moyenne en cette saison de Ligue 1 2012-2013. Avec 2,70 buts inscrits par match, les clubs français ont réussi à dépasser de peu la moyenne enregistrée depuis le début de l’année parmi l’élite française (2,64 buts par rencontre).

Et le fait le plus marquant de cette 11e journée de Ligue 1 est, bien entendu, le succès des Stéphanois au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain (1-2). L’AS Saint-Etienne met ainsi fin à une série de 7 oppositions sans victoire face aux Parisiens. Et, de plus, c’est la première fois depuis le 4 février 1979 (victoire 4-1 à domicile) que les Verts parviennent à s’imposer face aux joueurs de la capitale en ayant concédé au moins un but.

Marseille joue la défense et VAFC l’attaque

Autre performance collective remarquable – et remarquée – de ce week-end, la victoire de l’Olympique Lyonnais (OL) contre le Sporting Club de Bastia (5-2). C’est la première fois depuis le 6 mars 2011 que l’OL inscrit 5 buts dans la même rencontre (succès 5-0 face à l’AC Arles-Avignon). De plus, avec 10 frappes cadrées sur 16 tentées, les Lyonnais enregistrent leur meilleure performance depuis le début de la saison.

Une édition dans laquelle l’Olympique de Marseille (OM) commence à faire figure d’épouvantail pour les clubs qui le reçoivent. En s’imposant sur la pelouse de l’AC Ajaccio (0-2), les Marseillais obtiennent leur 4e succès en 6 déplacements cette année. Et, à chaque fois, les joueurs d’Élie Baup n’ont pas encaissé le moindre but. Avec 12 points pris sur 18 possibles, l’OM est la meilleure équipe à l’extérieur cette saison.

C’est l’équipe surprise de ce début de championnat mais c’est également la meilleure attaque de la Ligue 1 jusqu’à présent. Le Valenciennes Football Club (VAFC) a marqué 23 fois cette saison. Et les supporters du club doivent être heureux puisqu’au cours de 3 dernières rencontres à domicile, VAFC a planté à 13 reprises !

Steed Malbranque signe son retour à Gerland

On entame le point sur les performances individuelles avec un revenant. Steed Malbranque a minscrit son premier but en Ligue 1 depuis le 27 janvier 2001. Le milieu de terrain de l’OL n’a marqué que 5 fois dans le championnat de France au cours de sa carrière, dont 4 fois au stade Gerland. Lors de la victoire de son club face à Bastia, il a également délivré la 3e passe décisive de sa saison. La 3e à domicile.

Au cours de la victoire du Stade Brestois contre Lorient (2-0), vendredi 2 novembre 2012, Eden Ben Basat a marqué le 4e but de sa saison. Tous ont été inscrits à domicile. Depuis qu’il est arrivé en Bretagne, l’attaquant a planté 75% de ses pions au stade Francis Le Blé. L’air marin lui réussit bien visiblement….

Enfin, du côté de Valenciennes, Grégory Pujol a réalisé son 1e doublé en Ligue 1 depuis le 17 septembre 2011 (face au Dijon FCO). Il s’agit de la 8e fois qu’il parvient à une telle performance depuis ses débuts dans le championnat de France. Avec un total de 62 réalisations dans le championnat de France, il est le 6e meilleur buteur encore en activité en Ligue 1.

Top and the Flop (épisode 11)


Encore un week-end avec son lot de victoires, de défaites et de surprises. Un week-end où les classements se sont chamboulés, où des outsiders que l’on n’attendait pas ont pointé leur nez et où des gros sont tombés.

Tout ça, c’était ce week-end et on te le résume dans ton « Top and the Flop ».

Lyon montre les dents.
En début de saison, l’olympique Lyonnais ne faisait plus peur à grand monde, les anciens poussaient vers la sortie (Cris,Lloris..), les jeunes ambitieux quittant le navire (Pied, Grenier), on imaginait plus les Gones courir après une place européenne que lorgner sur le titre.
Mais ce dimanche après un match passionnant face à Bastia où l’OL s’imposa 5-2, un score qui parait lourd, mais où les Bastiais ont vendu chèrement leur peau, les hommes de Remi Garde revenus à seulement un point du leader ne peuvent maintenant plus se cacher et doivent afficher leurs ambitions.

Saint-Étienne prince du Parc.
C’était un match qui avait tout d’un sommet une équipe de Saint-Étienne solide qui venait pour casser la série d’invincibilitée Parisienne au Parc.
Mais les Parisiens trop sûrs d’eux après leur victoire face à l’OM, inconstant et souvent nonchalant n’ont pas pris les verts au sérieux. Aubameyang qui revenait de blessure, rentra en seconde période pour dynamiser le côté gauche de l’attaque verte, un pari gagnant, car le Gabonais inscrit deux buts le premier bien malgré lui un centre tir contré par Sahko qui finira dans les filets, le second lors d’un face à face avec Sirigu. La réduction du score par Hoarau (eh oui !!) ne changera rien, c’est bien Sainté qui avait le plus envie de gagner ce samedi.

L’Inter redistribue les cartes.
On pensait la Juve imbattable, qui plus est chez elle. Invaincue en série A depuis 49 matchs, la vielle dame devait bien rendre les armes un jour où l’autre, mais personne ne l’imaginait pas tomber d’aussi haut dans un match à tels enjeux. Malgré une ouverture du score supersonique après seulement 27 secondes de jeu, les Bianconeri n’ont pu que subir les attaques Milanaise lors de la seconde période, une vague Nerazzurri qui déferla, encore et encore pour repartir avec une belle victoire 3-1, et trois points de plus qui permettent à l’inter de n’être qu’à un point de cette même Juventus.

Pour Sochaux, c’est chaud…
Après leur match reporté, pour cause de neige on pensait, que les Sochaliens allaient revenir requinqués, bien dans leur têtes et plus motivé que jamais pour ne pas s’enfoncer vers la zone rouge. Eh bien non c’est le même Sochaux, celui qui a oublié son bleu de chauffe dans les ateliers Peugeot qui était sur la pelouse pour subir sa huitième défaite de la saison (3-1) alors d’accord c’était Valenciennes en face une équipe portée vers l’avant à qui tout réussi cette année, mais le problème des lionceaux est bien que plus rien ne leur réussit …

L’Atlético, fin de série.
Ils avaient jusqu’alors suivi la cadence infernale imposée par le Barça dans la course à la ligua, on les regardait jouer leur jeu porté vers l’attaque, euh pardon Falcao, mais ce week-end l’Atlético Madrid et resté muet face au FC Valence. Une défaite 2-0 , d’autant plus gênante que leur voisin du Real reviennent sur eux comme un boulet de canon…

Comme un air de déjà vu.
Mon premier est une claque monumentale reçu la saison dernière ( victoire de Manchester 8-2)
Mon second est leur ancien buteur passé chez l’ennemie et qui leur a mis un but aujourd’hui (Robin Van Persie)
Mon troisième est un grand méchant joueur, oouuuhhhh !!!!, qui a priori n’aiment pas jouer contre des enfants et leurs faits savoir en leur mettant un but (Patrice Evra)
Mon tout forme une défaite 2-1 qui vous place à la sixième place du classement.
Bravo Arsenal !!!!!

Et pour finir en beauté, vous avez le droit comme chaque semaine au récapitulatif des plus beau de la semaine passée.

Ligue 1 : quelques stats marquantes de la 6e journée


• 16 ans. C’est ce qu’il aura fallu patienter pour qu’Ali Ahamada, gardien de but du Toulouse Football Club (TFC), prenne la suite de Grégory Wimbée et entre dans le cercle très fermé, plutôt inutile mais néanmoins prestigieux des gardiens buteurs en Ligue 1. Le portier haut-garonnais a permis à son club d’égaliser à la 96e minute d’une opposition que le Stade Rennais FC (SRFC) menait jusqu’alors 2-1. La rencontre de cette 6e journée s’est finalement terminée sur un score nul (2-2).

• La 6e journée de Ligue 1 2012-2013 a vu le club de Montpellier Hérault Sporting Club (MHSC) disputer le 750e match de son histoire parmi l’élite du football français. L’équipe en a remportés 253, perdus 275 et obtenu 222 matchs nuls. Un bilan mitigé auquel il faut ajouter le 875e but du club en Ligue 1 inscrit ce vendredi 21 septembre 2012 face à l’AS Saint-Etienne (ASSE). La aussi, l’opposition s’est terminée sur un score nul (1-1).

• Ils sont imbattables à domicile, les Brestois, cette saison. Les ouailles de Landry Chauvin ont obtenu leur 3e victoire en 3 matchs cette saison sur leur pelouse face à Valenciennes (2-1). En fait, les joueurs bretons sont invaincus au stade Francis-Le Blé depuis avril 2012. Soit 5 rencontres, dont 4 victoires et un nul.

• Autre équipe irrésistible en ce début de saison : l’Olympique de Marseille (OM). Le club de la cité phocéenne a enregistré, dimanche 23 septembre 2012, sa 6e victoire en autant de journées face à Evian-Thonon-Gaillard (1-0). C’est une performance que le club de la cité phocéenne n’avait encore jamais réalisée. Pour voir un club remporter ses 6 premières rencontres de la saison, il faut remonter 52 ans en arrière et le départ tonitruant de l’AS Monaco lors de la saison 1960-1961.

La Zlatan-dépendance se creuse pour Paris

• Du côté des performances individuelles, on retrouve l’inévitable Zlatan Ibrahimovic qui, lors de la victoire du Paris-Saint Germain (PSG) sur la pelouse du Sporting Club de Bastia (0-4) a inscrit son 7e but depuis le début de la saison. L’international suédois a participé à 5 rencontres et affiche une fréquence d’une réalisation toutes les 64 minutes. Il est en tête du classement des buteurs de la Ligue 1 et a marqué 70% des buts du PSG depuis le début de la saison. Qui a dit « dépendance » ?

• Enfin, faisons un tour en Bretagne où Mevlut Erding, attaquant du SRFC, a inscrit, samedi 22 septembre 2012, son 6e but en 11 confrontations face au TFC. Le club du Sud-Ouest réussit bien au buteur turc qui, en plus, de ses pions a délivré 2 passes décisives contre l’équipe de la ville rose.

Ligue 1 : le point sur les rencontres de la cinquième journée


Après deux semaines de trêve pour cause d’affrontements internationaux entre sélections, la Ligue 1 fait son grand retour samedi 10 septembre 2011.

Et cette cinquième journée de championnat s’annonce d’ores et déjà passionnante. Avec plusieurs rencontres à suivre de près et pas mal de chamboulements en vue. En tête du classement plus particulièrement.

Sept matchs se dérouleront samedi 10 septembre 2011 et trois autres le lendemain. Faisons un point sur les forces en présence et les enjeux de chacune de ces oppositions.

Saint Etienne – Lille :

Une rencontre qui promet d’être très intéressante. En effet, les deux clubs affichent le même nombre de points : 7. Lille est septième avec 2 victoires, 1 match nul et 1 défaite et les Verts sont huitième avec exactement le même parcours. Les deux équipes ont également un goalaverage identique. C’est don le nombre de buts marqués (6 pour Lille et 4 pour l’ASSE) qui les départage.

Si leur parcours est identique, les deux formations ne sont certainement pas dans le même état d’esprit. Après des débuts poussifs avec un nul à Nancy et une défaite à domicile face à Montpellier, le champion de France 2011 reste sur deux victoires consécutives à Caen et, surtout, contre Marseille. Les Lillois auront donc à coeur de faire un bon résultat dans le Chaudron pour continuer sur leur lancée et remonter dans le classement.

En revanche, du côté stéphanois, la dynamique est inverse. L’ASSE a perdu à Sochaux lors de la quatrième journée. Un résultat qui faisait suite à un nul 0 à 0 à Marseille. L’équipe marque un peu le pas après ses deux victoires lors des deux premières journées.

Les Verts devront donc surfer sur leur bon résultat en Coupe de la Ligue (victoire 3-1 contre Bordeaux) et proposer du jeu pour surprendre le LOSC. En cas de victoire, les deux équipes peuvent prétendre – au moins mathématiquement – à la première place du championnat.

Dijon – Lyon :

Après une défaite 5-1 à domicile face à Rennes lors de la première journée, on a peut être un peu vite enterré les Dijonnais. On voyait en eux, les successeurs d’Arles-Avignon.

Mais les promus se sont bien ressaisis et reste sur une série de trois victoires (2 en championnat et une en Coupe de la Ligue). Ce match face aux Lyonnais apparaît donc comme un bon moyen de confirmer la bonne forme actuelle du club.

Mais ça va pas être facile. Car, en face, l’OL arrive en forme et avec pas mal de confiance. En effet, l’équipe pointe actuellement à la deuxième place du classement et reste sur une victoire 2-1 face au leader, Montpellier.

Les joueurs de Rémi Garde viendront donc en Bourgogne pour prendre les trois points et compter sur un faux pas des Héraultais pour espérer leur ravir la première place.

Bordeaux – Evian TG :

Une rencontre très importante pour deux équipes à cinq points. Le début de saison des Girondins est loin d’être idyllique. Après une défaite surprise lors de la première journée contre des Stéphanois plutôt chanceux, les Marine et Blanc ont réussi à enchaîner deux nuls et une victoire capitale à Valenciennes, dans les toutes dernières minutes.

Les points sont là mais le jeu se fait encore attendre. De plus, les protégés de Gillot auront à coeur de s’imposer à Chaban-Delmas et offrir à leurs supporters une première victoire à domicile.

Pour leurs adversaires, la situation est tout aussi délicate. Il reste sur deux défaites consécutives : face à Dijon en championnat et à Lens en Coupe de la Ligue. Il s’agira pour eux, samedi soir, de créer la surprise pour rompre cette dynamique et engranger des points en vue du maintien.

Une rencontre à suivre qui promet d’être très disputée.

Sochaux – Lorient :

Voilà un match qui a tout pour ravir tous les amateurs de beau football. Ces deux équipes ont réalisé une très belle saison 2010/2011. Elles ont proposé du beau jeu tout au long de l’année et leurs retrouvailles, samedi soir, espérons-le, risquent de produire des étincelles.

Au classement, les deux clubs comptent sept points. Sochaux est devant, à la sixième place, grâce à un goalaverage de +1. Lorient pointe à la neuvième position avec une différence de but de 0.

Pour Lorient, il s’agira samedi de confirmer après les victoires, en championnat contre Nancy et en Coupe de la Ligue face au voisin, Guingamp. Et pour Sochaux, une victoire serait la bienvenue pour continuer sur la lancée entamée il y a deux semaines avec une victoire 2-1 contre Saint Etienne. UN succès permettrait aux Doubistes de reléguer un peu plus leur élimination de la Ligue Europa au rang des mauvais souvenirs.

Ces deux équipes peuvent mathématiquement prétendre à la première place à la suite de cette cinquième journée.

Caen – Toulouse :

Toulouse est la bonne surprise de ce début de championnat. L’équipe pointe à la troisième place avec sept points. Ils peuvent donc éventuellement devenir leader en battant les Caennais et en comptant sur des contre performances de Lyon et Montpellier.

Mais il leur faudra, pour cela, faire mieux que ce qu’ils ont proposé face au PSG (Défaite 3-1 au Stadium) et à Nice (Défaite 2-1 au Stadium, en Coupe de la Ligue). Le TFC reste donc sur une mauvaise dynamique qu’il espère renverser samedi soir.

Quant aux Caennais, après une première saison en Ligue 1 encourageante, ils semblent bien décider à continuer leur chemin et à s’imposer dans l’élite. Ils font un début de championnat moyen mais ont eu le malheur de rencontrer Lille et Rennes coup sur coup. Deux défaites à la clé. Ce qui est dommage car les Normands avec réussi à remporter leur deux premières rencontres.

AC Ajaccio – Valenciennes :

Les Valenciennois sont revanchards. Ils estiment avoir été lésés à plusieurs reprises par les arbitres au cours des quatre premières journées. On se souvient du coup de gueule de Pujol après la défaite à domicile face au FCGB.

Dernier du classement avec seulement un point au compteur, les Nordistes doivent l’emporter en Corse samedi s’ils veulent recoller avec le peloton. Mais les Ajacciens devraient leur opposer pas mal de résistance.

En effet, les joueurs Corses, tout juste promus, ne comptent, eux, que deux points. Ils seront certainement très motivés face à leur public et feront tout pour remporter leur première victoire en Ligue 1.

Marseille – Rennes :

Certainement l’affiche la plus prometteuse de cette quatrième journée. Rennes confirme sa bonne saison 2010/2011 et pointe à la cinquième place avec sept points. Une victoire à Marseille pourrait donc permettre aux Bretons de monter sur la première place.

Mais les Marseillais ne l’entendent pas de cette oreille. Leur début de championnat est plus que laborieux et ils pointent à une triste seizième place avec seulement trois points au compteur. Aucune victoire jusqu’à présent, cette année.

C’est donc le moment ou jamais pour les Olympiens d’enfin s’imposer. Une victoire à domicile ferait du bien à tout le monde : aux supporters, aux joueurs et aux dirigeants. Encore faut-il que les joueurs de l’OM soient capable de hisser leur niveau de jeu.

Cette rencontre qui se jouera en décalé, à 21 heures, risque d’être disputée. Si une des deux équipes marque en début de match, on pourrait assister à un festival de buts.

Montpellier – Nice

Montpellier continue lui aussi sur la lancée de sa belle saison 2010/2011. Le club est actuellement leader avec neuf points. En revanche, il reste sur une défaite 2 – 1 face à son dauphin, l’Olympique Lyonnais.

Il faudra donc que les Montpellierrains fassent preuve de caractère pour renouer avec la victoire dimanche après-midi.

Face à eux, les Niçois n’ont que deux points dans la besace. Mais ils restent sur une belle victoire à Toulouse en Coupe de la Ligue et devraient donc tenter de surfer sur cette dynamique.

Nancy – Auxerre :

Revanche du match de Coupe de la Ligue remporté par l’AJA, à Nancy, 2 à 1. La saison s’annonce d’ores et déjà très longue pour les Lorrains qui ne comptent qu’un seul point marqué lors de la première journée face à Lille. Après s’être fait sortir par les Bourguignons, ils tenteront de renverser la tendance et de s’imposer enfin à Marcel Piquot.

Pour les Auxerrois, le situation est moins délicate. Le club reste sur une belle victoire 4-1 face à Ajaccio, en championnat. Il pointe actuellement à la douzième place avec cinq points. Une victoire dimanche après-midi permettrait aux Bourguignons de se donner un peu d’air pour la suite.

Paris SG – Brest :

Paris semble commencer à trouver son jeu et reste sur une série de quatre victoires en Ligue Europa, championnat et Coupe de la Ligue. L’équipe est actuellement quatrième Ligue 1 et se doit de confirmer face à des Bretons, légèrement poussifs en ce début de saison.

Avec quatre matchs nuls en quatre rencontres, les Brestois sont un peu lents à l’allumage cette année. Ils pourraient donc se réveiller et créer la surprise dimanche soir à Paris. Mais leur tâche s’annonce vraiment compliquée car Paris semble vraiment supérieur.

De plus, le club de la capitale à la possibilité de prendre la tête en cas de victoire face à Brest et de faux-pas de Montpellier, Toulouse et Lyon. Un « Paris Breste » qui aura certainement bon goût !