Archives du blog

Ligue 1 : les stats marquantes de la 10e journée


Il faisait froid, voire très froid, mais, pourtant, les attaquants de Ligue 1 avaient l’air bien chauds lors de cette 10e journée de championnat. Avec 28 buts inscrits en 8 rencontres disputées, la moyenne s’établit à 3,5 réalisations par match. Il s’agit de la plus élevée depuis le début de la saison 2012/2013. A titre de comparaison, la moyenne depuis le début de l’année est de 2,63 pions par rencontre.

Pour illustrer à quel point les oppositions de vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 octobre 2012 ont été prolifiques, il suffit de dire que la moitié d’entre elles s’est soldée avec au moins 4 ballons au fond des filets. Avec, en point d’orgue, FC Lorient (FCL) – AC Ajaccio (ACA), match au cours duquel 8 buts ont été marqués. C’est, pour l’instant, la rencontre la plus riche en la matière depuis le début de la saison.

Des séries en cours… d’autres qui s’achèvent

Du côté des performances collectives, il faut, dans un premier temps, noter la bonne série du SC Bastia qui, en s’imposant face à Bordeaux dimanche (3-1), enregistre son 4e match consécutif sans perdre. C’est la plus longue suite d’invincibilité pour les Bastiais cette saison. Elle a d’autant plus de valeur qu’elle permet aux Corses de mettre fin à une autre série : celle du FC Girondins de Bordeaux (FCGB) qui n’avait plus perdu en Ligue 1 depuis le 8 avril 2012.

L’AS Saint-Étienne (ASSE) engrange sa 4e victoire de l’année (2-0 contre Rennes). A chaque fois, les Stéphanois n’ont pas pris le moindre but. Il s’agit également de la 3e fois, de suite, que les ouailles de Christophe Galtier ne prenne aucun pion dans leur stade de Geoffroy Guichard. Par ailleurs, les Verts sont parvenus à enchaîner une 5e rencontre sans perdre en Ligue 1 cette saison. C’est leur plus longue série d’invincibilité depuis début 2012.

Cap au Sud où, depuis son retour en Ligue 1, le Montpellier Hérault Sporting Club (MHSC) a battu l’OGC Nice 6 fois en 7 oppositions. Le succès de samedi (3-1) est même le 3e consécutif pour les Héraultais. Au total le MHSC totalise 8 victoires en 14 matchs joués à domicile contre les Aiglons.

La Corse marque en double

Jetons un coup d’œil sur les performances individuelles avec, en guest-star, Zlatan Ibrahimovic. L’avant-centre du Paris Saint-Germain (PSG) a inscrit son 10e but de la saison, samedi au Stade Marcel Picot de Nancy (0-1). Il devient ainsi le premier joueur à réaliser le tour de force de totaliser 10 réalisations en 10 journées depuis Karim Benzema en 2007/2008.

Il a fait mal au FCGB : Florian Thauvin du SC Bastia a marqué ses 2 premiers but – et donc son premier doublé – en Ligue 1, dimanche contre les Girondins. Une belle performance car le jeune attaquant corse n’a réussi que 2 frappes cadrées pendant la rencontre. Mieux, derrière l’inamovible Jérôme Rothen (51), il est le 2e Bastiais à avoir joué le plus grand nombre de ballons pendant la partie (49).

On reste en Corse, mais un peu plus au Sud cette fois : à Ajaccio où, la aussi, un joueur est parvenu à marquer son premier doublé en Ligue 1. Il s’agit d’Eduardo qui a planté 2 fois en 5 minutes sur le terrain de Lorient (4-4). Le Brésilien n’a tenté sa chance qu’à 2 reprises au cours du match. Et il a donc fait mouche à chaque fois ! Une belle réussite pour un joueur qui restait sur 11 frappes manquées lors de ces précédentes rencontres.

Publicités

Top and the Flop (épisode 9)



La trêve internationale nous avait presque fait oublier ce petit bonheur, celui du week-end de championnat où la température grimpe soudainement, où parfois plus rien n’a d’importance sinon le résultat de son équipe préférer, celle dont on affiche ses couleurs fièrement.

Football Anatomy revient avec son « Top and the Flop » des quatre coins des terrains et te sert toute cette ferveur dans son condensé du lundi.

Let’s go !!

Jeu, set et match…
Christian Gourcuff avait prévenu ses joueurs avant de se déplacer au stade du Hainaut, il avait raison. Auteur d’un début de match honorable malgré deux buts pris rapidement les merlus ne pensaient sûrement pas tomber sur une équipe de Valencienne aussi joueuse.

Deux expulsions plus tard, dont une discutable, mais bon passons, les Bretons sont repartis du nord avec une méchante gueule de bois, un score fleuve 6 buts à 1, qui permet à V.A de soigner sont goal-average, mais surtout d’être la première attaque de ligue 1.

Toulouse Tout shuss
On continue avec les volées en plus particulièrement celle que Toulouse a infligée à Evian. Sans Ben Yedder privé d’équipe première après sa virer nocturne avec les espoirs, le TFC est allé ce balader sur les contreforts alpins. Victoire 4-0, avec le doublé d’un revenant qui a troqué ses dreads pour une coupe profilée, en l’occurrence Emmanuel Rivière, qui se paye le luxe de planter ses deux buts en 5 minutes.

La relève attendra
Quand la Juventus décide de faire comprendre à tout le monde quelle n’est pas encore prête à céder son trône, elle le fait savoir et de la plus belle des manières. Aux Napolitains venus dans l’idée de faire cesser l’invincibilité de la vieille dame, l’équipe turinoise lui répondit par deux buts en trois minutes signés Caceres et Pogba. Efficace pour laisser son principal rival à 3 points et bien faire comprendre aux autres qu’il faudra encore compter sur elle pour le « scudetto ».

Jourdren fait banquette
À Montpellier comme ailleurs, on a beau avoir été le gardien titulaire de l’équipe championne de France, on ne peut pas critiquer les choix tactiques de son entraineur.
Pour cet écart après la défaite 3-2 face à Evian, Geoffrey Jourdren a donc redécouvert ce que c’était de cirer le banc et à dû laisser sa place a Laurent Pionnier.
Un changement qui n’a pas changé grand-chose, le club héraultais s’inclinant 2 buts à 1 face à Rennes.

Les tensions gâchent la fête.
Saurait dut être la fête du football corse, l’opposition entre Ajaccio et Bastia pour la première fois parmi l’élite depuis 2005, oui, mais voilà la fête fut malheureusement gâchée.
Des échauffourées dès la veille du match dans les rues d’Ajaccio nécessitant l’intervention des CRS, un match nul 0-0, une bagarre générale entre joueurs où deux cartons rouges serons sortie, Cavalli pour l’ACA et Angoula pour le Sporting, saupoudrer de plusieurs incidents dans les tribunes, quel dommage….

L’OM le tube de l’été qui tourne mal.
Après avoir un parcours sans faute au bout de six journées avec 6 victoires. L’OM tel le tube de l’été ce démode progressivement. Ses trois derniers résultats le prouvent. Une correction à Valenciennes, un nul contre Paris et hier soir une défaite contre la lanterne rouge Troyes (franchement qui ne l’avait pas vu venir???). Espérons au moins pour eux que cette série ne soit pas signe d’une descente aux enfers que certains chanteurs connaissent  en suivant la ligne blanche.


Cette semaine je vous propose un but signé Alvaro Recoba l’ancien joueur de l’Inter!

Et pour finir comme d’habitude votre top but de la semaine passé!

Ligue 1 : récapitulatif de la 5e journée


A l’issue de cette cinquième journée de Ligue 1, on peut commencer à apercevoir certaines tendances se dessiner. Certains, comme Lyon, Paris ou Montpellier, affichent une belle forme et s’imposent déjà comme les patrons du championnat.

De l’autre côté du classement, des clubs comme Marseille, Valencienne et Nancy sont en difficulté et voient la crise poindre.

D’autres, comme Bordeaux et Caen, peinent à confirmer et continuent de végéter dans le ventre mou du classement.

Retour sur les rencontres de cette cinquième journée de Ligue 1 avec, au programme, cette semaine : des surprises, des doublés, deux 0-0 très chiants et 17 buts au total.

Caen 0 – 1 Toulouse : Le TFC jusqu’à quand ?

Avant cette rencontre, les deux équipes n’étaient séparées que d’un seul point au classement. On s’attendait donc à un match disputé, équilibré. Une rencontre qui pouvait faire beaucoup de bien au vainqueur.

Ça sentait donc fort le match nul. Et ce fût le cas pendant 92 minutes. Jusqu’à l’ouverture du score, dans les arrêts de jeu d’Étienne Capoue. Le milieu haut-garonnais reprend un tir relâché par le gardien de Caen et offre la victoire à ses coéquipiers.

Un succès important pour les Toulousains qui, avec 10 points pointent désormais à la 5e place du classement. Mais la rencontre fût assez triste. Les Caennais ont déjoué et leurs adversaires ont eu du mal à trouver la faille.

Le match fût fermé avec beaucoup de duel au milieu du terrain. Les deux équipes furent d’ailleurs sifflées à la mi-temps.

Caen continue donc de faire du surplace après ses deux victoires lors de deux premières journées. L’équipe plafonne à 6 points, à la treizième place.

Sochaux 1 – 1 Lorient : Lorient arrache le nul

Marvin Martin était suspendu. Et ses coéquipiers ont su montrer qu’ils savaient bien jouer au foot même en l’absence de leur meneur de jeu. En effet, les Lionceaux ont largement dominé les débats et ont longtemps cru tenir la victoire.

Boudebouz trouvait d’abord le montant Breton à la 17e. Mais c’est Butin qui ouvrait le score à la 49e minute, en reprenant au second poteau un centre de Corchia. Le buteur manquait de doubler la mise, dans la foulée. Mais il voyait sa frappe échouer sur la transversale.

Au retour de la pause, les Merlus se réveillaient mais ils étaient bien contenus par de vaillants sochaliens. Ces derniers cédaient finalement dans les dernières minutes.

C’est Emeghara qui égalisait, à la 88e, après avoir éliminé Corchia et fixé Richert. Un nul logique entre deux équipes à 8 points qui pointe à la 7e (Sochaux) et la huitième place (Lorient) du classement.

Dijon 1 – 2 Lyon : Gomis en patron

Les Lyonnais sont en forme en ce début de saison. Et même sans faire un grand match, les Gones d’e Rémi Garde parviennent à prendre les trois points à l’extérieur face à une courageuse équipe dijonnaise.

Privés de Lisandro, les Rhodaniens ont rapidement ouvert le score. A la sixième minute, Gonalons coupait, au premier poteau, un corner tiré par Källström de la droite vers la gauche. A la fin du match, le milieu lyonnais avouera finalement qu’il n’est pas le buteur mais que le ballon a en fait été dévié par un défenseur bourguignon.

Les Olympiens imposaient ensuite leur domination en confisquant le ballon à leurs adversaires. Mais ces derniers, courageux et efficaces défensivement, laissaient passer l’orage et profitaient d’un moment de déconcentration des Lyonnais pour revenir dans le match.

C’est Corgnet qui égalisait à la 43e d’une frappe puissante des 20 mètres. Pas très bien placée mais assez sèche pour surprendre Lloris.

Le début de la seconde mi-temps étaient plus délicat pour les septuples champions de France. Ils ne parvenaient plus vraiment à faire le jeu. Mais ils reprenaient finalement l’avantage à la 53e grâce à Gomis.

L’attaquant prenait ses responsabilités en l’absence de son compère Lisandro et reprenait victorieusement de la tête un centre de Bastos. Suite à quoi les Gones géraient leur avance jusqu’à la fin de la rencontre.

Très bonne opération pour l’OL qui, avec 11 points, confirme sa place de dauphin de Ligue 1 et continue sur sa belle lancée. Pour les dijonnais, la situation est plus délicate. Ils ont six points et stagnent à la quatorzième position.

ASSE 1 – 3 LOSC : Hazard fait bien les choses

Les Lillois signent leur grand retour dans les premières places du classement. Mais ce ne fût pas simple. Les Stéphanois ouvraient le score à dès la septième minute. Sur un coup du sort : un but contre son camp du Lillois Rozenhal.

Ensuite, les Nordistes ont eu du mal à revenir dans le match. Ils se sont heurté à une équipe de Saint-Etienne plus que prudente. D’autant plus que ces derniers se sont vus rapidement réduits à onze suite à l’expulsion de Néry à la 32e minute pour un tacle assassin sur Béria.

Mais après la mi-temps, Eden Hazard entrait en scène et changeait le cours de la rencontre. D’abord à la 54e minute. Il s’offrait un magnifique slalom dans la défense des Verts et venait tromper Ruffier pour égaliser.

Et le milieu offensif belge enfonçait le clou à la 73e. Il s’appuyait sur Saw et battait le portier stéphanois une seconde fois. Difficile ensuite de revenir pour ces derniers. Pourtant, à la 82e, Sakho touchait le poteau sur coup-franc.

Mais c’est finalement Obraniak qui clora les débats à la 86e grâce à une passe décisive de Joe Cole. Le milieu anglais était entré à la 65e à la place d’une Payet décevant.

Grâce à cette victoire, les Lillois remontent sur le podium à la troisième place, avec 10 points. Quant aux Stéphanois, ils restent à 7 points et pointent à la neuvième position.

AC Ajaccio 3 – 1 Valenciennes : première victoire pour les Corses

Remontés, les Valenciennois affichaient leurs ambitions dès le début de la rencontre. Ils prenaient le jeu à leur compte et dominaient assez largement leurs adversaires. Mais Ochoa parvenait valeureusement à préserver ses buts.

Mais le portier Mexicain céda finalement à la 36e face à Danic qui reprenait un centre de Ducourtioux. La première mi-temps se terminait sur ce score de 1 – 0 pour les Nordites.

Mais à la reprise, les Corses ne tardaient pas à revenir dans le match. Sammaritano égalisait sur un beau coup-franc à la 47e. Et le lutin remettait ça, sept minutes plus tard sur un enchainement contrôle de la poitrine, frappe de l’extérieur du droit.

La partie finissait de basculer, à la 58e suite au troisième but marqué par Ilan. Profitant d’un bon travail de Cavalli, le Brésiliens battait le gardien ajaccien d’un ballon piqué.

Une victoire qui donne un peu d’air aux Corses. Ils sortent de la zone des relégables et, avec 5 points, remontent à la quinzième place. Pour les Valenciennois, en revanche, la situation se complique lourdement. Ils n’ont toujours qu’un seul point et restent lanterne rouge.

Bordeaux 0 – 0 Evian TG : nouvelle purge à Chaban

En ce début de saison, les Girondins ne font vraiment pas le bonheur de leurs supporters. Encore un match nul qui doit donner des envies de meurtres aux abonnés du stade Chaban Delmas.

Pas grand chose à dire sur cette rencontre à part que Bordeaux a imposé une domination stérile à des Savoyards très prudents. Les Girondins ont peu inquiété le gardien d’Evian à part par l’intermédiaire de Modeste, de la tête, à la 19e et de Diabaté, lui aussi, de la tête, qui frappait la transversale à la 75e.

Le FCGB continue de végéter dans le ventre mou, à la onzième position, avec 6 points. La saison s’annonce longue à nouveau, sur les bords de la Garonne… Evian est douzième avec le même nombre de points.

Marseille 0 – 1 Rennes : l’OM tremble

Lors des deux dernières saisons, ils ont remporté le championnat et terminé second. Mais cette année, la tache s’annonce beaucoup plus compliquée pour les Marseillais. En effet, après 5 journées, les Olympiens pointent à une triste seizième place avec seulement trois unités acquises lors de trois matchs nuls.

Et samedi, c’est le FC Rennes qui a crucifié les joueurs phocéens. Ou plutôt Costil, le jeune gardien breton. Il a dégouté les attaquants marseillais à plusieurs reprises. D’abord face à Remy, de près à la 15e. Puis de toute beauté sur une tête de Diarra sur corner au retour de la pause.

Le portier Rennais, aidé par une solide défense, parvenait à préserver son but vierge. Et, à la 76e, c’est un de ses dégagements mal négocié par les arrières marseillais qui permettait à Kembo de tromper Mandanda d’une belle frappe de 20 mètres.

Douche froide dans les Bouches-du-Rhône où la crise pointe le bout de son nez. Par contre, à Rennes tout va bien. Les Bretons sont sixièmes avec 10 points.

Nancy 0 – 0 AJ Auxerre : Nancy au point mort

Toujours pas de victoire pour Nancy jusqu’à présent. Les Lorrains recevaient l’AJ Auxerre diamanche après-midi et le match fût triste à voir.

Le jeu fût haché avec de nombreuses fautes et des duels très physiques au milieu du terrain. Beaucoup de lacunes techniques. On plein les spectateurs du stade Marcel Picot…

Rien à ajouter à part que Nancy est 18e, avec deux points et qu’Auxerre est dixième avec seulement six points.

Montpellier 1 – 0 Nice : Montpellier, héros !

Les Héraultais, en tête avant le début de cette cinquième journée, avaient été doublé par Lyon qui s’était imposé samedi soir. Mais les joueurs de René Girard ont su se mobiliser pour s’imposer dimanche après-midi et reprendre leur dû.

En première mi-temps les débats étaient assez équilibré. Mouniet et Meriem inquiétaient Jourden à la 18e et à la 30e. Mais c’est, en deuxième mi-temps, après l’entrée en jeu de Camara que la rencontre va basculer.

Sur un ballon mal repoussé par la défense niçoise, l’attaquant montpellierain ouvrait le score grâce à une frappe magnifique du gauche, dans la lucarne d’Ospina, à la 74e.

Montpellier reprend donc la tête avec 12 points. Pour Nice, c’est toujours la 19e position avec deux petits points.

PSG 1 – O Brest : Pastore régale les spectateurs

L’Argentin Pastore jouait, dimanche soir, son première match en tant que titulaire sous ses nouvelles couleurs du PSG, en championnat. Et ce qu’on peut dire, c’est qu’il n’a pas déçu les spectateurs du Parc des Prince.

Si les Parisiens ont dominé la rencontre, leurs adversaires brestois étaient dangereux à plusieurs reprises en contre. A la 20e, un tir rasant de Poyet obligeait Sirigu à se détendre pour préserver le score.

Et Pastrore, très en jambe et techniquement à l’aise, sollicitait le portier breton, de la même manière, à la 24e. Par la suite, il régalait à plusieurs reprises les fans du PSG par ses gestes techniques. Mais ce n’est qu’à la 68e que lesPparisiens parvinrent à trouver la faille.

Ménez accélérait comme il sait si bien le faire et servait Pastore, à l’entrée de la surface. Ce dernier reprenait, trompait Elana et libérait ses supporters.

Bonne opération pour les Parisiens qui remontent à la quatrième place avec 10 points. Les Brestois sont, eux, seizième avec 4 points.

Ligue 1 : le point sur les rencontres de la cinquième journée


Après deux semaines de trêve pour cause d’affrontements internationaux entre sélections, la Ligue 1 fait son grand retour samedi 10 septembre 2011.

Et cette cinquième journée de championnat s’annonce d’ores et déjà passionnante. Avec plusieurs rencontres à suivre de près et pas mal de chamboulements en vue. En tête du classement plus particulièrement.

Sept matchs se dérouleront samedi 10 septembre 2011 et trois autres le lendemain. Faisons un point sur les forces en présence et les enjeux de chacune de ces oppositions.

Saint Etienne – Lille :

Une rencontre qui promet d’être très intéressante. En effet, les deux clubs affichent le même nombre de points : 7. Lille est septième avec 2 victoires, 1 match nul et 1 défaite et les Verts sont huitième avec exactement le même parcours. Les deux équipes ont également un goalaverage identique. C’est don le nombre de buts marqués (6 pour Lille et 4 pour l’ASSE) qui les départage.

Si leur parcours est identique, les deux formations ne sont certainement pas dans le même état d’esprit. Après des débuts poussifs avec un nul à Nancy et une défaite à domicile face à Montpellier, le champion de France 2011 reste sur deux victoires consécutives à Caen et, surtout, contre Marseille. Les Lillois auront donc à coeur de faire un bon résultat dans le Chaudron pour continuer sur leur lancée et remonter dans le classement.

En revanche, du côté stéphanois, la dynamique est inverse. L’ASSE a perdu à Sochaux lors de la quatrième journée. Un résultat qui faisait suite à un nul 0 à 0 à Marseille. L’équipe marque un peu le pas après ses deux victoires lors des deux premières journées.

Les Verts devront donc surfer sur leur bon résultat en Coupe de la Ligue (victoire 3-1 contre Bordeaux) et proposer du jeu pour surprendre le LOSC. En cas de victoire, les deux équipes peuvent prétendre – au moins mathématiquement – à la première place du championnat.

Dijon – Lyon :

Après une défaite 5-1 à domicile face à Rennes lors de la première journée, on a peut être un peu vite enterré les Dijonnais. On voyait en eux, les successeurs d’Arles-Avignon.

Mais les promus se sont bien ressaisis et reste sur une série de trois victoires (2 en championnat et une en Coupe de la Ligue). Ce match face aux Lyonnais apparaît donc comme un bon moyen de confirmer la bonne forme actuelle du club.

Mais ça va pas être facile. Car, en face, l’OL arrive en forme et avec pas mal de confiance. En effet, l’équipe pointe actuellement à la deuxième place du classement et reste sur une victoire 2-1 face au leader, Montpellier.

Les joueurs de Rémi Garde viendront donc en Bourgogne pour prendre les trois points et compter sur un faux pas des Héraultais pour espérer leur ravir la première place.

Bordeaux – Evian TG :

Une rencontre très importante pour deux équipes à cinq points. Le début de saison des Girondins est loin d’être idyllique. Après une défaite surprise lors de la première journée contre des Stéphanois plutôt chanceux, les Marine et Blanc ont réussi à enchaîner deux nuls et une victoire capitale à Valenciennes, dans les toutes dernières minutes.

Les points sont là mais le jeu se fait encore attendre. De plus, les protégés de Gillot auront à coeur de s’imposer à Chaban-Delmas et offrir à leurs supporters une première victoire à domicile.

Pour leurs adversaires, la situation est tout aussi délicate. Il reste sur deux défaites consécutives : face à Dijon en championnat et à Lens en Coupe de la Ligue. Il s’agira pour eux, samedi soir, de créer la surprise pour rompre cette dynamique et engranger des points en vue du maintien.

Une rencontre à suivre qui promet d’être très disputée.

Sochaux – Lorient :

Voilà un match qui a tout pour ravir tous les amateurs de beau football. Ces deux équipes ont réalisé une très belle saison 2010/2011. Elles ont proposé du beau jeu tout au long de l’année et leurs retrouvailles, samedi soir, espérons-le, risquent de produire des étincelles.

Au classement, les deux clubs comptent sept points. Sochaux est devant, à la sixième place, grâce à un goalaverage de +1. Lorient pointe à la neuvième position avec une différence de but de 0.

Pour Lorient, il s’agira samedi de confirmer après les victoires, en championnat contre Nancy et en Coupe de la Ligue face au voisin, Guingamp. Et pour Sochaux, une victoire serait la bienvenue pour continuer sur la lancée entamée il y a deux semaines avec une victoire 2-1 contre Saint Etienne. UN succès permettrait aux Doubistes de reléguer un peu plus leur élimination de la Ligue Europa au rang des mauvais souvenirs.

Ces deux équipes peuvent mathématiquement prétendre à la première place à la suite de cette cinquième journée.

Caen – Toulouse :

Toulouse est la bonne surprise de ce début de championnat. L’équipe pointe à la troisième place avec sept points. Ils peuvent donc éventuellement devenir leader en battant les Caennais et en comptant sur des contre performances de Lyon et Montpellier.

Mais il leur faudra, pour cela, faire mieux que ce qu’ils ont proposé face au PSG (Défaite 3-1 au Stadium) et à Nice (Défaite 2-1 au Stadium, en Coupe de la Ligue). Le TFC reste donc sur une mauvaise dynamique qu’il espère renverser samedi soir.

Quant aux Caennais, après une première saison en Ligue 1 encourageante, ils semblent bien décider à continuer leur chemin et à s’imposer dans l’élite. Ils font un début de championnat moyen mais ont eu le malheur de rencontrer Lille et Rennes coup sur coup. Deux défaites à la clé. Ce qui est dommage car les Normands avec réussi à remporter leur deux premières rencontres.

AC Ajaccio – Valenciennes :

Les Valenciennois sont revanchards. Ils estiment avoir été lésés à plusieurs reprises par les arbitres au cours des quatre premières journées. On se souvient du coup de gueule de Pujol après la défaite à domicile face au FCGB.

Dernier du classement avec seulement un point au compteur, les Nordistes doivent l’emporter en Corse samedi s’ils veulent recoller avec le peloton. Mais les Ajacciens devraient leur opposer pas mal de résistance.

En effet, les joueurs Corses, tout juste promus, ne comptent, eux, que deux points. Ils seront certainement très motivés face à leur public et feront tout pour remporter leur première victoire en Ligue 1.

Marseille – Rennes :

Certainement l’affiche la plus prometteuse de cette quatrième journée. Rennes confirme sa bonne saison 2010/2011 et pointe à la cinquième place avec sept points. Une victoire à Marseille pourrait donc permettre aux Bretons de monter sur la première place.

Mais les Marseillais ne l’entendent pas de cette oreille. Leur début de championnat est plus que laborieux et ils pointent à une triste seizième place avec seulement trois points au compteur. Aucune victoire jusqu’à présent, cette année.

C’est donc le moment ou jamais pour les Olympiens d’enfin s’imposer. Une victoire à domicile ferait du bien à tout le monde : aux supporters, aux joueurs et aux dirigeants. Encore faut-il que les joueurs de l’OM soient capable de hisser leur niveau de jeu.

Cette rencontre qui se jouera en décalé, à 21 heures, risque d’être disputée. Si une des deux équipes marque en début de match, on pourrait assister à un festival de buts.

Montpellier – Nice

Montpellier continue lui aussi sur la lancée de sa belle saison 2010/2011. Le club est actuellement leader avec neuf points. En revanche, il reste sur une défaite 2 – 1 face à son dauphin, l’Olympique Lyonnais.

Il faudra donc que les Montpellierrains fassent preuve de caractère pour renouer avec la victoire dimanche après-midi.

Face à eux, les Niçois n’ont que deux points dans la besace. Mais ils restent sur une belle victoire à Toulouse en Coupe de la Ligue et devraient donc tenter de surfer sur cette dynamique.

Nancy – Auxerre :

Revanche du match de Coupe de la Ligue remporté par l’AJA, à Nancy, 2 à 1. La saison s’annonce d’ores et déjà très longue pour les Lorrains qui ne comptent qu’un seul point marqué lors de la première journée face à Lille. Après s’être fait sortir par les Bourguignons, ils tenteront de renverser la tendance et de s’imposer enfin à Marcel Piquot.

Pour les Auxerrois, le situation est moins délicate. Le club reste sur une belle victoire 4-1 face à Ajaccio, en championnat. Il pointe actuellement à la douzième place avec cinq points. Une victoire dimanche après-midi permettrait aux Bourguignons de se donner un peu d’air pour la suite.

Paris SG – Brest :

Paris semble commencer à trouver son jeu et reste sur une série de quatre victoires en Ligue Europa, championnat et Coupe de la Ligue. L’équipe est actuellement quatrième Ligue 1 et se doit de confirmer face à des Bretons, légèrement poussifs en ce début de saison.

Avec quatre matchs nuls en quatre rencontres, les Brestois sont un peu lents à l’allumage cette année. Ils pourraient donc se réveiller et créer la surprise dimanche soir à Paris. Mais leur tâche s’annonce vraiment compliquée car Paris semble vraiment supérieur.

De plus, le club de la capitale à la possibilité de prendre la tête en cas de victoire face à Brest et de faux-pas de Montpellier, Toulouse et Lyon. Un « Paris Breste » qui aura certainement bon goût !

La remontée du foot corse !


Bonjour à tous, aujourd’hui je vais vous parler du Football Corse qui se porte bien en ce moment, Ajaccio joue la montée en Ligue 1, dans un championnat de Ligue 2 qui est très serré cette saison, en National le club de Bastia est assuré de retrouver la Ligue 2, en ayant survolé le championnat toute la saison. Enfin en CFA, deux clubs sont bien placés pour aller en National, il s’agit du CA Bastia qui est leader de son groupe de CFA avec un point d’avance et un match d’avance sur le deuxième,  l’autre club Corse est le Gazelec d’Ajaccio qui est lui aussi leader de son groupe , il compte deux points d’avance sur le deuxième. Maintenant nous allons analyser, pourquoi ça marche, en particulier pour les clubs qui sont les plus connus, Ajaccio ainsi que Bastia !

Ajaccio  «  Habitué au ventre mou»

 

Depuis quelques années Ajaccio est habitué au ventre mou et cela fait 4 saisons que ça dure, Ajaccio a même frôlé la relégation lors de la saison 2008/2009. Pourquoi cela ne marchait pas ? Ajaccio a trop souvent changé d’entraineur, en 4 années de ligue 2, il y a eu 4 nouveaux entraineurs. De Ruud Krol, à Rohr ou encore à Pasqualetti, depuis 3 années c’est Olivier Pantaloni qui a monté tous les échelons à Ajaccio, il a finit sa carrière ici en 2000, puis  il est devenu adjoint,  a pris en charge l’équipe réserve, plusieurs fois il a été préparateur physique, puis les dirigeants l’ont renommés entraineur,  Pantaloni avait entrainé Ajaccio en 2004. Un homme qui aime le club malgré ses origines bastiaises. Michel Moretti, le président est décédé en 2008.  De plus il y a eu une mauvaise gestion sportive de la part des dirigeants, cela a entrainé la chute d’Ajaccio ! Ajaccio à l’époque demandait un nouveau stade, mais les élus ne les ont pas aidés, actuellement, le stade est en rénovation et il y a un projet d’agrandissement qui va voir le jour. Et alors pourquoi aujourd’hui Ajaccio est en passe de monter ? C’est peut être que le travail de l’entraineur et des joueurs qui sont fidèles. Il y a beaucoup de joueurs qui sont là depuis plus de 3 ans, sans compter les joueurs formés au club.  Ajaccio rêve maintenant d’ascension en Ligue 1, pour y rester ou faire l’ascenseur ?

Bastia  « La remontée est en marche !  »

 

Parlons maintenant de Bastia , arrivé en Ligue 2 une saison avant Ajaccio , ils ont descendu en grade petit à petit , en passant de la 6 ème à la 9 ème puis deux saisons de suites à la 11 ème place, avant de finir 20 ème l’année dernière , comment Bastia a-t-il pu descendre en National ?  Bastia souffre depuis plusieurs années d’une mauvaise gestion sportive ainsi que financière . Il y a eu un grand fossé entre les dirigeants et les supporters à une époque où il n’y avait aucune communication entre eux .Bastia n’a jamais eu des installations suffisantes, la faute à qui ? Aux élus qui à l’époque n’ont pas voulu aidé Bastia à construire un grand stade, Bastia a tout de même eu un beau parcours en Europe dans la fin des années 90, rappelons le ! Même si aujourd’hui un projet d’agrandissement et de rénovation de Furiani est lancé ! Bastia  a même frôlé la descente administrative en CFA, pour cause de mauvaises finances. Heureusement le conseil général de Corse a sauvé le club !  Pour remonté , Bastia a effectué un recrutement malin , en prenant des joueurs remplaçant en Ligue 2 avec un bon potentiel , prenons l’exemple de Suarez , qui est l’un des meilleurs buteurs en national et qui réalise une belle saison, Bastia a aussi fait appel à un entraineur , Frédéric Hantz qui est réputé pour sa bonne vision ainsi que son bon recrutement, son expérience le prouve, grâce à lui , Bastia va retrouvé la Ligue 2 la saison prochaine , et pourquoi pas revoir Bastia dans l’élite dans quelques années ?

 Le Foot Corse vers un renouveau ?

Le football corse retrouve un niveau encourageant qu’il avait perdu depuis quelques saisons, peut être grâce à l’aide des entraineurs ou encore du conseil général qui a apporter pas mal d’argent, la Corse comptera peut être 4 représentants dans les 3 premiers championnats l’année prochaine, pas mal pour une île, un peu comme la Bretagne qui compte 5 clubs dans les 3 premiers championnats ! On sais tous que la corse est une terre de foot, et que les gens sont attachés à leur club. Les clubs corses vont devoir éviter les erreurs du passés , en évitant les mauvaises gestions sportives et financière, pour continuer dans la réussite.

Ajaccio : 3 ème, un match en moins

Bastia : 1 er, assuré d’être en Ligue 2

CA Bastia : 1er avec un point d’avance et un match de moins sur le deuxième

Gazelec Ajaccio : 1 er avec 3 points d’avance sur son premier poursuivant

Pensez vous que le football corse va vers un renouveau ?