Archives du blog

Top and the Flop (épisode 12)


On aurait pu vous parler de la démonstration du Bayern face aux Lillois, de l’élimination de Montpellier de la champions league, du Zlatan-festival face à Zabreb, de la déroute du Barça à Glasgow, oui, mais non. On se contentera de revenir sur la dernière journée des principaux championnats européens et y a déjà assez à faire.

Retour donc sur les tops et les flops de votre week-end, let’s go !!!!

Valenciennes comme on l’aime.
S’imposer à Furiani n’est jamais partie de plaisir, surtout lorsque vous êtes menés deux buts à un à la 77ème. Mais lorsque la meilleure attaque du championnat décide de passer la seconde, il ne faut pas plus de deux minutes pour planter deux buts et repartir avec les 3 points de la victoire.
Score final 2-3 Bastia : Modeste 39éme sp/ palmieri 63ème VAFC : Kadir 32 et 78ème/ Dossevi 80ème
Et au final et bien Valenciennes continue ça marche en avant et en plus commence à gagner à l’extérieur! Et si le VAFC créait la surprise ?

3 à la suite pour Bordeaux
Il y a 2 semaines après ses deux défaites de suite contre Bastia et Montpellier on pouvait douter de l’envie du groupe Bordelais de jouer au football. Mais depuis dimanche dernier on peut dire que Bordeaux a trouvé son levier de vitesse pour passer la seconde. En une semaine victoire dans le derby de la Garonne contre Toulouse, victoire contre les Portugais du Maritimo et victoire en Bretagne contrent Lorient. Alors certes Bordeaux n’est pas forcément l’équipe la plus séduisante à voir jouer, mais par contre elle est sans doute une des équipes les plus efficaces devant le but. Après tout sur le court terme l’important c’est le résultat peut importe la manière.

Spider Auba
C’est actuellement le Monsieur + des verts. Buteur décisif au Parc des Princes la semaine dernière, l’attaquant Gabonnais a réitéré encore cette semaine contre Troyes. Le Stéphanois qui est en pleine bourre affiche désormais 8 buts à son compteur personnel  à seulement deux petites longueurs du « roi » Ibra, de quoi donner une sacrée motivation à un joueur qui n’en demander surement pas autant.

Oh Toulouseuh
Il y a tout juste deux semaines, les joueurs du TFC avaient l’occasion de monter sur la plus haute marche de la ligue 1. Deux semaines plus tards ses mêmes Toulousains sont 8ème au classement et viennent de perdre 4-1 sur leur pelouse face à une flamboyante équipe d’Ajaccio. Cette équipe de Toulouse montre ses limites. Quand on vous dit que dans le football tout peut, allez très vite…

Arsenal cale, encore…
Il y a de ça quelques années Arsenal se tirait la bourre avec son meilleure ennemie, Manchester United, pour le titre. C’était l’époque du « big four » d’Highbury stadium, du roi Henry, bref c’était avant. En cette fin d’année 2012, Les Gunners ont perdu de leur superbe, luttent pour accrocher une place européenne (ils sont actuellement 8ème) en ne faisant pas mieux qu’un match nul (3-3) face à la modeste équipe de Fulham.

ASNL club fight…
Ok être bon dernier du championnat est dur à digérer pour tout supporter, ok Nancy c’est pris une valise face à Rennes (défaite 1-3), ok leurs joueurs ne donnent peut-être pas tous sur le terrain. Mais rien ne peut justifier le comportement de la cinquantaine de « pseudo supporters » qui pour montrer leur tristesse ont décidé d’en venir aux mains avec les joueurs en voulant envahir le vestiaire. Un acte malheureux, bien loin de l’esprit du football.

Et pour te mettre du baume au coeur en ce début de semaine, voici deux beaux bonus !
On commence avec la célébration de but de Valbuena hier contre Nice.

Et voici comme d’habitude ta petite vidéo résumant les plus beaux buts de la semaine dernière.

Publicités

Top and the Flop (épisode 11)


Encore un week-end avec son lot de victoires, de défaites et de surprises. Un week-end où les classements se sont chamboulés, où des outsiders que l’on n’attendait pas ont pointé leur nez et où des gros sont tombés.

Tout ça, c’était ce week-end et on te le résume dans ton « Top and the Flop ».

Lyon montre les dents.
En début de saison, l’olympique Lyonnais ne faisait plus peur à grand monde, les anciens poussaient vers la sortie (Cris,Lloris..), les jeunes ambitieux quittant le navire (Pied, Grenier), on imaginait plus les Gones courir après une place européenne que lorgner sur le titre.
Mais ce dimanche après un match passionnant face à Bastia où l’OL s’imposa 5-2, un score qui parait lourd, mais où les Bastiais ont vendu chèrement leur peau, les hommes de Remi Garde revenus à seulement un point du leader ne peuvent maintenant plus se cacher et doivent afficher leurs ambitions.

Saint-Étienne prince du Parc.
C’était un match qui avait tout d’un sommet une équipe de Saint-Étienne solide qui venait pour casser la série d’invincibilitée Parisienne au Parc.
Mais les Parisiens trop sûrs d’eux après leur victoire face à l’OM, inconstant et souvent nonchalant n’ont pas pris les verts au sérieux. Aubameyang qui revenait de blessure, rentra en seconde période pour dynamiser le côté gauche de l’attaque verte, un pari gagnant, car le Gabonais inscrit deux buts le premier bien malgré lui un centre tir contré par Sahko qui finira dans les filets, le second lors d’un face à face avec Sirigu. La réduction du score par Hoarau (eh oui !!) ne changera rien, c’est bien Sainté qui avait le plus envie de gagner ce samedi.

L’Inter redistribue les cartes.
On pensait la Juve imbattable, qui plus est chez elle. Invaincue en série A depuis 49 matchs, la vielle dame devait bien rendre les armes un jour où l’autre, mais personne ne l’imaginait pas tomber d’aussi haut dans un match à tels enjeux. Malgré une ouverture du score supersonique après seulement 27 secondes de jeu, les Bianconeri n’ont pu que subir les attaques Milanaise lors de la seconde période, une vague Nerazzurri qui déferla, encore et encore pour repartir avec une belle victoire 3-1, et trois points de plus qui permettent à l’inter de n’être qu’à un point de cette même Juventus.

Pour Sochaux, c’est chaud…
Après leur match reporté, pour cause de neige on pensait, que les Sochaliens allaient revenir requinqués, bien dans leur têtes et plus motivé que jamais pour ne pas s’enfoncer vers la zone rouge. Eh bien non c’est le même Sochaux, celui qui a oublié son bleu de chauffe dans les ateliers Peugeot qui était sur la pelouse pour subir sa huitième défaite de la saison (3-1) alors d’accord c’était Valenciennes en face une équipe portée vers l’avant à qui tout réussi cette année, mais le problème des lionceaux est bien que plus rien ne leur réussit …

L’Atlético, fin de série.
Ils avaient jusqu’alors suivi la cadence infernale imposée par le Barça dans la course à la ligua, on les regardait jouer leur jeu porté vers l’attaque, euh pardon Falcao, mais ce week-end l’Atlético Madrid et resté muet face au FC Valence. Une défaite 2-0 , d’autant plus gênante que leur voisin du Real reviennent sur eux comme un boulet de canon…

Comme un air de déjà vu.
Mon premier est une claque monumentale reçu la saison dernière ( victoire de Manchester 8-2)
Mon second est leur ancien buteur passé chez l’ennemie et qui leur a mis un but aujourd’hui (Robin Van Persie)
Mon troisième est un grand méchant joueur, oouuuhhhh !!!!, qui a priori n’aiment pas jouer contre des enfants et leurs faits savoir en leur mettant un but (Patrice Evra)
Mon tout forme une défaite 2-1 qui vous place à la sixième place du classement.
Bravo Arsenal !!!!!

Et pour finir en beauté, vous avez le droit comme chaque semaine au récapitulatif des plus beau de la semaine passée.

Top and the Flop (épisode 9)



La trêve internationale nous avait presque fait oublier ce petit bonheur, celui du week-end de championnat où la température grimpe soudainement, où parfois plus rien n’a d’importance sinon le résultat de son équipe préférer, celle dont on affiche ses couleurs fièrement.

Football Anatomy revient avec son « Top and the Flop » des quatre coins des terrains et te sert toute cette ferveur dans son condensé du lundi.

Let’s go !!

Jeu, set et match…
Christian Gourcuff avait prévenu ses joueurs avant de se déplacer au stade du Hainaut, il avait raison. Auteur d’un début de match honorable malgré deux buts pris rapidement les merlus ne pensaient sûrement pas tomber sur une équipe de Valencienne aussi joueuse.

Deux expulsions plus tard, dont une discutable, mais bon passons, les Bretons sont repartis du nord avec une méchante gueule de bois, un score fleuve 6 buts à 1, qui permet à V.A de soigner sont goal-average, mais surtout d’être la première attaque de ligue 1.

Toulouse Tout shuss
On continue avec les volées en plus particulièrement celle que Toulouse a infligée à Evian. Sans Ben Yedder privé d’équipe première après sa virer nocturne avec les espoirs, le TFC est allé ce balader sur les contreforts alpins. Victoire 4-0, avec le doublé d’un revenant qui a troqué ses dreads pour une coupe profilée, en l’occurrence Emmanuel Rivière, qui se paye le luxe de planter ses deux buts en 5 minutes.

La relève attendra
Quand la Juventus décide de faire comprendre à tout le monde quelle n’est pas encore prête à céder son trône, elle le fait savoir et de la plus belle des manières. Aux Napolitains venus dans l’idée de faire cesser l’invincibilité de la vieille dame, l’équipe turinoise lui répondit par deux buts en trois minutes signés Caceres et Pogba. Efficace pour laisser son principal rival à 3 points et bien faire comprendre aux autres qu’il faudra encore compter sur elle pour le « scudetto ».

Jourdren fait banquette
À Montpellier comme ailleurs, on a beau avoir été le gardien titulaire de l’équipe championne de France, on ne peut pas critiquer les choix tactiques de son entraineur.
Pour cet écart après la défaite 3-2 face à Evian, Geoffrey Jourdren a donc redécouvert ce que c’était de cirer le banc et à dû laisser sa place a Laurent Pionnier.
Un changement qui n’a pas changé grand-chose, le club héraultais s’inclinant 2 buts à 1 face à Rennes.

Les tensions gâchent la fête.
Saurait dut être la fête du football corse, l’opposition entre Ajaccio et Bastia pour la première fois parmi l’élite depuis 2005, oui, mais voilà la fête fut malheureusement gâchée.
Des échauffourées dès la veille du match dans les rues d’Ajaccio nécessitant l’intervention des CRS, un match nul 0-0, une bagarre générale entre joueurs où deux cartons rouges serons sortie, Cavalli pour l’ACA et Angoula pour le Sporting, saupoudrer de plusieurs incidents dans les tribunes, quel dommage….

L’OM le tube de l’été qui tourne mal.
Après avoir un parcours sans faute au bout de six journées avec 6 victoires. L’OM tel le tube de l’été ce démode progressivement. Ses trois derniers résultats le prouvent. Une correction à Valenciennes, un nul contre Paris et hier soir une défaite contre la lanterne rouge Troyes (franchement qui ne l’avait pas vu venir???). Espérons au moins pour eux que cette série ne soit pas signe d’une descente aux enfers que certains chanteurs connaissent  en suivant la ligne blanche.


Cette semaine je vous propose un but signé Alvaro Recoba l’ancien joueur de l’Inter!

Et pour finir comme d’habitude votre top but de la semaine passé!