Archives du blog

34 ème journée de L1 : La revue de Tweet


OM 3-5 Lorient

La belle victoire au panache de Lorient fut une surprise pour ouvrir cette 34 ème journée. En quête de points pour le maintien les Merlus ont été efficace au Vélodrome face à une triste équipe Marseillaise qui voit la Ligue des Champions s’éloigner au fil des rencontres. Comme @CharlesCHT le souligne, c’est la 4ème défaite de rang pour l’OM de Bielsa

Paris 6-1 Lille

Le PSG se devait de gagner samedi après midi, ce fut une partie de plaisir pour les hommes de Laurent Blanc qui ont écrasés le LOSC. A noter le premier triplé avec le PSG de Lavezzi qui a surement fêté cela Samedi soir …

Bordeaux 1-1 Metz

Bordeaux pour son avant-dernière à Lescure n’a pu s’imposer face à Metz. Les Bordelais se sont vu injustement refusé un but. Malgré cette erreur d’arbitrage, les hommes de Sagnol n’ont pu renverser la vapeur face à un FC Metz qui avait ouvert le score rapidement !

Lire la suite

Ligue 1 : Nos pronostics pour la descente


FA

La fin de saison approche et comme toujours la lutte s’intensifie dans chaque championnat. Pour le titre, les places européennes mais aussi pour sauver sa peau parmi l’élite. Aujourd’hui on vous donne nos pronostics pour la lutte pour le maintien en Ligue 1. Cap de poser vos PEL avec nous sur nos pronostics ?

Lire la suite

Ligue 1 : les stats marquantes de la 11e journée


Encore une journée de championnat plus prolifique que la moyenne en cette saison de Ligue 1 2012-2013. Avec 2,70 buts inscrits par match, les clubs français ont réussi à dépasser de peu la moyenne enregistrée depuis le début de l’année parmi l’élite française (2,64 buts par rencontre).

Et le fait le plus marquant de cette 11e journée de Ligue 1 est, bien entendu, le succès des Stéphanois au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain (1-2). L’AS Saint-Etienne met ainsi fin à une série de 7 oppositions sans victoire face aux Parisiens. Et, de plus, c’est la première fois depuis le 4 février 1979 (victoire 4-1 à domicile) que les Verts parviennent à s’imposer face aux joueurs de la capitale en ayant concédé au moins un but.

Marseille joue la défense et VAFC l’attaque

Autre performance collective remarquable – et remarquée – de ce week-end, la victoire de l’Olympique Lyonnais (OL) contre le Sporting Club de Bastia (5-2). C’est la première fois depuis le 6 mars 2011 que l’OL inscrit 5 buts dans la même rencontre (succès 5-0 face à l’AC Arles-Avignon). De plus, avec 10 frappes cadrées sur 16 tentées, les Lyonnais enregistrent leur meilleure performance depuis le début de la saison.

Une édition dans laquelle l’Olympique de Marseille (OM) commence à faire figure d’épouvantail pour les clubs qui le reçoivent. En s’imposant sur la pelouse de l’AC Ajaccio (0-2), les Marseillais obtiennent leur 4e succès en 6 déplacements cette année. Et, à chaque fois, les joueurs d’Élie Baup n’ont pas encaissé le moindre but. Avec 12 points pris sur 18 possibles, l’OM est la meilleure équipe à l’extérieur cette saison.

C’est l’équipe surprise de ce début de championnat mais c’est également la meilleure attaque de la Ligue 1 jusqu’à présent. Le Valenciennes Football Club (VAFC) a marqué 23 fois cette saison. Et les supporters du club doivent être heureux puisqu’au cours de 3 dernières rencontres à domicile, VAFC a planté à 13 reprises !

Steed Malbranque signe son retour à Gerland

On entame le point sur les performances individuelles avec un revenant. Steed Malbranque a minscrit son premier but en Ligue 1 depuis le 27 janvier 2001. Le milieu de terrain de l’OL n’a marqué que 5 fois dans le championnat de France au cours de sa carrière, dont 4 fois au stade Gerland. Lors de la victoire de son club face à Bastia, il a également délivré la 3e passe décisive de sa saison. La 3e à domicile.

Au cours de la victoire du Stade Brestois contre Lorient (2-0), vendredi 2 novembre 2012, Eden Ben Basat a marqué le 4e but de sa saison. Tous ont été inscrits à domicile. Depuis qu’il est arrivé en Bretagne, l’attaquant a planté 75% de ses pions au stade Francis Le Blé. L’air marin lui réussit bien visiblement….

Enfin, du côté de Valenciennes, Grégory Pujol a réalisé son 1e doublé en Ligue 1 depuis le 17 septembre 2011 (face au Dijon FCO). Il s’agit de la 8e fois qu’il parvient à une telle performance depuis ses débuts dans le championnat de France. Avec un total de 62 réalisations dans le championnat de France, il est le 6e meilleur buteur encore en activité en Ligue 1.

Top and the Flop (épisode 11)


Encore un week-end avec son lot de victoires, de défaites et de surprises. Un week-end où les classements se sont chamboulés, où des outsiders que l’on n’attendait pas ont pointé leur nez et où des gros sont tombés.

Tout ça, c’était ce week-end et on te le résume dans ton « Top and the Flop ».

Lyon montre les dents.
En début de saison, l’olympique Lyonnais ne faisait plus peur à grand monde, les anciens poussaient vers la sortie (Cris,Lloris..), les jeunes ambitieux quittant le navire (Pied, Grenier), on imaginait plus les Gones courir après une place européenne que lorgner sur le titre.
Mais ce dimanche après un match passionnant face à Bastia où l’OL s’imposa 5-2, un score qui parait lourd, mais où les Bastiais ont vendu chèrement leur peau, les hommes de Remi Garde revenus à seulement un point du leader ne peuvent maintenant plus se cacher et doivent afficher leurs ambitions.

Saint-Étienne prince du Parc.
C’était un match qui avait tout d’un sommet une équipe de Saint-Étienne solide qui venait pour casser la série d’invincibilitée Parisienne au Parc.
Mais les Parisiens trop sûrs d’eux après leur victoire face à l’OM, inconstant et souvent nonchalant n’ont pas pris les verts au sérieux. Aubameyang qui revenait de blessure, rentra en seconde période pour dynamiser le côté gauche de l’attaque verte, un pari gagnant, car le Gabonais inscrit deux buts le premier bien malgré lui un centre tir contré par Sahko qui finira dans les filets, le second lors d’un face à face avec Sirigu. La réduction du score par Hoarau (eh oui !!) ne changera rien, c’est bien Sainté qui avait le plus envie de gagner ce samedi.

L’Inter redistribue les cartes.
On pensait la Juve imbattable, qui plus est chez elle. Invaincue en série A depuis 49 matchs, la vielle dame devait bien rendre les armes un jour où l’autre, mais personne ne l’imaginait pas tomber d’aussi haut dans un match à tels enjeux. Malgré une ouverture du score supersonique après seulement 27 secondes de jeu, les Bianconeri n’ont pu que subir les attaques Milanaise lors de la seconde période, une vague Nerazzurri qui déferla, encore et encore pour repartir avec une belle victoire 3-1, et trois points de plus qui permettent à l’inter de n’être qu’à un point de cette même Juventus.

Pour Sochaux, c’est chaud…
Après leur match reporté, pour cause de neige on pensait, que les Sochaliens allaient revenir requinqués, bien dans leur têtes et plus motivé que jamais pour ne pas s’enfoncer vers la zone rouge. Eh bien non c’est le même Sochaux, celui qui a oublié son bleu de chauffe dans les ateliers Peugeot qui était sur la pelouse pour subir sa huitième défaite de la saison (3-1) alors d’accord c’était Valenciennes en face une équipe portée vers l’avant à qui tout réussi cette année, mais le problème des lionceaux est bien que plus rien ne leur réussit …

L’Atlético, fin de série.
Ils avaient jusqu’alors suivi la cadence infernale imposée par le Barça dans la course à la ligua, on les regardait jouer leur jeu porté vers l’attaque, euh pardon Falcao, mais ce week-end l’Atlético Madrid et resté muet face au FC Valence. Une défaite 2-0 , d’autant plus gênante que leur voisin du Real reviennent sur eux comme un boulet de canon…

Comme un air de déjà vu.
Mon premier est une claque monumentale reçu la saison dernière ( victoire de Manchester 8-2)
Mon second est leur ancien buteur passé chez l’ennemie et qui leur a mis un but aujourd’hui (Robin Van Persie)
Mon troisième est un grand méchant joueur, oouuuhhhh !!!!, qui a priori n’aiment pas jouer contre des enfants et leurs faits savoir en leur mettant un but (Patrice Evra)
Mon tout forme une défaite 2-1 qui vous place à la sixième place du classement.
Bravo Arsenal !!!!!

Et pour finir en beauté, vous avez le droit comme chaque semaine au récapitulatif des plus beau de la semaine passée.

Ligue 1 : les stats marquantes de la 10e journée


Il faisait froid, voire très froid, mais, pourtant, les attaquants de Ligue 1 avaient l’air bien chauds lors de cette 10e journée de championnat. Avec 28 buts inscrits en 8 rencontres disputées, la moyenne s’établit à 3,5 réalisations par match. Il s’agit de la plus élevée depuis le début de la saison 2012/2013. A titre de comparaison, la moyenne depuis le début de l’année est de 2,63 pions par rencontre.

Pour illustrer à quel point les oppositions de vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 octobre 2012 ont été prolifiques, il suffit de dire que la moitié d’entre elles s’est soldée avec au moins 4 ballons au fond des filets. Avec, en point d’orgue, FC Lorient (FCL) – AC Ajaccio (ACA), match au cours duquel 8 buts ont été marqués. C’est, pour l’instant, la rencontre la plus riche en la matière depuis le début de la saison.

Des séries en cours… d’autres qui s’achèvent

Du côté des performances collectives, il faut, dans un premier temps, noter la bonne série du SC Bastia qui, en s’imposant face à Bordeaux dimanche (3-1), enregistre son 4e match consécutif sans perdre. C’est la plus longue suite d’invincibilité pour les Bastiais cette saison. Elle a d’autant plus de valeur qu’elle permet aux Corses de mettre fin à une autre série : celle du FC Girondins de Bordeaux (FCGB) qui n’avait plus perdu en Ligue 1 depuis le 8 avril 2012.

L’AS Saint-Étienne (ASSE) engrange sa 4e victoire de l’année (2-0 contre Rennes). A chaque fois, les Stéphanois n’ont pas pris le moindre but. Il s’agit également de la 3e fois, de suite, que les ouailles de Christophe Galtier ne prenne aucun pion dans leur stade de Geoffroy Guichard. Par ailleurs, les Verts sont parvenus à enchaîner une 5e rencontre sans perdre en Ligue 1 cette saison. C’est leur plus longue série d’invincibilité depuis début 2012.

Cap au Sud où, depuis son retour en Ligue 1, le Montpellier Hérault Sporting Club (MHSC) a battu l’OGC Nice 6 fois en 7 oppositions. Le succès de samedi (3-1) est même le 3e consécutif pour les Héraultais. Au total le MHSC totalise 8 victoires en 14 matchs joués à domicile contre les Aiglons.

La Corse marque en double

Jetons un coup d’œil sur les performances individuelles avec, en guest-star, Zlatan Ibrahimovic. L’avant-centre du Paris Saint-Germain (PSG) a inscrit son 10e but de la saison, samedi au Stade Marcel Picot de Nancy (0-1). Il devient ainsi le premier joueur à réaliser le tour de force de totaliser 10 réalisations en 10 journées depuis Karim Benzema en 2007/2008.

Il a fait mal au FCGB : Florian Thauvin du SC Bastia a marqué ses 2 premiers but – et donc son premier doublé – en Ligue 1, dimanche contre les Girondins. Une belle performance car le jeune attaquant corse n’a réussi que 2 frappes cadrées pendant la rencontre. Mieux, derrière l’inamovible Jérôme Rothen (51), il est le 2e Bastiais à avoir joué le plus grand nombre de ballons pendant la partie (49).

On reste en Corse, mais un peu plus au Sud cette fois : à Ajaccio où, la aussi, un joueur est parvenu à marquer son premier doublé en Ligue 1. Il s’agit d’Eduardo qui a planté 2 fois en 5 minutes sur le terrain de Lorient (4-4). Le Brésilien n’a tenté sa chance qu’à 2 reprises au cours du match. Et il a donc fait mouche à chaque fois ! Une belle réussite pour un joueur qui restait sur 11 frappes manquées lors de ces précédentes rencontres.

Top and the Flop (épisode 9)



La trêve internationale nous avait presque fait oublier ce petit bonheur, celui du week-end de championnat où la température grimpe soudainement, où parfois plus rien n’a d’importance sinon le résultat de son équipe préférer, celle dont on affiche ses couleurs fièrement.

Football Anatomy revient avec son « Top and the Flop » des quatre coins des terrains et te sert toute cette ferveur dans son condensé du lundi.

Let’s go !!

Jeu, set et match…
Christian Gourcuff avait prévenu ses joueurs avant de se déplacer au stade du Hainaut, il avait raison. Auteur d’un début de match honorable malgré deux buts pris rapidement les merlus ne pensaient sûrement pas tomber sur une équipe de Valencienne aussi joueuse.

Deux expulsions plus tard, dont une discutable, mais bon passons, les Bretons sont repartis du nord avec une méchante gueule de bois, un score fleuve 6 buts à 1, qui permet à V.A de soigner sont goal-average, mais surtout d’être la première attaque de ligue 1.

Toulouse Tout shuss
On continue avec les volées en plus particulièrement celle que Toulouse a infligée à Evian. Sans Ben Yedder privé d’équipe première après sa virer nocturne avec les espoirs, le TFC est allé ce balader sur les contreforts alpins. Victoire 4-0, avec le doublé d’un revenant qui a troqué ses dreads pour une coupe profilée, en l’occurrence Emmanuel Rivière, qui se paye le luxe de planter ses deux buts en 5 minutes.

La relève attendra
Quand la Juventus décide de faire comprendre à tout le monde quelle n’est pas encore prête à céder son trône, elle le fait savoir et de la plus belle des manières. Aux Napolitains venus dans l’idée de faire cesser l’invincibilité de la vieille dame, l’équipe turinoise lui répondit par deux buts en trois minutes signés Caceres et Pogba. Efficace pour laisser son principal rival à 3 points et bien faire comprendre aux autres qu’il faudra encore compter sur elle pour le « scudetto ».

Jourdren fait banquette
À Montpellier comme ailleurs, on a beau avoir été le gardien titulaire de l’équipe championne de France, on ne peut pas critiquer les choix tactiques de son entraineur.
Pour cet écart après la défaite 3-2 face à Evian, Geoffrey Jourdren a donc redécouvert ce que c’était de cirer le banc et à dû laisser sa place a Laurent Pionnier.
Un changement qui n’a pas changé grand-chose, le club héraultais s’inclinant 2 buts à 1 face à Rennes.

Les tensions gâchent la fête.
Saurait dut être la fête du football corse, l’opposition entre Ajaccio et Bastia pour la première fois parmi l’élite depuis 2005, oui, mais voilà la fête fut malheureusement gâchée.
Des échauffourées dès la veille du match dans les rues d’Ajaccio nécessitant l’intervention des CRS, un match nul 0-0, une bagarre générale entre joueurs où deux cartons rouges serons sortie, Cavalli pour l’ACA et Angoula pour le Sporting, saupoudrer de plusieurs incidents dans les tribunes, quel dommage….

L’OM le tube de l’été qui tourne mal.
Après avoir un parcours sans faute au bout de six journées avec 6 victoires. L’OM tel le tube de l’été ce démode progressivement. Ses trois derniers résultats le prouvent. Une correction à Valenciennes, un nul contre Paris et hier soir une défaite contre la lanterne rouge Troyes (franchement qui ne l’avait pas vu venir???). Espérons au moins pour eux que cette série ne soit pas signe d’une descente aux enfers que certains chanteurs connaissent  en suivant la ligne blanche.


Cette semaine je vous propose un but signé Alvaro Recoba l’ancien joueur de l’Inter!

Et pour finir comme d’habitude votre top but de la semaine passé!

Top and the Flop (épisode 6)


Que cette semaine footballistique fut belle, il y eut le retour de la ligue des champions, de belles journées de championnats à travers toute l’Europe et des buts à la pelle.
T’as pas pu tous suivre, no stress, la rédaction F.A n’a rien raté et te fais le condensé de la semaine comme tous les lundi dans ton « Top and the Flop ».

Air Ahamada
90ème +4, Toulouse est menée deux buts à un, coup franc de la dernière chance pour le TFC, Ben Yedder pour le tirer, le stadium retiens son souffle, Ahamada le gardien Toulousain est monté.
90+5 Toulouse est revenue à deux partout on vous laisse imaginer grâce à qui du jamais vue en championnat depuis 1996 et un joli bain de foule pour le portier du TFC.

Bayern pied au plancher
Le Bayern avait terminé la saison dernière à toute vitesse malgré une deuxième place en championnat et la finale de ligue des Champions perdus face à Chelsea. Le club Bavarois n’a décidément pas levé le pied à l’inter saison. Quatrièmes victoires consécutives en championnat et victoire en Champion’s League face à Valence.
Leurs concurrents et le Borrusia en particulier, vont devoir très vite accélérer s’ils veulent suivre la cadence.

Quand Zlatan, Zlatanise Bastia
On s’imaginait un match compliqué pour les Parisiens du côté de Furiani, que le contexte et la grinta Corse feraient déjouer des Parisiens trop sûrs d’eux. C’était sans compter un grand Zlatan en démonstration qui signe son deuxième doublé de la saison malgré une défense à 5 élaboré par le coach bastiais.
Et voilà qui fait donc 7 réalisations en six journées, des stats assez rares pour être souligné, le dernier à suivre une telle cadence était Djibril Cissé lors de la saison 2001/2002, il avait d’ailleurs terminé meilleur buteur avec 22 buts.

Écran noir sur l’Europe.
Foot business encore et toujours, la redistribution cet été des droits de la Champion’s League pèse une fois de plus lourd dans le porte-monnaie des passionnés. Exit le match de ligue des champions en clair sur TF1, dorénavant il faudra s’abonner à canal + ou Be in sport pour suivre la plus prestigieuse des compétitions.
Football, vous avez dit sport populaire ???

À quoi joue le Milan AC
Vendre deux de ses meilleurs joueurs pour équilibrer ses comptes et atteindre le fair-play financier, pour un club qui a tant flambé par le passé c’est louable. Mais si c’est pour rater ses débuts en ligue des champions face à Anderlecht et occuper une 15 ème place en série A, le plus mauvais départ pour le club rossoneri depuis 82 ans, on imagine que derrière le discours officiel, beaucoup doivent penser que c’était mieux avant.

Et la lumière fut! Ou pas…
Hier soir devait se dérouler un match opposant le Rayo Vallecano au Real Madrid. Mais une panne d’éclairage à l’Estadio de Vallecas à donc empêcher au match de se dérouler. D’après le président du Rayo cette panne est due à des vandales qui auraient saboté des câbles. La LFP à donc décaler le match aujourd’hui à 18h45.Espérons que pour les deux équipes on retrouve la lumière au bout du tunnel.


Cette semaine on commence avec une action qui fait le tour du web Français depuis samedi soir c’est bien sûr le but de Ahamada le gardien Toulousain!

Et on fini ce Top and the Flop avec un bien beau du Brésilien Oscar cette semaine en Ligue des Champions contre la Juventus.

Top and the Flop (épisode 4)


Le rattrapage du Lundi est de retour.
Tout ce qu’il ne fallait pas rater du weekend servit sur un plateau, c’est dans «  Top and the Flop » de Football Anatomy, et c’est maintenant.

L’OM, le tube de l’été
On les avait quittés en pleine crise malgré une coupe de la ligue, un nouvel entraîneur et les revoilà premier du championnat, avec quatre victoires en quatre matchs. Du jamais vu dans la cité Marseillaise depuis quatre-vingts ans. En espérant pour eux que ce ne soit pas juste un phénomène boys band qui ne durera qu’un mois…

Papy fait de la résistance
Beaucoup le croyaient en préretraite du côté de la Bretagne, Ludovic Giuly, trente-six ans et frais comme un merlu.
A désormais un but, d’être le joueur de ligue 1 en activité le plus prolifique (record 86 buts pour le Parisien Luyindula), l’ancien se paye en plus le luxe de porter le brassard, la classe pour un mec qui a toujours eu une mentalité exemplaire et sans jamais prendre le melon.

Ça Barton à L’OM.
Les mecs un peu barrés à Football Anatomy on adore, mais quand en plus c’est le plus « bad boy » de la planète qui débarque dans le championnat de France… À la rédaction nous parions déjà sur un coup de genou de Barton dans l’héritage Ibrahimovitch (dit Ibrakadabra), ce dernier répondra par un brock kick lors du prochain classico! Ok c’est pas très classe mais c’est plus stimulant que les matchs d’équipes entrainer par Pablo Correa (qui vient de se faire licencier bizarrement)

Au revoir Hugo.
Lloris parti pour cirer le banc de Tottenham, c’est Remi Vercoutre qui devient le titulaire de L’Olympique Lyonnais.
On ne veut pas être méchant, mais il y a tout de même un monde entre les deux gardiens, et l’équipe dirigeante risque de très vite se rendre compte qu’ils ont perdu là, l’une de leurs plus belles pépites.

La forteresse est tombée.
C’était devenu une habitude depuis bientôt trois saisons, 43 matchs plus précisément, prendre un point sur le terrain du SC Bastia  était le maximum  auquel pouvait espérer une équipe visiteuse. Les Stéphanois ont trouvés ce weekend la clef de Furiani et d’une bien belle manière en allant si imposer 3-0. Mais le plus drôle dans tout ça c’est tout de même Frédéric Hantz qui nous déclare qu’il n’y a pas de contexte corse!  Lisez ici ce témoignage qui prouve le contraire.

Jallet capitaine abandonné.
Sur le papier le début de saison du latéral droit Parisien Christophe Jallet est parfait, capitaine du PSG et sélectionner en équipe de France. Mais sur le terrain le rendement du capitaine Parisien n’est pas aussi optimum que l’on pourrait le penser. Avec l’arriver récente de Van Der Weil, capitaine Jallet pourrais bien perdre sa place sur le navire.


Cette semaine nous vous proposons tout d’abord une technique de mur sur coup franc tout particulier baptisé par le joueur du Lechia Gdańsk, Abdou Razack Traoré.

Et pour finir ce Top and the Flop les plus beau du week-end en vidéo proposé par une chaîne youtube très célèbre TVGOLO!

Le classement des clubs de ligue 2 sur facebook.


Bonjour à tous, découvrez aujourd’hui le classement des clubs de ligues 2 sur le réseau social Facebook, 19 clubs l’utilisent pour communiquer avec les supporters du clubs. Seul Nantes ne possède pas de Facebook Officiel. Les chiffres sont très différents selon les clubs. Lens est le premier club, ce n’est pas forcément une surprise, un club qui compte de nombreux fans et qui descend de ligue 1. Les promus de national font également bonne figure, comme Bastia qui est 5 ème ou encore Guingamp et Amiens qui pointent à la 8 et 9 ème place. C’est Sedan qui ferme la marche si on ne prend pas en compte Nantes, avec 453 fans.

Les chiffres ont été pris le 13 Juillet. sur les Facebooks officiels des clubs.

La remontée du foot corse !


Bonjour à tous, aujourd’hui je vais vous parler du Football Corse qui se porte bien en ce moment, Ajaccio joue la montée en Ligue 1, dans un championnat de Ligue 2 qui est très serré cette saison, en National le club de Bastia est assuré de retrouver la Ligue 2, en ayant survolé le championnat toute la saison. Enfin en CFA, deux clubs sont bien placés pour aller en National, il s’agit du CA Bastia qui est leader de son groupe de CFA avec un point d’avance et un match d’avance sur le deuxième,  l’autre club Corse est le Gazelec d’Ajaccio qui est lui aussi leader de son groupe , il compte deux points d’avance sur le deuxième. Maintenant nous allons analyser, pourquoi ça marche, en particulier pour les clubs qui sont les plus connus, Ajaccio ainsi que Bastia !

Ajaccio  «  Habitué au ventre mou»

 

Depuis quelques années Ajaccio est habitué au ventre mou et cela fait 4 saisons que ça dure, Ajaccio a même frôlé la relégation lors de la saison 2008/2009. Pourquoi cela ne marchait pas ? Ajaccio a trop souvent changé d’entraineur, en 4 années de ligue 2, il y a eu 4 nouveaux entraineurs. De Ruud Krol, à Rohr ou encore à Pasqualetti, depuis 3 années c’est Olivier Pantaloni qui a monté tous les échelons à Ajaccio, il a finit sa carrière ici en 2000, puis  il est devenu adjoint,  a pris en charge l’équipe réserve, plusieurs fois il a été préparateur physique, puis les dirigeants l’ont renommés entraineur,  Pantaloni avait entrainé Ajaccio en 2004. Un homme qui aime le club malgré ses origines bastiaises. Michel Moretti, le président est décédé en 2008.  De plus il y a eu une mauvaise gestion sportive de la part des dirigeants, cela a entrainé la chute d’Ajaccio ! Ajaccio à l’époque demandait un nouveau stade, mais les élus ne les ont pas aidés, actuellement, le stade est en rénovation et il y a un projet d’agrandissement qui va voir le jour. Et alors pourquoi aujourd’hui Ajaccio est en passe de monter ? C’est peut être que le travail de l’entraineur et des joueurs qui sont fidèles. Il y a beaucoup de joueurs qui sont là depuis plus de 3 ans, sans compter les joueurs formés au club.  Ajaccio rêve maintenant d’ascension en Ligue 1, pour y rester ou faire l’ascenseur ?

Bastia  « La remontée est en marche !  »

 

Parlons maintenant de Bastia , arrivé en Ligue 2 une saison avant Ajaccio , ils ont descendu en grade petit à petit , en passant de la 6 ème à la 9 ème puis deux saisons de suites à la 11 ème place, avant de finir 20 ème l’année dernière , comment Bastia a-t-il pu descendre en National ?  Bastia souffre depuis plusieurs années d’une mauvaise gestion sportive ainsi que financière . Il y a eu un grand fossé entre les dirigeants et les supporters à une époque où il n’y avait aucune communication entre eux .Bastia n’a jamais eu des installations suffisantes, la faute à qui ? Aux élus qui à l’époque n’ont pas voulu aidé Bastia à construire un grand stade, Bastia a tout de même eu un beau parcours en Europe dans la fin des années 90, rappelons le ! Même si aujourd’hui un projet d’agrandissement et de rénovation de Furiani est lancé ! Bastia  a même frôlé la descente administrative en CFA, pour cause de mauvaises finances. Heureusement le conseil général de Corse a sauvé le club !  Pour remonté , Bastia a effectué un recrutement malin , en prenant des joueurs remplaçant en Ligue 2 avec un bon potentiel , prenons l’exemple de Suarez , qui est l’un des meilleurs buteurs en national et qui réalise une belle saison, Bastia a aussi fait appel à un entraineur , Frédéric Hantz qui est réputé pour sa bonne vision ainsi que son bon recrutement, son expérience le prouve, grâce à lui , Bastia va retrouvé la Ligue 2 la saison prochaine , et pourquoi pas revoir Bastia dans l’élite dans quelques années ?

 Le Foot Corse vers un renouveau ?

Le football corse retrouve un niveau encourageant qu’il avait perdu depuis quelques saisons, peut être grâce à l’aide des entraineurs ou encore du conseil général qui a apporter pas mal d’argent, la Corse comptera peut être 4 représentants dans les 3 premiers championnats l’année prochaine, pas mal pour une île, un peu comme la Bretagne qui compte 5 clubs dans les 3 premiers championnats ! On sais tous que la corse est une terre de foot, et que les gens sont attachés à leur club. Les clubs corses vont devoir éviter les erreurs du passés , en évitant les mauvaises gestions sportives et financière, pour continuer dans la réussite.

Ajaccio : 3 ème, un match en moins

Bastia : 1 er, assuré d’être en Ligue 2

CA Bastia : 1er avec un point d’avance et un match de moins sur le deuxième

Gazelec Ajaccio : 1 er avec 3 points d’avance sur son premier poursuivant

Pensez vous que le football corse va vers un renouveau ?