Archives d’Auteur: Fabien

Offrez à Lens-Bordeaux un horaire décent


horaire

Chez Football Anatomy nous défendons le football populaire. Et une fois de plus les instances du football Français et les diffuseurs nous donnent l’occasion de monter au créneau défendre la passion des supporters trop souvent ignorés. Suite à la programmation de France 2 du quart de finale de coupe de France, Lens-Bordeaux, le mercredi 17 avril à 17h, des supporters Lensois tentent de faire entendre leurs voix en protestant contre cet horaire. Comme notre confère du Moustache Football Club nous nous joignons à ce mouvement et à ses revendications.

Lire la suite

Publicités

Top and the Flop (épisode 18)


19-top-and-flop

Tu prépares ton réveillon de noël, ta dinde est en train de cuire? Et bien tu as juste le temps de lire ton Top and the Flop ! Mais n’oublie pas pour noël un Top and the Flop c’est sympa aussi en cadeau de dernière minute.
Allez c’est parti !

Lire la suite

Faut-il supprimer l’Europa League ?


europa-league-parier

La League Europa ou Europa league (ex coupe de l’UEFA) si souvent considérée comme une coupe sans intérêt dans notre pays. Reste tout de même une coupe Europe avec un beau palmarès sur lequel figure des prestigieux clubs tel que le FC Porto, la Juventus, l’Inter,  le Real Madrid, Naples et j’en passe. Mais selon certains cette coupe n’a pas lieu d’exister. Rappelons que ce sont les mêmes qui sont supporter du Real Madrid et de Barcelone en même temps. Et donc à travers cet article je vais vous rappeler les différentes utilités de cette coupe.

Nous sommes d’accord une coupe d’Europe peu importe laquelle, est prestigieuse dans un palmarès. Mais quand chaque année en Champion’s League les mêmes clubs (6 ou 7) rivalises pour la victoire finale, il est bien difficile pour un club au budget plus « modeste » de pouvoir lutter et de réaliser une bonne performance dans cette compétition. C’est donc  dans ce contexte que l’existence de la League Europa se justifie, cette coupe permet à nombres de bon clubs d’exister sur la scène européenne. Prenons l’exemple des deux finalistes de l’édition précédente, l’Athlético Madrid et l’Athletic Bilbao. Deux bons clubs de Liga Espagnol mais qui en Ligue des champions l’an passé n’aurait que difficilement passé le stade des 8ème ou  quart de finale.  Deuxième exemple de club encore plus modeste qui est Braga en 2011, ils avaient réussi à se hisser elle aussi jusqu’en finale avec seulement 17 millions d’euros de budget à sa disposition. Mais cette coupe permet aussi de révéler des équipes de championnat mineur dont le coefficient UEFA ne permet que difficilement l’accès à la Champion’s League ou sinon à travers de multiple tour préliminaire.  Dans la dernière édition de la League Europa des clubs comme le Legia Varsovie (Pologne), Red Bull Salzbourg (Autriche) ou Wisła Cracovie (Pologne) ont réussi à se hisser jusqu’en 16ème de finale. Certains vont m’opposer à tort l’argument du niveau très faible des clubs qui y participent et donc d’une coupe dénué d’intérêt. Pour simple argument le Red Bull Salzbourg était dans la poule du PSG l’an dernier et n’avait pas absolument pas démérité sa présence à l’étape supérieure de cette compétition.

europa 2

Si on devait établir un niveau de hiérarchie entre les différentes compétitions auquel peut participer un club l’ordre serait le suivant : Championnat, Europa League,  Champion’s League. En suivant cet ordre une équipe sera en phase de progression, un parcourt en Europa League est un très bon moyen d’aguerrir de jeune joueur, de les faire progresser plus rapidement, pour tous les autres d’engranger une expérience européenne et pour l’ensemble de forger un véritable groupe. Mais aussi d’ajouter peut-être une ligne à leur palmarès. Cette compétition est un excellent tremplin pour progresser et ainsi atteindre les hautes sphères européennes c’est l’instar de Porto en 2003 qui remporta la coupe de l’UEFA à l’époque sous la houlette de José Mourinho et qui sous la même houlette l’année suivante remporte la Champion’s League. Pareil pour le Chakhtar Donetsk qui remporte la compétition en 2009 et qui les années suivantes réalise de bons parcours en Champion’s League. Mais actuellement l’élément de progression le plus frappant dans cette compétition est sans doute le Colombien Ramadel Falcao qui possède en deux participations 2 victoires. Une avec Porto en 2011 et une avec l’Athletico Madrid cette année, ce joueur d’édition en édition progresse, ce façonne, prend de l’expérience. Et en l’espace de 2 saisons et demie est devenu un phénomène mondial et un attaquant bon dans tous les domaines. L’Europa League a fait naitre des équipes, a éclos d’entraineurs phénoménaux ou pleins d’avenir (Mourinho, Diego Simeone,…) et joueur qui maintenant sont de l’élite du football mondial.

fc_porto_v_u_leiria_liga_zon_sagres_j18_2011_2012

 Mais après avoir détaillé son utilité, il faut expliquer pourquoi la France est le seul pays à se poser cette question. En France l’Europa League n’est considérée que comme une sous coupe Europe qui ne vaut même pas la peine d’être joué. Je prends pour exemple les équipes de ligue 1 qui chaque année aligne l’équipe B en poule et se font sortir piteusement comme Toulouse, Rennes, Montpellier, Bordeaux (hormis cette saison). Quel est l’intérêt de battre pour se qualifier en coupe Europe toute la saison et laisser filer derrière pour pouvoir ce requalifié l’année d’après ? Cette mentalité est inutile et dénuée de toute logique, car en plus de faire baisser le coefficient UEFA Français (contrairement au club Portugais, Allemand, Espagnol qui joue à fond cette compétition et qui font grimper leur coefficient)  tu ne touches presque pas d’argent à part si tu essaies de jouer les phases finales ce qui est l’objectif principal des clubs Français qui joue là Champion’s League donc autant jouer l’Europa League. Mais paradoxalement plus les clubs Français délaisserons cette compétition pour espérer jouer les places qualificatives à la ligue des champions et ce feront fessé l’année d’après plus le coefficient UEFA baissera et donc par conséquent le nombre de places qualificatives pour la ligue des champions aussi. Ce qui aura pour conséquence un nombre encore plus important de places en Europa League distribuée. Le plus drôle dans tout ça c’est qu’aucune équipe Française mise à part le PSG n’aurait le niveau pour gagner une Champion’s League. Alors que pour une League Europa le challenge n’en serait que d’autant plus jouable. Si toutes ses équipes avaient joué auparavant cette compétition à fond à l’heure d’aujourd’hui des équipes comme Lille ou Rennes aurait pu réaliser de bon voir d’excellent parcours. Mais non l’Europa League ce n’est pas assez prestigieux pour le football Français qui préfère passer pour des peintres en Champion’s League à ce prendre des fessés (cf Marseille, Lille, Montpellier…). Je rappellerais tout simplement que la League Europa n’a jamais été remportée par un club Français. Espérons que cette au moins Lyon et Bordeaux nous gratifie d’un beau parcourt dans cette compétition puisqu’ils ont indiqué qu’il la jouerait à fond.

Au final, la League Europa est une compétition de rang qui vaut le coup d’être joué par les clubs qui n’ont pas les moyens de rivaliser en Champion’s League. Il est donc hors de question de supprimer cette coupe d’europe. Supprimé la League Europa est d’ailleurs une idée complètement saugrenue et bien Française. Qui devrait d’abord regarder l’état du football Français en coupe Europe plutôt que de proposer de telles énormités.

Top and the Flop (épisode 16)


19-top-and-flop
Tu le sais, tu l’attendais… On est lundi et le lundi c’est ton « Top and the Flop » où encense ou défonce les différentes performances ou actualités de la semaine passée. Coupe ton téléphone, bouche-toi les oreilles, enferme-toi dans un bunker et c’est parti !

20-top
Falcao puissance 5

Auteur d’un quintuplé hier lors de la victoire de son équipe l’Athlético Madrid sur son terrain face au Deportivo 6-1. Ramadel Falcao a crevé l’écran. Il comptabilise en fait ou à vrai dire. »>actuellement 16 buts en 14 matchs de liga ce qui est une véritable performance. Il pousse son équipe à bout de bras ce qui explique l’actuel 2ème place de l’Athletico. Il ne devrait d’ailleurs ne pas rester encore très longtemps chez ces derniers. Car ce n’est plus le club de l’Athletico qui décidera d’accepter ou non une offre de transfert du joueur. Mais plutôt l’organisme d’emprunt qui avait aidé à son achat. Une affaire qui ne manquera pas de nous tenir en haleine durant le mercato d’hiver.

Le PSG enfin relancé en 4-2-2-2 ?
Enfin une bonne semaine pour le PSG après un mois de novembre compliqué (3 défaites en championnats et l’élimination en quart de coupe de ligue). Une victoire de rang au Parc contre Porto 2-1 en Champion’s League et le carton de samedi contre Evian 4-0 toujours au parc. Mais outre le score de ces deux rencontres, c’est surtout la manière qu’il faut retenir.  Sur le terrain on a vu un collectif, des buts non pas sur des actions individuelles, mais encore une fois avec un collectif. Une envie dans découdre et un nouveau schéma tactique (4-2-2-2) qui ont permis aux Parisiens de montrer ce qu’ils valaient. Et donc peut-être de lancer définitivement leur saison.

Une Roma retrouvée.
4 victoires de suites pour la Roma et une 4ème place au classement, montre que l’équipe de Znedek ZEMAN a de la ressource et un potentiel offensif. Potentiel offensif composé encore et toujours de l’éternel Francesco Totti qui à 36 ans dispose toujours d’un ratio de 0,4 but par match (6 buts en 15 matchs cette saison). En tout cas, la Roma est actuellement la meilleure attaque de série A avec 38 buts en 16 matchs. Mais la Roma c’est aussi une défense laborieuse et si elle arrive à régler son secteur défensif ce qu’elle a réussi à faire c’est 4 derniers matchs. Si les Romains continus sur cette lancée la course au podium de série A ne sera pas inenvisageable.

21-flop
LOSC, entre mauvaise performance et querelle interne.

Que dire de la performance du LOSC à mi-saison… Une 11ème place en ligue 1 une 4ème en phase de poule des champions (avec à la clé quelques humiliations), un gardien qui résilie son contrat suite à des conflits en interne, une attaque défaillante, un mercato qui n’est pas franchement une réussite.  Franchement les dirigeants Lillois devraient se remettre en question après un début de saison aussi raté. Sans une remontée fantastique du LOSC dans la 2ème partie du championnat, la fin de saison du LOSC s’annonce compliquée et un grand ménage va sans doute devoir être effectué en fin de saison. Encore une fois force est de constater que la malédiction des nouveaux stades est toujours d’actualité.

L’OM se fait fesser.
Les Marseillais sont toujours 3ème de ligue 1 mais franchement leur semaine dernière valait largement sa place dans notre Top and the Flop. Encaisser 6 buts en deux matchs contre Limassol et Lorient est vraiment une grosse contre-performance de la part des Olympiens. Un match manqué en championnat peut-être excusable. Mais une fessée contre une équipe chypriote est SCANDALEUSE. Chaque année nous nous plaignons de la place de la place de la France qui baisse au niveau du coefficient UEFA. Mais avec ce genre de performance, le problème ne risque de résoudre de sitôt.

Mancini vers la sortie ?
Hier City c’est incliné dans le choc de Manchester  3-2 face à United malgré une très bonne 2ème mi-temps.  Mardi dernier City c’est incliné 1-0 contre Dortmund en champion’s league et est donc éliminé de toute compétition européenne après sa 4ème place en phase de poule. Avec 6 points de retard sur Manchester United et une élimination prématurée (encore une fois) de la ligue des champions. L’avenir du technicien italien à la tête de la formation Mancuniens devient plutôt incertain. Et ils ne seraient pas surprenants de voir ce dernier partir en fin de saison.

22-bonus
Pour finir branche ton PC sur ton home cinéma. Pose toi dans ton canapé, parce que maintenant tu es parti pour 3 minutes de bonheur.
http://www.dailymotion.com/video/xvn7nz_2012-12-02_sport?start=3#from=embediframe

Top and the Flop (Episode 13)



C’est le début de semaine, tu déprimes après une journée de galère? Et bien ton Top and the Flop est là pour toi !
C’est parti !


Manchester City le rescapé du weekend?

Manchester City a pris seul ce weekend la tête du classement, puisque seule équipe du trio de tête comprenant entre autres Manchester United et Chelsea a gagné ce weekend. C’est avec surprise qu’ils passent en tête puisque depuis le début de saison City est plutôt décevant enchaînant le bon et le moins bon, en plus des résultats plutôt mitigé en Champions League. Mais au final, les Citizens sont toujours là !

La Fiorentina en embuscade

Dans son antre de Artemio Franchi l’équipe de Florence est intraitable cette année. La preuve encore hier avec leur victoire 4-1 contre l’Atalanta Bergame. La formation de Vincenzo Montella devient au fur et à mesure de plus en plus séduisante. Un football offensif, un bon mercato enregistrant l’arrivée de bons joueurs de ballon comme Aquilani, Borja Valero, Matias Fernandez et David Pizarro. La Viola après un départ poussif semble bien partie pour jouer les fortes têtes tout au long de la saison.

Lyon ça pétille !
Vainqueur de Reims, hier sur le score de 3-0 , les Lyonnais ont donc pris place sur le podium de la Ligue 1. Les Lyonnais confirment leur bon début de saison et peuvent maintenant afficher leur ambition. Malgré le budget serré et les départs de certains cadres, les Gones jouent sans complexe et pourraient même être titrés champions d’Automne avant de peut-être pouvoir rêver de titre de champion de France !


Paris entame sa traditionnelle crise de novembre

Certes Rennes a été héroïque samedi soir au parc en l’emportant 2-1 à 9 contre 11 après l’expulsion du gardien Costil et de Makoun. Mais le PSG n’a pas su trouver la faille pour l’emporter, privé de Zlatan, les hommes de Carlo Ancelotti ont semblé perdus. Avec 1 point en 3 matchs la traditionnelle crise de novembre bien connue au PSG se profile à l’horizon.

Jeunechamp, la zone mixte comme un ring
Samedi soir, à Valenciennes le défenseur Montpellier a pété les plombs puisqu’il a agressé un journaliste de l’Equipe qui avait publié dans la semaine un article sur le champion de France. Un article qui n’était visiblement pas du goût de Cyril Jeunechamp, qui a sorti les poings en zone mixte. Connaissant le style d’article de nos collègues Anglais, Allemand, Italien ou Espagnol, on se dit que si Jeunechamp avait joué à l’étranger il purgerait déjà une peine de prison pour meurtre. Encore une fois un membre de l’équipe de Montpellier nous montre toute l’étendue de son intelligence.

QPR s’enfonce encore
Après une nouvelle défaite 3-1 ce weekend à domicile contre Southampton, QPR 20 ème de Premier League avec 4 points en 12 matchs est l’équipe qui totalise le moins de points sur les 5 gros championnats européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, France, Italie). Restons objectif la formation de Mark Hughes est bien parti pour descendre en Championship à la fin de la saison. Chaque saison il faut un épouvantail à chaque championnat et cette année c’est tombé sur les Queens Park Rangers.


Allez pour finir ce TATF comme d’habitude 3, 4 minutes de bonheur avec les plus beaux buts de la semaine dernière.

Interview de Alexandre Coeff [Lens]


Bonjour à tous ! Aujourd’hui nous avons le plaisir de vous proposer une interview de Alexandre Coeff joueur du RC Lens et international Français des moins de 20 ans !

Bonjour Alexandre, peux-tu revenir sur ton parcours de footballeur jusqu’à aujourd’hui ?
J’ai démarré tout jeune dans des clubs de banlieue de Brest, où j’ai joué dans trois petits clubs, avant de pouvoir signer au Stade Brestois et en même temps en préformation à Ploufragan (pôle Espoir). Là où j’ai joué deux saisons, par la suite Brest m’a laissé partir pour aller à Lens qui m’avait repéré et c’est là-bas où j’ai effectué toute ma formation.

Tu es passé par un centre de formation, on sait que ce n’est pas forcément une étape facile à vivre pour les jeunes joueurs, comment as-tu vécu cette expérience?
Les premiers mois ont été assez difficiles, même si auparavant j’étais déjà en centre de préformation et je rentrais chez moi le weekend j’étais déjà un peu habitué. Mais les 2 premiers mois sont assez difficiles, ensuite grâce à l’école et les entraînements le temps passe un peu plus vite.

Jusqu’à présent tu as connu différent encadrement, staff, entraineur, qui t’a laissé un très bon souvenir ou a pu te pousser pour t’aider à devenir ce que tu es aujourd’hui ?
Le premier coach qui m’a donné m’a chance en Ligue 1 c’est László Bölöni. J’en garde à la fois un souvenir positif et négatif parce que cette année-là on descend de ligue 1 en ligue 2, mais il m’a permis de me remettre pas mal en question. Il a été le premier à cibler mes points faibles sur lesquels je devais travailler pour franchir un cap et devenir professionnel.

De saison en saison, tu joues beaucoup plus (13 matchs cette saison dont 11 titulaires), comment évalues-tu ton début de saison ?
J’essaie de prendre mes marques à un poste qui n’est pas le mien à la base (défenseur central), le club envisage de me faire jouer à ce poste toute la saison. Je pense que jusqu’à présent tout c’est plutôt bien passé personnellement. J’ai essayé de m’accrocher et de montrer ce que je savais faire à l’ensemble du staff qui me fait confiance jusqu’à présent. Même si les résultats n’ont pas été vraiment présents en début de saison, j’essaie toujours dans un souci de progression de donner le maximum aux matchs et aux entraînements.

Il y a quelques semaines ton ex-entraineur Jean-Louis Garcia a été licencié par la direction du club. Y’avait-il des tensions avec lui au sein du groupe ?
Très sincèrement entre nous ça se passait très bien, honnêtement il ne manquait plus que les résultats. Beaucoup de travail avait été fourni par l’équipe, tous les joueurs étaient concernés, nous savions très bien que le poste du coach et même de certains joueurs étaient menacé. Mais on a vraiment manqué de chance, je ne vais pas dire que c’était la seule cause de nos problèmes. Il a fallu un électrochoc, c’est-à-dire le changement de coach pour que la chance nous sourit un peu. Pourtant, il y a eu beaucoup de travail pendant 1 an et demi, ensuite forcément c’est plus facile de taper sur la tête d’un seul homme plutôt que sur celle de 20 personnes. Après la décision je ne sais pas de quelle manière elle a été prise au sein du club, mais en tout cas le coach n’a pas été lâché ou quoi que ce soit, ça c’est clair.

Toi tu n’as rien à lui reproché ? Dans sa gestion il a toujours été réglo ?
Peut-être qu’il a manqué un peu d’objectivité et de méchanceté, il était peut-être un peu trop gentil. Je pense que c’est ça qui a fait pencher la balance en sa défaveur un moment donné.

Pour toi ce limogeage a été logique ?
A partir du moment où un club qui envisage de remonter et se trouve dans les dernières positions du classement (c’est arrivé à Lens, mais aussi à Arles-Avignon où l’entraineur a été licencié le weekend dernier) cela semblait logique qu’il y ait un changement. Après le club à licencié le coach parce que l’on ne pouvait virer le majeur parti des joueurs.

Depuis Éric Sikora a pris le relais, qu’est-ce qui a changé dans la vie du groupe ?
Il connait mieux les joueurs et les joueurs le connaissent mieux. Je pense que certains joueurs se lâchent beaucoup plus, tente énormément. De plus, l’électrochoc du changement de coach a fait qu’en plus on a enchaîné avec une belle série donc la confiance est revenue et la chance a changé de côté.

Au final Jean-Louis Garcia ou Éric Sikora ?
Moi je ne peux que dire Sikora, car je l’ai déjà côtoyé, chez les -19 il était associé à Éric Assadourian et cette année-là nous gagnons le championnat en ne perdant aucun match, je suis resté sur cette image. Cette année il prône le jeu, le jeu, c’est une tactique qui me convient donc avantage à Sikora.

Lens a entamé une belle remontée est actuellement 6ème au classement, quel est l’objectif actuel du club ?
L’objectif est clair pour tout le monde, il faut avant tout atteindre la barrière des 42, 45 points synonymes de maintien. Ensuite plus cet objectif sera atteint tôt dans la saison, plus nous pourrons savoir si nous pouvons jouer la montée ou non. Mais il faut d’abord allez accrocher ces 45 points qui nous permettraient de jouer plus « relax » et donc sans pression.

Sur toutes les équipes que tu as pu rencontrer ou voir jouer jusque présent laquelle t’a fait la meilleure impression ?
Je dirais Nantes et Monaco, ces deux équipes ont démontré qu’elles avaient du métier et de l’expérience. La ligue 2 est un championnat ou tout le monde peut battre tout le monde et ces deux équipes par leur expérience même quand elles ne font pas un bon match arrive à gagner. Elles provoquent la chance et ont des individualités à l’intérieur de leur groupe qui vont leur permettre de faire la différence. Ces deux équipes sont de grosse prétendante à la montée.

Comment vois-tu ton avenir à Lens ?
À moyen terme je me vois jouer à Lens, mais avec le club en ligue 1, pour pouvoir réellement faire mes premières armes avec Lens. C’est l’objectif le plus concret que j’ai actuellement. Après si ce n’est pas avec Lens j’espère que ce sera avec un autre club. Mais j’aimerais quand même pouvoir rendre à Lens, tout ce que Lens m’a déjà donné.

Tu es international Français dans la catégorie des -20 ans, tu as participé au Festival international Espoirs de Toulon, quel souvenir cette expérience t’a laissé ?
Le tournois de Toulon est un tournoi d’équipe espoir, nous nous y sommes présentés avec une équipe de moins de 20 ans. On s’est d’ailleurs bien débrouillé (4ème place), mais en tout cas j’ai pris ça comme une récompense de la fin de saison que j’ai fait avec Lens où j’ai enchaîné les matchs. Après c’est du bonus. Moi je pense que pour progresser il faut jouer, donc cela passe par ce genre de tournois, ça fait des matchs en plus pour pouvoir progresser encore surtout à un tel niveau. Donc pour moi ce n’est que du bonus.

Pour toi qu’est-ce que ça représente une sélection en équipe nationale ?
C’est une fierté de pouvoir représenter l’élite de sa catégorie. Ça reste un honneur parce que l’on porte le maillot de notre pays, mais il est vrai aussi que c’est gratifiant de sentir que l’on fait partie d’un petit groupe qui représente l’élite de notre génération.

Il y a quelques semaines la sortie de certains membres de l’équipe de France espoir en boite de nuit quelques jours avant le match retour du barrage de l’euro espoir a fait polémique, qu’en as-tu pensés toi ?
Je connais un peu la mentalité des joueurs de foot, je trouve ça dommage qu’ils l’aient fait pendant une période si importante. Je ne sais pas comment ils ont abordé cette double confrontation, ils avaient eu tout le temps pour le faire lorsqu’ils étaient dans leur club. Mais pourquoi avoir choisi ce moment-là ? C’est vraiment là-dessus que je n’ai pas compris, ils avaient pris une belle avance en gagnant le premier match à domicile et ils sortent entre les deux matchs, c’est un manque de professionnalisme.

Ça te choque ?
Non, car connaissant les personnages (les joueurs de foot en général) je ne trouve pas ça, étonnant, mais je suis déçu pour le reste du groupe c’est un manque de respect vis-à-vis d’eux.

Quel est le club que tu supportes ?
Je supporte bien évidemment Lens, mais je reste attentif aux résultats du Stade Brestois, car c’est vraiment le club qui étant jeune allant les voir jouer m’a donné envie de jouer au football à un niveau professionnel. Et comme Brest reste ma ville natale, j’espère peut-être un jour allez rejouer là-bas.

Quel est ton joueur préféré ?
J’ai toujours aimé le jeu à Yoann Gourcuff.

Yoan Gourcuff ! Comment tu analyses son début de carrière qui fut très encourageante et que depuis 2010 le fait qu’il soit beaucoup moins bon et qu’il enchaîne les blessures ?
Il n’a pas été épargné par les blessures… Il est revenu le weekend dernier il a joué encore cette semaine et il a fait deux bons matchs. Mais malheureusement, j’ai aussi été dans cette situation à 16 ans où j’ai subi une rupture des ligaments croisés. Il faut toujours un long moment pour revenir. Après il est arrivé dans un groupe de Lyon déjà assez étoffé

Que penses-tu du changement d’horaire à 18h45 des de ligue 2 du vendredi soir ?
Personnellement en tant que joueur ça ne me dérange pas plus que ça. Après je me mets dans la peau de certain supporter c’est que c’est difficile pour eux par rapport au travail, aux enfants, etc… Mais ce que les gens ne savent peut-être pas c’est qu’avec le nouveau diffuseur (BeInSport) qui a racheté les droits télés ligue 1, ligue 2, il y a de l’argent derrière qui permettent aux clubs de vivre. Et à cause de la crise, certains clubs de ligue 2 ne s’en sortent que grâce à ça.


Que penses-tu des investisseurs Qataris au PSG ? Penses-tu que les sommes injectés sont choquants ?
Oui c’est clair que c’est choquant, mais en même temps je trouve ça bien. La seule chose que je pourrais leur rapprocher c’est qu’ils mettent de l’argent, mais ils ne le mettent pas dans le Championnat de France. J’aurais préféré qu’ils recrutent dans les clubs Français, pour que l’argent circule dans les clubs, parce que malheureusement tous les clubs en ont besoin. Cet argent part dans les pays étrangers je trouve ça dommage. Maintenant pour le spectacle cela fait du bien au championnat de France d’avoir des grands joueurs.

Est-ce que le footballeur professionnel lambda à cause de l’argent est au-dessus des réalités ?
C’est propre à chacun, pour ma part je sais d’où je viens, je reste très terre-à-terre. Je suis entouré par ma famille qui m’empêche de « prendre le cigare ». Après certains joueurs non plus aucune notion des réalités et ils sont dans ce qu’ils pensent être leur réalité. Ensuite c’est propre à chacun, cela dépend de son éducation, de la personne…

Dernière question, Platini ou Zidane ?
Zidane sans hésitation, il est plus de ma génération. Je suis plus à même de juger des qualités de Zidane que de celle de Platini. Pour moi c’est le meilleur joueur du monde et je ne suis pas convaincu qu’il y en aura des meilleurs. C’est un joueur complet qui est capable de tout.

Et bien merci d’avoir bien voulu répondre à nos questions Alexandre nous te souhaitons une bonne continuation ainsi qu’une bonne saison avec Lens.

Et si le VAFC créait la surprise ?


Valenciennes est une équipe qui joue bien au ballon on le voit chaque week-end. Surnommé par les médias nationaux « le Barcelone Français », surnom venu surtout de l’époque ou l’entraineur actuel de la Real Sociedad, Philippe Montanier avait mis les pieds dans le nord et mis en place son fameux 4-3-3.  Et malgré sa défaite hier sur le terrain de Lille les Valenciennois réalisent un début de saison très correcte pointant à la 6ème place de ligue 1, au bout de 10 journées. Mais est-ce que cette série de bons résultats peut durer ?

Une philosophie de jeu.

Valenciennes n’est pas une équipe avec de gros moyens dans le championnat de France ça on le sait tous. Mais quand une équipe n’a pas les moyens de lutter financièrement contre les grosses écuries comme Lyon, Paris, Lille… Que lui doit-elle faire pour assurer durablement et « confortablement » sa survie dans l’élite du football Français. Et bien essayer de produire du jeu, vous allez me dire que « produire du jeu » est notion qui reste difficilement définissable. C’est pour cela que nous allons prendre pour acquis que le fait de produire du jeu est une action qui consiste à agir sur le jeu au lieu de le subir. Cette notion mise en place parlons tactique, en effet depuis l’arrivée dans le nord de Philippe Montanier en 2009 les Valenciennois adoptent une nouvelle approche de jeu  de celle d’Antoine Kombuaré (l’entraineur précédent) c’est-à-dire jouer en 4-3-3 avec des phases de jeu en triangle pour remonter le ballon rapidement.  Attention contrairement à une équipe célèbre arborant le 4-3-3, celui-là n’a pas forcément pour base une forte possession de balle comme le prouve les stats de possession de VA les années précédentes qui sont plutôt équilibré avec 50%. Ici seul la rapidité compte, le latérale gauche à la balle il monte rapidement face à la l’adversaire venant pour le presser, il passe au milieu relayeur gauche qui tout de suite va transmettre le ballon au milieu offensif gauche afin d’amener de la percussion et donc une occasion de but. Et ainsi de suite selon le placement de l’adversaire et des différends éléments de l’équipe sur le terrain.  Après le départ de Montanier en 2011, Daniel Sanchez  pris les rênes de l’équipe et qui après un début difficile avec pourtant les mêmes dispositions tactiques, arriva tout de même à arracher son maintien à la dernière journée. Rappelons que depuis 2 saisons valenciennes arrache son maintien à la dernière journée.  Et oui avoir une philosophie de jeu est un des préceptes pour s’en sortir, mais ensuite il faut avoir les joueurs pour l’exécuter sur le terrain et c’est moins évident.


Un effectif de meilleur niveau.

Cette équipe de Valenciennes possède un effectif plutôt correct pour la ligue 1 avec de bons joueurs d’expérience comme Gaël Danic qui possède un des meilleurs pieds gauches de la ligue 1, Gregory Pujol chaque année buteur qui plante tout de même quelques  buts, David Ducourtioux défenseur polyvalent utilisé cette année dans le rôle de milieu récupérateur et qui est sans doute un des joueurs les plus sous-cotés du championnat, rajoutons à cette liste Rudy Mater,  Foued Kadir, le jeune milieu offensif droit Mathieu Dossevi qui donne pour l’instant l’impression d’être bien meilleur que son frère Thomas et Nicolas Penneteau allias le gardien du pauvre capable du meilleur comme du pire. Tout ce petit groupe prouve que cet effectif était de qualité, mais jusque présent souffrais d’un nombre de joueurs de niveau correct limité et surtout d’une défense déficiente avec plus de 50 buts encaissés la saison dernière.  Mais depuis cette année à ce mélange de bons joueurs d’expérience nous pouvons rajouter quelques bons jeunes joueurs dans le secteur défensif comme Nicolas Isimat-Mirin le défenseur central de 20 ans et qui au vu de son début de saison semble promis à un bel avenir tout, ajoutons Loris Néry arrière gauche lui aussi auteur d’un bon début de championnat. Devant nous pouvons rajouter quelques renforts et Vincent Aboubakar. Mais aussi un des joueurs qui est un des principaux artisans du bon début de saison de Valenciennes le nouvel arrivant d’Auxerre Anthony Le Tallec et qui à 26 ans et qui peut-être enfin  confirme les attentes que l’on eût de lui depuis le début de sa carrière avec un début de saison plus que correct comptant 5 buts en 6 matchs. Ce mélange de jeunes joueurs montant et de recrue comme Le Tallec était sans doute un des facteurs qui manquait à Valenciennes pour réaliser une saison loin de la zone de relégation.


Un point après 10 matchs.

Au bout de 10 matchs, Valenciennes comptabilise 4 victoires, 3 nuls et 3 défaites. Mais il est plus intéressant de bien décomposer ces résultats, a domicile Valenciennes est intraitable avec 3 victoires, dont une référence contre Marseille et 2 matchs nuls. Le bilan à l’extérieur est beaucoup plus mitigé avec 1 seule victoire pour 1 nul et 3 défaites. Il suffirait donc de garder la forme actuelle à domicile et de faire un peu mieux à l’extérieur pour réussir à se maintenir à cette place jusque-là fin du championnat. Sachant que Valenciennes a déjà affronté pour le moment quelques cadors du championnat comme Lyon à l’extérieur (défaite 3-2), Bordeaux (nul 0-0) et Marseille (victoire 4-1) à domicile. Il est donc possible que Valenciennes continuent son petit bonhomme de chemin dans le haut de tableau minimum jusque-là trêve. Après il faudra comme toujours un peu de chance dans les résultats des matchs et surtout éviter les blessures, car le banc de Valenciennes n’est pas d’une grande profondeur dans le secteur défensif.

Le match de Lille.

Revenons sur le match les opposants à Lille hier, match qui c’est mal déroulé pour VA. Puisqu’aux finales ses derniers s’inclinent 2-1. Match mal débuté au but d’une à cause d’un cafouillage sur la ligne de but et c’est un CSC de Gaëtan Bong. Dans le jeu Valenciennes ne montrait aucune intention sans doute émoussée de l’ouverture du score prématuré. Et les affaires ne se sont guère arrangées par la suite après le pétage de plomb de Carlos Sanchez qui se fait expulser à la 30 ème. Payet double la mise pour les Lillois à la 41ème. Ensuite jusque la 70ème  et le but d’Anthony Le Tallec sur un ballon récupéré par Danic après une boulette de Basa, quelques offensives Lilloise mais pas grand-chose à se mettre sous la dent côté VA. Après ce but de Le Tallec les Valenciennois ont tenté d’égalisé sans succès jusque-là fin du match malgré quelque occasion intéressante et les rentré de Pujol et de Aboubakar. Sans ce but d’entrée de jeu le match aurait tout autre pour les Valenciennois. Qui tentera de faire beaucoup mieux la semaine prochaine à domicile contre Sochaux.

Cette saison le VAFC avec un effectif amélioré par rapport à la saison dernière, peut espérer un bon classement en ligue 1 ou du moins se maintenir tranquillement en ligue 1 leur salut dans le haut du tableau se jouera contre des équipes comme Montpellier, Rennes ou Saint-Etienne. Et avec un léger mieux à l’extérieur la meilleure attaque actuelle de ligue 1 pourrait bien passer une bonne saison.

Top and the Flop (épisode 8)



On est lundi tu rentres du boulot et il pleut dehors ? Et bien ton « Top and the Flop » est là pour remplacer ton bon gros chocolat chaud bien réconfortant !

Allez let’s go !!


Maison Klose
Du romantisme, le sens du but, de la classe telle est le portrait de Miroslav Klose. Le joueur de la Lazio joui d’une aura populaire en Italie depuis la saison dernière où il réalisa une saison correcte avec 12 buts en 27 matchs de championnat. Mais cette saison le buteur Allemand nous a démontré une fois de plus toutes ses qualités. Tout d’abord en faisant annuler il y a 2 semaines contre Naples son propre but marqué de la main (geste d’autant plus honorable que la Lazio perd au final 3-0), mais en plus il réalise un très beau début de saison avec un total de 5 buts en 7 matchs, avec en plus un doublé hier après-midi contre Pescara. Miroslav Klose what else ?

Bayern force 7
Et de 7 pour le Bayern cette saison. 7 quoi ? 7 victoires sur 7 matchs de championnat de quoi faire du Bayern encore un candidat à la victoire en Champion’s League cette année. De plus, le mercato du Bayern ne fait pas rêver, mais est pour le moment très efficace. Je prends pour exemple le buteur Croate Mario Mandzukic qui a déjà marqué 6 buts en 7 apparitions. En même temps en Bavière la potion magique c’est la bière !

Messi-Ronaldo vs Ibrahimovic-Gignac
Hier soir nous avons pu assister à un classique du championnat Français et Espagnol, je parle bien évidemment de OM-PSG et de Barça-Real. Et bien dans c’est deux matchs nous avons pu assister à un duel de buteur. Tout d’abord Messi, Ronaldo auteur tous les deux de 2 buts. Mais ensuite à Ibrahimovic, Gignac eux aussi auteur de 2 buts. Une comparaison possible? Bien évidemment que non! Mais remarquez tout de même que le nom de Gignac à côté de Ibrahimovic, Messi ou Ronaldo ceci peut prêter à sourire et à nous montrer que même un joueur moyen peut avoir le droit à des comparaisons flatteuses.

AS Nançy Lorraine « Qui s’y frotte l’écrase »
Depuis la reprise du championnat le 11 août et une victoire 1-0 contre Brest, Nançy enchaîne les défaites. Avec la fessée de ce weekend contre Saint-Etienne les Nancéiens sont à 7 défaites consécutives (coupes comprises). Pour une équipe qui blinde sa défense chaque weekend c’est plutôt inquiétant. Mais Nançy nous a habitué à ce genre de début, l’année dernière le scénario était un peu prêt le même. Avant de réaliser une très bonne deuxième partie de saison. Mais Nançy est bien parti reformer le derby lorrain  la saison prochaine en L2 et rejoindre Metz (actuel 2ème du championnat de national).

Et Troyes s’enfonce
Ce weekend l’équipe de Troyes promu de L2 a encore perdu. Cette fois ci-contre Bastia, malgré l’envie, dont les joueurs Troyens on fait preuve. L’équipe est faible, mais quand en plus tu finis comme ce weekend ton match à 9 un bon résultat est quasiment impossible. Avec seulement 2 petits points, le club de l’Aube est dernier de ligue 1 et à ce rythme bientôt en ligue 2.

Le mur de l’atlantique
Jeudi dernier Didier Deschamps donnait la sélection de l’équipe de France pour les matchs opposants les bleus au Japon en amical et à l’Espagne pour le compte des éliminatoires de la coupe du monde 2014. Et dans cette sélection pas moins de 5 milieux de terrain récupérateur sont comptabilisés (Capoue, Chantôme, Gonalons, Matuidi, Moussa Sissoko). Pas le mieux pour créer du jeu, de plus jouer défensif face à l’Espagne d’autres équipes on déjà pu voir ce que cela donnait. Dans tous les cas ont peu tenté d’espérer ne pas avoir à assister à une corrida…


Cette semaine je vous propose la compilation des plus beaux buts de la semaine dernière!

Top and the Flop (Episode 5)


Aujourd’hui c’est lundi! Et le lundi c’est le jour de ton « Top and the Flop« , tout ce qu’il ne fallait pas rater du weekend servit sur un plateau et c’est maintenant!

Joue-la comme Alain Traoré
On connaissait la qualité de frappe du Lorientais Alain Traoré mais ce que Burkinabè nous a fait hier c’est tout d’abord un très beau premier but avec un tir en feuille morte et le 2ème un remake de Roberto Carlos sur coup franc lors de France-Brésil en 1997. Traoré est habitué des débuts de saison en fanfare espérons pour lui qu’il ne quitte pas tout de suite la fête.

La Juve enchaîne
3ème victoires d’affilé pour les Bianconeri, cette semaine la victime des champions d’Italie 2012 ce nomme le Genoa. Genoa qui avait pourtant ouvert le score par Ciro Immobile (joueur qui avait réussi une excellente saison avec Pescara en série B la saison dernière). Mais Vicinic, Asamoah et Giaccherini en ont décidé autrement. Début de saison de bon augure avant d’entamer la Champions League et tout ceci sans ce bon vieux tonton Moggi.

Ici c’est Henry !
On dit souvent que la MLS c’est un championnat pour passer une retraite dorée en trottinant sur le terrain. Et bien Thierry Henry qui possèdent le plus haut salaire de MLS au passage en ai à son 15ème but en 20 matchs un beau ratio pour l’ex-international Français. Et quand en plus il marque un but que l’on ne voit qu’en district (but en tirant le corner) avec la baraka qu’il a en ce moment on ne devrait pas tarder à le voir dans une pub pour du poker.

Un réveil difficile
5 matchs, 3 défaites pour le champion de France en titre Montpellier. La dernière en date était ce week-end à Reims. Une fois de plus quand un club moyen réalise une superbe saison, il s’écroule la saison d’après. Mais d’habitude ce genre de club ne crée pas l’illusion jusque-là fin de saison à la différence de Montpellier. Réveil difficile cette saison pour les Héraultais et la réception des Gunners mardi soir va s’apparenter à un seau d’eau plutôt qu’à un bol de café noir.

Un Rennes capricieux
4 défaites pour une victoire, c’est le bilan de Rennes depuis le début de saison. Sur le papier une équipe talentueuse, mais sur le terrain une équipe trop imprécise. Antonetti réclame de la chance pour son équipe. Mais si la série de défaites persiste, Antonetti risque bien de voir passer la sienne.

Un petit tour et Cheikh s’en va
Vous voulez l’archétype du footballeur débile du week-end ne chercher plus Cheikh Diarra est là. Le joueur de Rennes n’a pas trouvé mieux à faire que de se faire expulser 6 minutes après son entré en jeu pour une semelle dans la cuisse de Alain Traoré. Un Diarra de plus en mode bourrin…


Cette semaine je vous propose 2 démonstrations de coup de pied arrêté. Nous commençons avec celui de Alain Traoré.

Et pour finir le but de notre Thierry Henry national sur corner avec les New-York Red Bulls.
http://www.dailymotion.com/video/xtn3zf_l-incroyable-corner-direct-de-thierry-henry_sport#from=embediframe

LFP, quand l’ambition est freinée par la réalité.


Nous sommes quelques heures avant le véritable début du championnat de France de ligue 1 et chacun dans son coin tire une conclusion sur les décisions et évènements décidé et organisé par les instances dirigeants qui se sont passés durant la trêve. Pour ma part, certaines décisions m’ont plutôt choqué et d’autres m’ont semblé ridicules. Aujourd’hui, je vais vous parler du lot de casserole au cul, que tire la ligue de football professionnel et de ce cher président Frédéric Thiriez. Décrié depuis tant d’années, mais toujours en place…

Un club Français champion d’europe ?

Tel était l’objectif du président de la LFP en 2007 quand il présenta son projet FootPro 2012. Champion d’europe qu’il disait aujourd’hui nos clubs sont plus proches de la léthargie lors d’un match de coupe d’europe que de réelles performances sur le terrain. Pour preuve ce cher président voulait gagner une place au coefficient UEFA et au final nous en perdons 2 (l’Allemagne et l’Italie nous sont passées devant). Mais ensuite nous devons nous demander quel pouvoir Frédéric Thiriez à réellement sur ses objectifs ?

La LFP a-t-elle un pouvoir ?

Et bien elle n’en a aucun, son président est plus une forme de gourou spirituel seulement capable de faire gober n’importe quoi au français lambda…
Restons objectif, son pouvoir ne concerne seulement que l’aspect financier sur les droits télé et faire chier les clubs avec des règles stupides pour avoir l’argent des droits télé.
Exemple la ligue a instauré la licence club qui est basée sur 10 000 points découpés de la façon suivante :
1. Les infrastructures du stade – la zone joueurs et la zone spectateurs (3500 points)
2. Les infrastructures du stade – la zone médias (1500 points)
3. La sécurité (2000 points)
4. Les centres de formation agréés (2000 points)
5. La structuration salariée (1000 points)

Si vous ne totalisez pas un minimum de 5000 points, vous avez un malus sur les droits télés que vous touchez. Vous vous dites ça ne peut que améliorer l’état des stades, en effet, mais quand il y a des trucs stupides qui comptent dans le barème, comme installer le wifi dans le stade ou des sièges style siège baquet sur les bancs de touches on se dit qu’on atteint les sommets de la crétinerie. Depuis quand du wifi et des sièges plus confortables pour des remplaçants donnent de meilleurs résultats.
La ligue veut bien faire, mais handicape les clubs qui au lieu d’investir sur certains joueurs pour améliorer leurs effectifs et donc le niveau général du championnat ne peuvent pas, car ils ont des dépenses à faire pour ne pas perdre d’argent, cocasse non ?

Des décisions plus que critiquables

La LFP prend des décisions qui en matière de gestion ou de logique n’ont aucun sens exemple avec le Trophée des Champions qui cette année se déroulait à New York pour faire la promotion de la ligue 1 à l’étranger. Mais pour attirer du monde à l’étranger il faudrait déjà que la ligue 1 soit un championnat fort, or pour le moment il ne l’est pas, la lfp brûle les étapes. Surtout quand on voit le résultat sur une capacité de 25 000 personnes seulement 15 000 personnes ont assisté à Montpellier-Lyon autant dire un pari raté. 15000 personnes c’est l’affluence moyenne d’un club de L1, si le match avait été joué à Lyon ou Montpellier le stade aurait été plein. La ligue montre une fois de plus qu’elle prend des décisions illogiques et ce contrefeu des supporters.
Comme avec les nouveaux horaires de la L2 à cause des droits télés 18h45 le vendredi vous trouvez que c’est un horaire correct pour que le Français moyen puisse aller au stade ? La France à la meilleure 2e division d’Europe attirant quand même pas mal de monde, mais quand quelque chose marche en France il faut y toucher et la rendre moins attrayante ou efficace. Car là nous allons assister tout simplement à une désertion des stades de L2.

Mais plus important encore la LFP s’est tout simplement prostituée devant la chaîne à notre grand copain Biétry en acceptant l’inacceptable ! Mais qui est le grand fautif dans l’affaire des droits télés ? Et bien c’est la LFP ! Qui a mis en jeu les lots avec des jours de match bien défini ? La LFP ! Je soupçonne d’ailleurs la LFP d’être de mèche depuis le début avec BeInSport pour rendre la L1 plus « attractive » en essayant quelque peu d’étouffer la L2. Il fallait franchement être con pour penser qu’avec un match de L1 à 21h Beinsport ne décalerait pas la L2 plus tôt. D’ailleurs pour le moment je tape seulement sur BeinSport mais France Télévision c’est la même chose. Ils ont placé le match Caen-Lens à 18h45 mardi soir dernier ce qui montre que les autres chaînes emboitent le pas.

Mais dans tout cela qui est encore le perdant dans l’histoire ? Les supporters et les clubs au budget modeste et puis rappelons qu’au bureau de la ligue si tu n’y ai pas ton club sera souvent sujet à des injustices. Prenons un exemple simple : râler auprès des arbitres, Deschamps le fait à chaque match et pourtant jamais d’expulsion et donc de suspension. Prenons le cas de Kombuaré ou d’autres entraineurs qui ne possédaient pas de représentants à la LFP et bien dès que le ton montait une expulsion et une suspension de 4 matchs.

Conclusion

Bref que peut-on en conclure et bien qu’a la LFP on oscille entre incompétence et justice à deux vitesses. Il est clair que la LFP avantage nettement le fait de vouloir faire de l’argent au dépend des vraies valeurs du foot (droits télé, licence club, trophée des champions). Et pour la justice à deux vitesses, on ne me dira pas que quand des dirigeants de clubs qui sont à la ligue mangent ensemble, que des affinités ne se crée pas.  Au final à la LFP les décisions se transforment en petit dîner entre amis.