Archives du blog

Top and the Flop (épisode 9)



La trêve internationale nous avait presque fait oublier ce petit bonheur, celui du week-end de championnat où la température grimpe soudainement, où parfois plus rien n’a d’importance sinon le résultat de son équipe préférer, celle dont on affiche ses couleurs fièrement.

Football Anatomy revient avec son « Top and the Flop » des quatre coins des terrains et te sert toute cette ferveur dans son condensé du lundi.

Let’s go !!

Jeu, set et match…
Christian Gourcuff avait prévenu ses joueurs avant de se déplacer au stade du Hainaut, il avait raison. Auteur d’un début de match honorable malgré deux buts pris rapidement les merlus ne pensaient sûrement pas tomber sur une équipe de Valencienne aussi joueuse.

Deux expulsions plus tard, dont une discutable, mais bon passons, les Bretons sont repartis du nord avec une méchante gueule de bois, un score fleuve 6 buts à 1, qui permet à V.A de soigner sont goal-average, mais surtout d’être la première attaque de ligue 1.

Toulouse Tout shuss
On continue avec les volées en plus particulièrement celle que Toulouse a infligée à Evian. Sans Ben Yedder privé d’équipe première après sa virer nocturne avec les espoirs, le TFC est allé ce balader sur les contreforts alpins. Victoire 4-0, avec le doublé d’un revenant qui a troqué ses dreads pour une coupe profilée, en l’occurrence Emmanuel Rivière, qui se paye le luxe de planter ses deux buts en 5 minutes.

La relève attendra
Quand la Juventus décide de faire comprendre à tout le monde quelle n’est pas encore prête à céder son trône, elle le fait savoir et de la plus belle des manières. Aux Napolitains venus dans l’idée de faire cesser l’invincibilité de la vieille dame, l’équipe turinoise lui répondit par deux buts en trois minutes signés Caceres et Pogba. Efficace pour laisser son principal rival à 3 points et bien faire comprendre aux autres qu’il faudra encore compter sur elle pour le « scudetto ».

Jourdren fait banquette
À Montpellier comme ailleurs, on a beau avoir été le gardien titulaire de l’équipe championne de France, on ne peut pas critiquer les choix tactiques de son entraineur.
Pour cet écart après la défaite 3-2 face à Evian, Geoffrey Jourdren a donc redécouvert ce que c’était de cirer le banc et à dû laisser sa place a Laurent Pionnier.
Un changement qui n’a pas changé grand-chose, le club héraultais s’inclinant 2 buts à 1 face à Rennes.

Les tensions gâchent la fête.
Saurait dut être la fête du football corse, l’opposition entre Ajaccio et Bastia pour la première fois parmi l’élite depuis 2005, oui, mais voilà la fête fut malheureusement gâchée.
Des échauffourées dès la veille du match dans les rues d’Ajaccio nécessitant l’intervention des CRS, un match nul 0-0, une bagarre générale entre joueurs où deux cartons rouges serons sortie, Cavalli pour l’ACA et Angoula pour le Sporting, saupoudrer de plusieurs incidents dans les tribunes, quel dommage….

L’OM le tube de l’été qui tourne mal.
Après avoir un parcours sans faute au bout de six journées avec 6 victoires. L’OM tel le tube de l’été ce démode progressivement. Ses trois derniers résultats le prouvent. Une correction à Valenciennes, un nul contre Paris et hier soir une défaite contre la lanterne rouge Troyes (franchement qui ne l’avait pas vu venir???). Espérons au moins pour eux que cette série ne soit pas signe d’une descente aux enfers que certains chanteurs connaissent  en suivant la ligne blanche.


Cette semaine je vous propose un but signé Alvaro Recoba l’ancien joueur de l’Inter!

Et pour finir comme d’habitude votre top but de la semaine passé!

Publicités

Top and Flop (Episode 1)


C’est la rentrée !!!
Football Anatomy revient avec une nouvelle rubrique « Top and the Flop » .
Dès aujourd’hui et chaque lundi, on vous sort le top 3 de ce qu’on a aimés dans le week-end footballistique, mais aussi ce que l’on veut surtout oublier, tout ça passé au mixer version F.A avec en plus le bonus.

Top

Les deux buts de Zlatan
C’est maintenant un classique, lorsque le Suédois débarque dans un club, son péché mignon à lui c’est de scorer.
Cette fois, c’est plutôt deux fois qu’une, le premier, d’un magnifique amorti de la poitrine au-dessus de la tête de Bourillon enchaîné d’une frappe « aléatoire », mais efficace, le deuxième sur penalty.

– Le retour de Reims en Ligue 1
Depuis le temps que le football Français attendait ça, c’est fait, le Stade de Reims est de retour parmi l’élite, 33 ans après.
Un monument qui a tout de même raté son grand retour un s’inclinant 1 à 0 face à Marseille, mais l’essentiel est ailleurs.

– La victoire de Bastia
Alors certes l’opposition face à Sochaux ne faisait pas rêver, mais quand t’as frôlé le CFA, trois saisons plus tôt que t’es est passé du National à la Ligue 1 en deux saisons, que pour le premier match de la saison t’es obligé de changer au dernier moment d’avion, que ton bus se perd sur la route du stade et qu’en plus tu gagnes 3-2 à l’extérieur forcément….

Flop

– L’expulsion d’Alex Dupont
Le nouveau coach d’Ajaccio a vécu une drôle de soirée.
Un but du Brésilien Eduardo dès la onzième minute, l’expulsion de Mostepha a la 51 éme, s’en suis des contestions du coach Corse qui finira le match dans les tribunes.
Mais comme tout fini bien, victoire d’Ajaccio sur la pelouse de Nice 1-0.

– La Ligue 2 à l’heure de l’apéro
18h45, vous le savez c’est la nouvelle heure du coup d’envoi des matchs de Ligue 2 décidés conjointement par la LFP et son diffuseur BeInSport.
Conclusion, une pétition nationale, une affluence moindre et une grève des ultras membres du collectif « sos Ligue 2 ».

– Maxwell contre son camp.
Les supporters parisiens s’attendaient à voir des buts, ils ont été servis et ceux,dès la 5ème minute.
Monnet–Paquet qui centre fort Maxwell qui est masqué par Sakho, et il n’en fallait pas plus pour qui le malheureux pousse le ballon au fond des filets.

Le bonus…
Alors, voilà un bonus qui va faire débat, l’ancien Marseillais Brandao serait selon France football sûr le point de signer à Saint-Étienne.
Ça va faire rire certains, plaisir à d’autres, sur que ça va chambrer. Dans tous les cas , ça va faire jaser devant les machines à café.