PSG : Le mur Sirigu


Salvatore Sirigu, l'ange gardien du PSG

Salvatore Sirigu. Jamais un gardien du Paris Saint-Germain n’aura aussi bien porté son prénom. Pourtant quand le portier italien signe le 28 juillet 2011 celui-ci était inconnu du public français et nombreux pensaient qu’il se cantonnerait à un rôle de simple doublure de Nicolas Douchez dont la signature au Paris Saint-Germain était encore toute récente. Orphelin de ses deux portiers de la saison précédente (Apoula Edel et Grégory Coupet), Sirigu a été recruté dans l’urgence en raison de la légère blessure de Nicolas Douchez alors qu’il n’était pas le premier choix. Effectivement, des gardiens de buts tels que Sébastien Frey ou Julio Sergio entre autres ont été sondés. Mais quelques mois plus tard, le gardien transalpin, n°3 dans la hiérarchie de Cesare Prandelli à l’époque, a su s’imposer aux yeux de ses entraineurs, de ses supporters mais aussi des observateurs et des médias qui n’ont pas toujours été tendres avec lui.

Aujourd’hui, Salvatore Sirigu est un symbole du Paris Saint-Germain actuel. Ce grand professionnel qui a appris à parler le français en à peine quelques mois – c’est pourquoi il est très souvent interviewé par les médias français – est aussi un modèle pour ses coéquipiers. Par son charisme, le sarde a su apporter sa grinta dans le vestiaire ainsi que la haine de la défaite chère aux italiens.

Sportivement, Sirigu est aussi un des meilleurs joueurs du Paris Saint-Germain.  Après une première saison convaincante sportivement, ce qui lui a valut une nomination aux trophées UNFP, Salvatore Sirigu confirme tout son talent cette saison.
En effet, ce dernier a récemment battu le record de Bernard Lama du nombre de minutes de jeu sans encaisser de buts en Ligue 1 (698 minutes pour Bernard Lama, 948 minutes pour Salvatore Sirigu).
L’italien garde actuellement les cages de la meilleure défense de Ligue 1 (17 buts encaissés dont 13 par Sirigu et 4 par Douchez) : il a encaissé nettement moins de buts que ses collègues stéphanois (19 buts encaissés par Ruffier), bordelais (24 buts encaissés par Carrasso) ou lyonnais (24 buts encaissés par Vercoutre).
En Ligue des Champions, il a également été le dernier rempart de la meilleure défense de la phase de poules en Ligue des Champions avec seulement trois buts encaissés.
Mais ce n’est pas tout, en janvier 2013 une statistique Opta montrait que Salvatore Sirigu était tout simplement le deuxième meilleur gardien d’Europe au pourcentage de tirs arrêtés. C’est d’ailleurs lors de ce même mois que Sirigu remporte le trophée UNFP du meilleur joueur du mois (son deuxième en deux saisons) devant la révélation Romain Alessandrini et André Ayew.
Salvatore Sirigu est aussi (avec Manuel Neuer) le gardien qui réalise le plus de clean-sheet (match sans encaisser de but) cette saison.

Salvatore Sirigu, deuxième meilleur gardien d'Europe en terme de % de tirs arrêtés

Statistiques Opta (24 Janvier 2013)

Enfin, Salvatore Sirigu a récemment pu mettre en avant sa pugnacité. Auteur d’une prestation décevante à Sochaux surement en raison de son état de santé, il a su rebondir très rapidement et s’est montré extrêmement décisif lors du match suivant face à l’Olympique de Marseille où il a dégouté les phocéens par ses interventions.

Alors que beaucoup d’observateurs étaient sceptiques sur Salvatore Sirigu à son arrivée, il a su convaincre tout le monde en presque deux ans. Incontestablement, il est LA recrue du Paris Saint-Germain sous la houlette de Leonardo que ce soit au niveau sportif ou du rapport qualité/prix. S’il est toujours barré en sélection par son idole, le « successeur de Gianluigi Buffon » est en passe de rentrer dans l’histoire du Paris Saint-Germain aux côtés des Joël Bats, Bernard Lama et autres Dominique Baratelli.

Bonus : Vidéo sur Salvatore Sirigu à l’occasion de son trophée UNFP du meilleur joueur du mois de décembre 2011

Publicités

Publié le 8 mars 2013, dans Ligue 1, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Sirigu est une des meilleurs gardien européen, un recrutement peu etre hatif mais finalement très bon.
    Il est encore « jeune » en plus!

  2. Je suis totalement d’accord avec ton article. Moi aussi, quand le PSG avait fait signer Sirigu je pensais qu’il aurait été un flop. Finalement, je me suis trompé, comme beaucoup d’ailleurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :