Top and the Flop (épisode 14)



On est lundi et comme après chaque journée de championnat on a pensé à toi en te concoctant ton petit résumé du week-end avec tes traditionnels tops et flops.

Au menu cette semaine: un Attaquant déchainé, des filles au sommet, une équipe où l’argent ne fait pas forcément le bonheur et bien d’autres choses encore …

Malaga is back.
Après une baisse de forme qui les avaient vus passer de la seconde place de la liga à la 5ème en trois journées, les Andalous ont su redresser la barre et d’une bien belle manière. D’abord en allant chercher le point qu’ils leur manquaient pour terminer premier de leur groupe en ligue des champions sur la pelouse du Zénith Saint Petersbourg mercredi (2-2), puis en allant étrillant Valence (4-0) cette fois à la Maison avec des buts signés, Portillo Soler, Saviola, Santa Cruz et Isco.

L’OL sur le sommet du monde.
Une fois n’est pas coutume, on va vous parler football féminin, et oui les Lyonnaises double vainqueur de champion’s league ont disputées cette semaine la première édition de la « Mobcast cup » l’officieux mondial des clubs féminin. Opposé en final face au club Japonais de Kobe, les Française menées dès la 39e minute ont su inverser la tendance à la 80ème sur un tir de Franco et allez chercher la victoire lors des prolongations avec un pénalty signé de la capitaine Lyonnaise Sonia Bompastor.

Lewandowski affiche ses ambitions.
Le Borussia Dortmund peut lui dire encore une fois merci. Grand artisan du titre la saison passée, le jeune Polonais est reparti sur les mêmes bases que la saison dernière avec déjà neuf buts en douze matchs de championnat. Auteur d’un doublé mercredi en C1 contre l’Ajax d’Amsterdam, Robert à réitéré ce week-end face Mayence (2-1). Une prestation qui permet à son club de devenir le nouveau dauphin du Bayern et à L’attaquant prodige de continuer son petit bonhomme de chemin vers le titre de meilleur buteur de Bundesliga.

Madrid n’échappe pas à la crise.
Ont les avaient quittés en fin de saison dernière, champion d’Espagne avec de grandes ambitions pour la saison prochaine et au vu de leur effectif galactique le minimum pour eux était de confirmer. Mais c’est loin d’être le cas, Ronaldo commence à agacer plus d’un de ses coéquipiers avec ses soucis d’enfant gâté, le vestiaire se divise de plus en plus face aux méthodes du « Mou » et le Real n’arrive toujours pas à suivre le rythme imposé dans la course aux titres. Désormais à onze points des Barcelonais après leur défaite ce week-end sur la pelouse du Bétis Séville (1-0), les Merengues ont du pain sur la planche s’ils veulent sauver rapidement les meubles.

La chute, mais jusqu’où ?
On parle d’un club qui, il y a encore deux saisons, jouait la ligue des champions, un club qui pendant des années a eu une gestion saine, sans esbroufe avec comme seul mot d’ordre le maintien. Mais la saison dernière la machine s’est enrayée, les luttes de pouvoirs ont rongé le club de l’intérieur et en fin de saison ce qui devait arriver arriva. L’AJ Auxerre, club historique de ligue 1, retrouvait la ligue 2 trente-deux ans après l’avoir quitté, et au vu des récents résultats, défaite 2-0 face à Nantes ce week-end et de leur position au classement, actuellement 16ème, une réaction et un sursaut d’orgueil de certains joueurs serait les biens venus, à moins qu’ils rêvent d’un futur à la Strasbourg, Toulon, Metz et bien d’autres illustres anciens.

Benitez le pompier mal aimé.
Quatre jours après la déroute de Chelsea face à la Juventus et le limogeage du coach Londonien Di Matteo, son remplaçant, L’Espagnol Rafaël Benitez devait redresser la barre et apporter une touche offensive à un effectif bien endormi. Opposé au Champion en titre Manchester City, le néo coach des « blues » a été accueillis très froidement pas les supporters de ça propre équipe scandant des « Benitez out » et autres « there’s only one is Di Matteo ». Une victoire aurait peut être redorer son blason, mais ce Chelsea- City s’étant soldé par un platonique 0-0 sûr que le bizutage du côté de Standford Bridge va encore durer quelque temps.


Alessandrini a-t-il encore marqué la semaine dernière? Et bien c’est en regardant les plus beaux buts de cette dernière que tu le seras.
http://www.dailymotion.com/video/xvbv92_2012-11-04_sport#from=embediframe

Publié le 26 novembre 2012, dans Top & Flop, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :