The F.A Tour! (France-Chili espoir)


The F.A Tour,
c’est ton nouveau rendez-vous où la team Football Anatomy te fait partager les matchs auxquels ils ont assisté.
Plusieurs fois dans l’année, les rédacteurs de F.A joueront donc les reporters dans tes stades préférés, les plus grands, mais aussi les plus insolites et te feront partager leurs impressions.

Pour commencer France-Chili espoir, quatre jours après leur première défaite en neuf matchs face à la Slovaquie, les bleuets avaient donné rendez-vous à l’équipe du Chili hier soir à La Rochelle.

Reportage…

On apprend la nouvelle du match la semaine dernière, vos rédacteurs prévoyants récupèrent des places quelques jours avant…

Jour du match, accompagné de Fab, on arrive aux abords du stade Marcel Deflandre, antre habituellement dédié à l’ovalie. On se gare difficilement dans les petites rues aux alentours, ce qui fait tout le charme des stades de centre-ville. L’agitation qui règne autour, donne un côté très anglais au public qui arrive à pied dans les rue fermées nous on adore.

Passé une fouille sommaire, mais que nos voisins abonnés au Stade Rochelais trouvent abusive (tu verrais une fouille au parc, tu saurais ce que c’est se faire abuser…), on se dirige directement aux buvettes, ici on sert la bière en pinte et a priori avec alcool, l’esprit rugby on nous dit…

Bon, on a beau être dans une ville qui ne vit pas pour le foot, 6000 personnes ont quand même pris places dans les travées et les footix à perruques sont bien là, on est rassuré c’est bien un match de l’équipe de France.
Les équipes sont annoncées par la « speaker » du stade, les hymnes sont respectés, chantonné et les petits drapeaux agités, le match peut commencer.
Sur le terrain quelques têtes connues, Joris Delle, le gardien Niçois, Benjamin Stambouli le champion de France, Henri Saivet l’attaquant Bordelais, Sébastien Corchia le Sochalien et surtout Raphaël Varane du grand Real Madrid, qu’une bonne partie du public est venue observer d’un œil curieux.

Une première mi-temps poussive face à des Chiliens qui sont surtout venus pour ne pas perdre, quelques beaux gestes techniques notamment de Benjamin Stambouli qui se sort du pressing de trois Chilliens, bref une première mi-temps qui se passe tranquillement, mais où, à la pause malgré une défense qui parfois fait peur on se demande si on ne se dirige pas vers un bon zéro-zéro des familles, on se surprend déjà à parler de purge évoquant avec frémissement les antécédents des matchs de l’équipe de France espoir.

La deuxième mi-temps elle nous réserve de bien meilleures surprises, moins de dix minutes après le coup d’envoie, Henri Saivet centre pour Knockeart, reprise instantanée, 1-0 pour nos Français le stade se réveil enfin, les petits drapeaux Français s’agitent de nouveau et pousse les Bleuets (les footix lance leur premier chant…).
Quatre minutes plus tard, penalty pour la France, Ben Yedder s’avance face au gardien Chilien pour faire le break, mais l’euphorie redescend très vite quand le Toulousain bute sur le portier.
61 ème minute, le sélectionneur change toute la ligne d’attaque et fait rentrer Cabella, Griezman et Lacazette, sans aucun doute les chouchous du public à entendre l’explosion de joie similaire à celle du premier but dans les tribunes à leurs entrées.
Moins de 5 minutes plus tard, Antoine Griezman, qui est déjà dans un bon coup, centre pour Fofana qui double la mise, le stade exulte.
L’ambiance est présente, Cabella fait du Cabella et escarmouche tous les Chiliens sur sa route, les gosses adorent… Lacazette tente à plusieurs reprises et ça paie.
Arrivé pleine bille dans l’axe, le Lyonnais reprend du plat du pied une balle dans la surface, bat encore une fois le malheureux gardien Chilien.
Le match est bientôt terminé, les spectateurs les plus pressés quittent leurs sièges sans demander leur reste, quand Cabella excentré sur le côté gauche lobe le portier, et aggrave encore le score.
22H40 l’arbitre sort tranquillement son sifflet et indique la fin du match, quelques joueurs saluent le public, ceux qui ont déjà le boulard (on ne citera pas de noms) sont déjà rentrés dans le vestiaire.

Le public Rochelais, lui, ne boude pas son plaisir d’avoir vu quatre buts et de belles phases offensives, nous non plus d’ailleurs. Mais c’est lundi et demain retour au turbin alors direction la sortie et retour à la maison avec le sentiment d’avoir passé une bonne soirée.

Aller à très bientôt pour un nouveau « The F.A Tour ».

Publié le 11 septembre 2012, dans Sélections, The F.A Tour, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :