Blanc peine à faire mieux que Domenech



Si on résume et qu’on caricature un petit peu, l’un (Domenech) a été décrit comme un incompétent, véritable fossoyeur du jeu de l’équipe de France et l’autre (Blanc), nous a été présenté comme le messie, garant magique d’un retour des Bleus dans l’élite du football mondial.

Si des différences indéniables de charisme et de techniques de communication peuvent, en partie, expliquer l’océan qui existe entre les traitements médiatiques accordés aux deux sélectionneurs, il est intéressant de vérifier par les statistiques si de tels écarts sont, dans les faits, justifiés. En gros, après le quinzième match du Cévénol à la tête de la sélection, la question posée est : Laurent Blanc est-il vraiment plus fort que Raymond Domenech ?

Pour y répondre, nous nous sommes tournés vers le site www.fff.fr. Il contient une mine d’informations sur toutes les rencontres, tous les joueurs et tous les sélectionneurs français. Nous y avons relevé une série de données concernant les quinze premiers matchs des Bleus sous l’ère Domenech et les quinze premiers matchs des Bleus dirigés par Laurent Blanc.


Blanc a peine plus efficace

On le sait tous : en fin de compte, au football, ce qui compte, c’est le résultat à la fin du match. Peu importe la manière. Alors, pour tenter d’apporter un premier élément de réponse à la question posée plus haut, intéressons-nous d’abord aux résultats.

Et c’est Domenech qui marque le premier points puisque lors de ses quinze premiers matchs à la tête des Bleus, le (Bad ?) Gone est resté invaincu. Il affiche un bilan avec sept victoires et huit matchs nuls.

Pour Blanc, en revanche, les débuts ont été légèrement plus compliqués. Le natif d’Alès a, lui, perdu ses deux premières rencontres face à la Norvège, en amical, et la Biélorussie, en qualifications pour l’Euro. Mais il se rattrape ensuite en alignant neuf victoires et quatre nuls.

Ce qui lui permet de revenir à la hauteur de son prédécesseur puisqu’avec 31 points, il fait mieux que Domenech qui lui plafonne à 29 points. Et, tant que nous y sommes, rajoutons un demi point au champion du monde 98 pour les deux victoires consécutives face à l’Angleterre et au Brésil. Bien qu’elles aient eu lieu au cours d’oppositions amicales, elles comptent pour le prestige.

Domenech : le mur

Mais surprise ! L’ami Raymond ne se laisse pas distancer ainsi. Il revient au score sur son concurrent grâce aux bonnes performances défensives des Bleus au cours de ses quinze premières rencontres à leur tête. En effet, le mari d’Estelle Denis peut se targuer de n’avoir encaisser que cinq buts sur cette période. Pour les Bleus de Blanc, le bilan défensif est moins bon : huit buts encaissés en quinze matchs.

Pour ce qui est de l’attaque, Blanc ne parvient pas à faire mieux que les 21 petits buts de Domenech. Il affiche exactement le même total. Ce qui correspond à une moyenne de 1,4 buts par match. C’est très peu… Trop peu ?

Place aux jeunes

Ce fut légèrement fastidieux mais nous nous sommes également penchés sur la liste des joueurs utilisés par chacun des deux sélectionneurs. Lors des quinze premières rencontres, Domenech en a sélectionné 36 différents et Laurent Blanc 37.

Mais là où le Président se distingue, c’est dans la place qu’il fait aux jeunes. Lors des quinze premiers matchs de l’équipe de France de Laurent Blanc, 15 joueurs ont connu leur première sélection. Avec, parmi eux, Menez, Gameiro, Rami ou Martin.

En autant de rencontres, Raymond Domenech n’a, quant à lui, lancé que 10 joueurs dans le grand bain. Dont notamment, Evra, Abidal et Malouda.

Pour préciser – et ça sera peut-être plus flagrant de cette manière – 40,5 % des joueurs utilisés par Laurent Blanc ont débuté avec lui en équipe de France contre seulement 27,8 % avec Raymond Domenech. Toujours en ne tenant compte que des quinze premiers matchs.

Une telle statistique peut s’expliquer par les problèmes d’effectif auxquels a du faire face l’ancien champion du monde suite aux suspensions des mutins de Knysna. La grande majorité de ses primo sélectionnés l’ont été lors de ses deux premières rencontres.

Mais au final, ça fait un point de plus pour le mec qui aimait bien embrasser le crane chauve de Fabien Barthez.

Alors : c’est qui l’meilleur ?

Si, au regard de ces statistiques, il est légèrement en tête, le bilan d’étape de Laurent Blanc après ses quinze premiers matchs surpasse péniblement celui de son prédécesseur. Il a vite su conquérir le cœur des dirigeants de la Fédération, des journalistes et des supporters mais il reste sur la corde raide.

Une série de deux ou trois contre-performances, en plus du triste 0 à 0 de mardi, pourraient rapidement faire plonger Laurent Blanc dans les affres de la mise à mort médiatico-populaire. Surtout que ses choix commencent à être de plus en plus critiqués.

Notamment en ce qui concerne le retour à un système (usé ?) de jeu à deux milieux défensifs, cher à son prédécesseur. Mais aussi du point de vue du bien fondé de la titularisation de certains joueurs comme Alou Diarra, Malouda ou Ribery.

Ce dernier qui, en ayant vu son caprice de vouloir absolument jouer à gauche exhaussé, permet aux détracteurs de l’ancien champion du monde d’ajouter une flèche à leur carquois.

A suivre dans quinze matchs !

Publicités

Publié le 7 septembre 2011, dans Sélections, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Pour ma part j’aurai plutot comparer les 15 dernier match de domenech plutot que ces 15 premiers… Peut etre que l’écart se ferait déja plus ressentir… A voir

  2. Je comprends ce point de vue. Mais le but du sujet c’était de comparer les débuts des deux sélectionneurs.

  3. Ce qui es tout a fait louable, mais alors dans ce genre de comparaison je t’invite aussi a y integrer un prémisce de l’etat physique et moral de l’équipe en question avant la prise en main des deux entraineurs, Domenech a récupérér une équipe de France en bien meilleurs état que Blanc…
    Récupérer une équipe classé 2eme par la fifa avec certes des departs majeurs en retraites mais avec une équipe soudé qui sort d’une compétition (coupe d’europe) en quart de finale vainqu par les futurs champions (la grèce) c’est quand même beaucoup mieux qu’une équipe sorti dans la honte du premier tour de la coupe du monde avec les episode que l’on a connu, une équipe qui se retrouve perdre plus de la moitié de ces joueurs initialement dans l’effectif ….

    Je cherche pas a planter domenech (il a pas eu besoin de moi pour ca ^^) mais je trouve que dans ton article, tres bien construit avec beaucoup d’information utile par ailleurs, il y’a un petit manquement au niveau des facteurs a prendre en compte au sujet de la conclusion

    En esperant que ma critique(sens propre du terme critique, donc pas le sens négatif que l’on considere de nos jours) pourra t’etre un minimum utile, en tout cas continuez comme ca vous faites du super bon boulot!

    • Oui bien sur, nous acceptons toutes les critiques, surtout lorsqu’elles sont constructives comme celle-ci ! Et merci pour tes compliments également.
      Pour répondre à ton commentaire, en écrivant cet article, j’ai souhaité me baser sur des faits et des informations strictement quantifiables et objectives comme le nombre de joueurs sélectionnés, les résultats,… J’ai considéré que l’état de forme des joueurs ne rentrait pas dans cette catégorie et aurait pu perdre mon papier dans les limbes de l’interprétation.
      En revanche, tu as raison, j’aurais certainement du me pencher sur le classement FIFA des Bleus au moment de l’arrivée de chaque sélectionneur. C’est un critère qui avait sa place dans cette comparaison.
      En tout cas, merci pour tes commentaires !

  4. ça pourrait être sympa d’avoir des comparatifs en terme de jeu : nombre de tirs, pourcentage de réussite, possession de balle…

  1. Pingback: Equipe de France : Blanc toujours à la peine « Football Anatomy

  2. Pingback: EdF – Bilan d’étape N°2 : Blanc toujours à la peine – Carnet Sport - Actualité sportive – Devenez rédacteur et décrochez la une !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :